Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour

  • Moisson.

    Donner un exemplaire du Journal d’une seconde vie à la Médiathèque de Sanary et en envoyer un également à François Jullien, car c’est la moindre des choses. Et puis vendre ….
    Ramener du cours Lafayette un gros bouquet d’anémones blanches emballées dans une feuille de papier journal qui servira pour les épluchures de légumes.
    Préparer des asperges vertes et des blanches car on n’a pas pu choisir entre les deux.
    Faire infuser du thym et du romarin cueillis au Garlaban pour préparer la tisane de quelqu’un d’enrhumé. Ajouter du miel du Thoard arrivé directement de chez l’apiculteur.
    Commencer à attacher les nouvelles lianes de l’ipomée pour la faire grandir contre la canisse. Ce sont des tiges encore bien frêles.
    Faire retirer par les services municipaux le gros container gris, car il n’a plus de raison d’être : les déchets plastiques ont quasiment disparu de la maison.
    Pouvoir aider une jeune élève de Terminale à comprendre son sujet de philosophie.

  • Liste de contemplation : du côté des collines


    - Les calicotomes épineux jaune d’or dont les buissons flamboyants sont tout épanouis sur les pentes du Garlaban, « énorme tour de roche bleue » (1)
    - Les iris sauvages, jaunes ou violets, qui bordent le sentier : « du côté des collines (…) un chemin muletier, d’où partaient quelques sentiers qui menaient au ciel » (2)
    - Les narcisses douteux
    - Les nuages joufflus si blancs, puis gris, puis comme l’acier car ils résistent au vent d'est.
    - Les bouquets bleus de globulaires buissonnantes
    - L’euphorbe characias aux fleurs en ombelle, d’un violet ombrageux, dont on sait que la tige, si on la coupait, libérerait un latex irritant
    - Les touffes de thym dont on peut voir parfois, maintenant, les sommités fleuries
    - Les gerbes de romarin au bleu si doux
    - La vipérine commune, poilue, dont les fleurs sont plus violettes que celles de la lavande


    (1) Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957
    (2) Marcel Pagnol, Jean de Florette, 1963