Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : acheter français.


A plusieurs reprises on a parlé à la télévision ce weekend end d’une exposition à l’Elysée de produits français. C’est bien d’insister sur l’existence de cette production afin d’informer les consommateurs de son existence et de les inciter à « acheter français ». Ici, c'est ce qu’on fait le plus possible…. quand on doit acheter quelque chose….

D’où la question du lundi : est-ce que vous achetez français ?


Commentaires

  • Oui, j'achète français de préférence mais j'avoue qu'un vêtement
    italien me fait craquer assez facilement...d'autant qu'il provient
    de mon dépôt-vente préféré !

    Acheter n'est plus une priorité : jouir de ses objets, compagnons
    de vie, est un tel plaisir !

    Belle semaine dans le parfum du mimosa !

  • Pas toujours facile, et j'avoue ne pas y penser systématiquement

  • Oui j'achète "français" le plus possible mais ce n'est pas toujours à la portée de toutes les bourses d'une part et puis certains produits proviennent forcément d'ailleurs comme le café ou le chocolat par exemple et même si je fais travailler le petit chocolatier de mon village, il fait venir ses fèves d'ailleurs. Quand aux vêtements par exemple, aux tissus, aux laines, ce n'est pas facile de trouver "français" 100% même si c'est marqué "fabriqué en France", d'où la difficulté de te répondre...belle journée

  • Réponse banale à une question importante : le plus possible !
    Ceci dit, je vais m'attacher à la résolution d'acheter beaucoup moins cette année, d'une façon générale.

  • J'essaye d'acheter français au maximum et pour les fruits et les légumes, au pire européen. C'est sans doute un peu plus cher et je comprends que certains ne puissent pas.

  • Parfois, j'achète français quand je suis en France. Mais au quotidien, j'achète... suisse, le plus possible. Sauf les bananes et les oranges. Car nous n'avons pas de bananier en montagne. Enfin, pas encore. :-) Bises alpines et belle semaine.

  • J'achète les produits frais locaux le plus possible, si leur qualité est bonne, je veux dire sains, presque tous bio.
    Mais j'achète, comme tous les habitants ici, des produits français, surtout des produits laitiers (ici je fais un peu la mauvaise) car les hypermarchés sont tous français sur mon île majorquine: Carrefour et Au Champ où, bien sûr ,ils écoulent leurs produits....alors je ris quand j'entends les français se plaindre des fraises espagnoles.
    Bonne journée Marie, pluies intenses depuis 2 jours ici.

  • Quand on a le choix c’est toujours mieux...
    Et ne pas acheter quand on n’a pas besoin, ça c’est bien aussi ...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • Pour répondre à ta question, oui, acheter français est pour moi un réflexe.
    Il est dommage que sur la centaine d'entreprises choisies pour leur savoir-faire français, les portes de l' Élysée furent ouvertes à peu d'entreprises ayant un lien avec l'alimentaire (dont la belle Biscuiterie Jeannette avec ses madeleines du Calvados)... Pourtant, il en existe bien d'autres portant le beau label "fabriqué en France" ! Je pense notamment à la lyonnaise Le Chocolat de poche que j'aurais adoré voir faire partie de cette grande et première exposition. Peut-être l'an prochain ? Je lui souhaite.
    Belle semaine à vous, à tous.

  • Lol... comme on dit :-)

  • J'ai horreur qu'on me dise ce que je dois acheter, manger , etc... cela devient une manie en France . Sommes nous l'Europe , oui ou non ? J'achète ce qui me plait , peu importe l'origine .

  • Comme Béatrice, si je le fais c'est que j'en ai envie.... pas une question de mode, ou d'injonction gouvernementale ou des magazines... .
    Car je pense l'avoir toujours fait... ( Et quand je vois l'usine Moulinex de Caen envahie maintenant par la Nature qui reprend ses droits, je suis triste...)

    Le plus possible local pour l'alimentaire.
    Le plus possible "recyclerie" pour pas mal de choses
    Et le plus possible FRANCAIS pour les plus gros achats...

    Mais pour mon thé, est-ce français et local ???

  • C,'est chinois, de Ceylan, d'Inde ou africain... :-)

  • J'avoue me contenter de peu !
    Pour l'alimentaire, c'est AMAP chaque semaine et pour compléter ce sont des producteurs locaux.
    Douce semaine Marie, bisous, câlins à tes 3 Félins

  • J'essaye toujours d'acheter français bien que ces productions soient plus chères,
    Les trucs fabriqués en Chine, ce n'est pas toujours réussi
    Belle journée

  • Je crois que c'est surtout important de contribuer à sauver autant que faire se peut les entreprises qui sont le fleuron d'un pays... mais ça peut être difficile. Les manufactures d'objets d'art ne sont pas toujours à notre portée... et l'industrialisation, les délocalisations... plus les marchandises sont lointaines, plus elles sont abordables
    Ex. Vêtements...

    Nous avons perdu plusieurs de nos belles industries... Boch, par exemple... côte d'Or a été racheté. Les crevettes de la mer du Nord (et pas forcément la mer du Nord belge) sont épluchées et conditionnées au Maroc... bref, l'agriculture locale est faite pour ceux qui ont une voiture... ou pour la restauration haut de gamme. C'est un fait que là, les asperges et les fraises ne viennent pas d'Espagne.

    Sinon, dès que je vois des Belles de Boscoop belges, j'en achèterai...

  • Je transpose la question à notre économie...

    vivant dans une commune tout à fait multiculturelle, je mange hallal aussi. Par la force des choses.

    Sauf si j'ai une fringale de rosette de Lyon, miam. Ou d'andouillettes (ce qui horrifie mes amis ou les fait rire...)

  • Bonjour,
    Je fais de mon mieux et suivant mon budget.
    Malheureusement en France tout est cher trop cher....
    Quant-à l'alimentaire je fais mon possible pour ne reien prendre d'Espagne.
    Belle semaine à toi

  • non pas toujours..malheureusement je regarde mon porte monnaie qui maigrit de jour en jour

  • Foncièrement cela me turlupine. Acheter Français c'est renier les autres. On devrait dire acheter local ou proche qui s'applique à chacun où il habite.
    Changement de vie bien difficile dans son intégrité.
    J'ai vu le même reportage.
    Les bananes sont françaises et pas locales. Trop dur d'y renoncer . Bises et merci pour cette question.

  • Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver... Made un France n’est pas forcément synonyme de 100% français.
    Et puis j’aime le chocolat, le thé, le roïbos... cela fait vivre d’autres économies.
    Et surtout je n’achète que ce dont j’ai besoin, je ne gaspille pas la nourriture et suis adepte incontournable du recyclage

  • Le plus possible, mais surtout beaucoup moins en quantité. Se contenter du nécessaire. Et user et abuser des recycleries, brocantes et pratiquer la rénovation et l'upcycling.
    Merci Marie et bises.

  • moins j'achète, mieux je me porte ... mais il est des choses indispensables que je ne produit pas alors j'essaye d'être vigilante à cet égard, ... j'achète belge puisque Belge ...
    amitié .

  • A chaque fois que je peux mais pas toujours facile. Pour la nourriture j'achète local. Je suis un adepte des circuits courts, loin des supermarchés !!

  • Ici, une consigne est acheter belge... Circuits courts donc. Nous faisons notre possible.

  • Un maximum, oui, pour l'alimentaire, hélas tant d'objets viennent de loin, alors que dans les grandes villes on a davantage de choix, ici dans les zones rurales, c'est plus compliqué...
    Bonne journée

  • Oui, et local le plus possible et, si c'est possible. Le café et le chocolat ne poussent pas chez nous mais nous ne mangeons plus d'avocats qui demandent un long transport et qui, de surcroit demandent beaucoup d'eau pour pousser et sont la cause de destruction de forêts au Mexique. Nous achetons peu et d'occasion si c'est possible à la recyclerie (vaisselle, meubles). Et puis aux petits artisans locaux (bijoux, poteries, plantes, etc...) Bonne journée

Écrire un commentaire

Optionnel