Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LIRE / Livres du matin, du sac à main, du soir

  • L’équilibre du jardinier, Stefànsson.


    Le matin et dans la journée, surtout l’après-midi, sur la terrasse, entre quelques rangs de tricot, un livre reçu en cadeau qui, sans aucun doute, peut plaire à toutes celles et ceux qui aiment gratouiller la terre : L’équilibre du jardinier, de Sue Stuart-Smith. L’auteur y explique comment le jardinage peut être une thérapie. Le calme, la création, le temps, la beauté… Oui, la beauté. Freud est cité p. 153 : « (la beauté) est en mesure de dédommager de beaucoup de choses. » (Freud : Malaise dans la culture).

    Le soir, lecture lente pour la faire durer de Le cœur de l’homme, de Stefànsson. Magnifique.

  • Livres du matin / du sac à dos / du soir.


    Le matin, La vie derrière soi, d’Antoine Compagnon, dont je serai amenée à reparler ici, c’est certain.

    Dans le sac, les sublimes poèmes d’Avrom Sutzkever dans lesquels je me promène tout en me promenant sur le bord de mer ou sur les sentiers des bois.

    les lèvres tranchantes m’ont creusé telle une pelle,
    ont exhumé de mon esprit des diamants enfouis.
    Si tu ne m’avais creusé je serai resté violon muet
    Un océan de sons inouïs
    Je prends grand soin de ce livre en le glissant dans le sac à dos dans son petit sac de toile : il est un soleil et il sera un compagnon de route ; lui aussi doit tenir. Son titre est Heures rapiécées. On a toujours senti qu’on avait l’âme rapiécée.

    Le soir, La fureur de Frédégonde, d’Eric Fouassier ; roman policier et historique qui se situe dans les Royaumes Francs des années 580. De quoi se dépayser ! Celui-ci est la suite de Par deux fois tu mourras, lu avec le même plaisir il y a quelques jours. D’ici un ou deux soirs, le tome IV de la saga des Cazalet, Nouveau départ, réservé à la médiathèque en novembre, enfin disponible.