Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Passer la soirée dans le silence.

    Passer une soirée à lire Quelques gramme de silence, d’Erling Kagge. Passer une deuxième soirée à le relire. Passer une troisième soirée à le re-relire.
    L’auteur semble penser que le silence est plus fort que les mots. Il cite Wittgenstein : « Ce qui peut se montrer, ne peut pas se dire ». Ici, est-ce parce qu’on peut dire, que cet espace est sans image ? Question posée - pas de réponse pour l'instant.
    Demain, on rendra le livre à la Médiathèque et on ira l’acheter à la Librairie Charlemagne, afin qu’il rejoigne la collection de livres sur le silence qu’on aime avoir tout près de soi. Mais avant d’aller sur le rayon de la bibliothèque, il restera un temps certain dans le sac à dos pour qu’on puisse le sortir quand, pendant une marche, on fait une pause pour se désaltérer – dans tous les sens du terme.