Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moisson de bonheurs du jour

  • Moisson.

    A Fabregas, se laisser tenter par les courges présentées sur l’étalage et, le soir même, faire la première soupe d’automne, potimarron et pommes de terre à laquelle on rajoute au moment de servir de la coriandre fraîche.
    Nager.
    Rester un moment dans la forêt.
    Faire le courrier : une lettre et une carte pour la Haute-Loire, un petit paquet pour l’Espagne.
    Trouver un joli modèle de pull irlandais qu’on va se tricoter au plus vite. On sait déjà quelle laine (pure laine) on va utiliser. Elle arrivera bientôt.
    Récupérer deux grands sacs de vêtements fille de 6 mois à 2 ans pour les donner à une jeune Maman.
    Au moment d’ouvrir les volets, le matin, sentir sur les bras la fraîcheur de l’automne.
    Distribuer les derniers pots de confiture de fraises.

  • Moisson.

    Faire de la confiture d’oranges douces pour bien marquer la fin de l’hiver et indiquer les destinataires des pots en les étiquetant.
    Planter de la menthe, du basilic, du persil et de la ciboulette.
    Admirer les tulipes mauves maintenant bien écloses.
    Garder dans le sac à dos le livre d’Hubert Reeves, J’ai vu une fleur sauvage.
    Pouvoir rester patiente car le bout du tunnel est encore loin, malgré tout.
    Planter un chèvrefeuille.
    Remarquer en passant en voiture la première glycine en fleurs. Au rond-point suivant faire demi-tour pour l’aller mieux admirer.
    Ecrire trois pages.
    Aller à la Médiathèque de Sanary rendre des livres et en emprunter d’autres glanés au rayon Botanique.