Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Passer la soirée dans le silence.

Passer une soirée à lire Quelques gramme de silence, d’Erling Kagge. Passer une deuxième soirée à le relire. Passer une troisième soirée à le re-relire.
L’auteur semble penser que le silence est plus fort que les mots. Il cite Wittgenstein : « Ce qui peut se montrer, ne peut pas se dire ». Ici, est-ce parce qu’on peut dire, que cet espace est sans image ? Question posée - pas de réponse pour l'instant.
Demain, on rendra le livre à la Médiathèque et on ira l’acheter à la Librairie Charlemagne, afin qu’il rejoigne la collection de livres sur le silence qu’on aime avoir tout près de soi. Mais avant d’aller sur le rayon de la bibliothèque, il restera un temps certain dans le sac à dos pour qu’on puisse le sortir quand, pendant une marche, on fait une pause pour se désaltérer – dans tous les sens du terme.

Commentaires

  • écrire un livre pour dire que le silence est mieux que les mots, et que l'image vaut mieux que les mots, c'est fort comme oxymore ;-)

  • C'est tout à fait ce que j'ai pensé. Et en plus, son livre a un énorme succès.
    Bonne journée et merci de votre visite matinale.

  • Les questions sont souvent plus intéressantes que les réponses....
    Bonnes re-re-relectures alors, et bonne journée.

  • faire ou taire la liste des questions....... that is the question !!

  • "La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas " M. Proust .
    Oui, les livres sont les silencieux compagnons de cette autre vie qui se déroule au fond de nous-mêmes .
    Merci pour le partage !
    Béatrice

  • J'aime bien quand tu aimes un livre, ce n'est pas à moitié. :)
    Merci.
    Douce et belle journée.

  • je vois en vous la grande jouisseuse lectrice que vous étes et que je suis
    jamais sans mon livre du moment car c'est comme un vêtement le livre du jour
    jusqu'à la moelle, le sens quand il nous est donné la jubiltion palpite
    les plus grands amis
    ma terre d'amitié comme avec le livre
    belle journée
    le silence... si créatif
    j'ai besoin de mes 15 heures de silences par jour..
    belweek end defilé bien mais là la fanfare vous fera eclater les oreilles

  • J'aime tes textes. J'ai aussi quelques livres choisis, posés sur une étagère tout près du lit...
    Merci pour ton partage, j'ai noté pour cet été !

  • Ma bibliothèque est moins riche que le vôtre, ils ne l'ont pas, mais je vais l'acheter ; je sens que je ne le regretterai pas.

  • Le silence est un ami. Le vacarme, je le fuis. Laisser entrer le silence en soi, c'est trouver la sérénité. Bises alpines.

  • Ce livre a l'air d'être une pépite d'or...Le désir de pouvoir le lire est là...Je sens que je vais être en totale adéquation avec ce que dit cet homme. Faire le silence, cultiver son silence intérieur...je suis en route...j'ai quelques écrits encore à partager sur mon blog et puis je ferai le silence de mots pour ne partager que des images. Car j'en suis là, une image arrive aujourd'hui à me transporter plus que des mots...et je ne comprends même pas ce qui m'arrive moi qui est "mangé" des millions de mots depuis ces 35 dernières années. Encore une fois, Merci.

  • Je reviens pour dire que ça y est, je l'ai lu (une première fois) et oui, ce livre est une pépite...il est ce que j'avais besoin de lire, là, maintenant...il a répondu à mes sensations du moment...car j'ai trouvé mon pôle sud, et j'avais besoin que l'on me dise où j'étais. Merci Séraphine...merci pour ce partage...Ah oui, et j'ai trouvé la réponse à votre question dans votre billet. :) Je vous souhaite une belle journée, plein de silence...

  • Je n'ai aucune idée de ce que dit ce livre, mais je sais que j'aime le silence par-dessus tout. Au point d'aller le chercher dans des lieux hors du temps, hors de tout, pas totalement silencieux, mais où l'on fait silence. Où l'on fait silence d'une manière qui permet de descendre au fond de soi, pas de manière égoïste, non, mais je ne peux pas expliquer...

    Et l'on sort de la cure de silence avec les mâchoires décrispées, les traits détendus, la paix dans le coeur... Malheureusement, il faut rentrer en ville et là, tout recommence. Mais on sait que cet endroit de silence existe et qu'on (que je) y retournerai bientôt ... Le plus tôt possible.

  • Prendre le temps de faire une retraite est très important. C'est formidable de pouvoir le faire.
    Bonne journée.

Écrire un commentaire

Optionnel