Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la question du lundi

  • La question du lundi : Le Professeur Cabrol, Sénèque et les choses difficiles.

    Loué soit le dimanche après-midi qui permet de se mettre à jour des lectures du journal quotidien. Justement, on y lit un long article sur le Professeur Cabrol qui vient de disparaître, et dont on nous dit qu’il citait souvent cette phrase de Sénèque qu’on découvre alors :

    « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles. »

    On pose le journal sur les genoux. On tourne le regard vers la terrasse qu’on entraperçoit à travers les volets bleus à moitié fermés. Les deux crassulas sont dans le plein soleil.
    Les choses ne deviennent pas forcément faciles quand on ose les faire. Mais d’avoir osé donne une force qui permet de les affronter. Oui, certainement.

    Et vous, aujourd’hui lundi, qu’en pensez-vous ? Laissez-vous les choses être difficiles ou bien osez-vous les affronter directement ?

  • La question du lundi posée un mardi : d’accord ? pas d’accord ?

    En lisant cette citation de Marie Noël, relevée dans un article du journal, on est parfois d’accord, parfois pas d’accord :

    « Aimer est difficile. Aimer n’est pas un bonheur. Aimer n’est pas un échange où chacun trouve son compte. Aimer, c’est tout donner, tout. Et perdre ce qu’on a donné. » (In La rose rouge, 1955).

    Et vous, qu’en pensez-vous ?