Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour

  • La question du lundi. Du gel douche.

    En regardant un reportage sur l’ouverture d’un magasin dédié aux produits d’hygiène on est resté épaté de voir non seulement autant de produits (est-ce vraiment utile d’avoir autant de choix ? des rayons entiers de gels douche…) mais de constater qu’ils sont tous conditionnés dans des contenants en plastique non recyclable alors que se développe une prise de conscience tardive mais réelle sur la masse de déchets plastiques ainsi que sur les traces de ce produit dans les organismes.
    On s’est rappelé de comment on faisait « avant », à cette époque où tout était fait à l’économie : on a le souvenir des savonnettes, avec quelques noms de marque qui existent encore aujourd’hui comme Cadum ou Palmolive – il y avait bien sûr le savon de Marseille, incontournable pour décrasser les mains d’ouvriers, plutôt dédié au linge pourtant. Pour le shampooing, on avait du Dop. Et un témoin de l’époque souffle à l’oreille pour rajouter son grain de sel à la discussion : en berlingot, le shampoing Dop. Ah ! mais oui ! on avait oublié !

    Et vous, vous souvenez-vous des produits que vous utilisiez "avant", ou ceux dont vos parents ou vos grands-parents se servaient ?

  • Moisson.

    Le matin, regarder le ciel.
    Traverser la rade en bateau pour retrouver des amies et prendre le temps de parler de tout et de rien, donc de l’essentiel.
    Faire la cuisine pour quelqu’un qui est malade.
    Rempoter ensemble les deux asparagus (un plumosus et un sprengeri) en leur expliquant les contraintes du réchauffement climatique : dans un seul pot, on arrivera peut-être à mieux y faire face pour les arroser. L’ensemble est du plus bel effet près du grand caoutchouc.
    Chanter.
    Sur des chemins, grappiller des mûres, récolter des graines de belles-de-nuit, chiper un grain de raisin.
    Recevoir du courrier. Y répondre.