Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi

  • La question du lundi : comment regarder les arbres.

    En relisant un peu Winnicott, grand psychanalyste pour enfants, et en lisant à son sujet, on s’est arrêté sur ce qu’il dit de la créativité. Anne Lefèvre, dans son ouvrage 100 % Winnicott indique page 60 : « « La créativité est au cœur de la théorie de Winnicott. Selon lui, en plus d’être inhérente au fait de vivre, elle est universelle. » Elle revient en fin d’ouvrage sur cette notion en précisant : « La création ne nécessite aucun talent spécial. Chaque fois que nous éprouvons le sentiment d’être réel, d’être nous-mêmes en accomplissant une tâche, c’est le signe que nous sommes en train de vivre de manière créative, en accord avec notre self profond. Winnicott nous dit même que l’on peut regarder de manière créatrice un arbre. »

    C’est alors qu’on était sous les tilleuls parfumés dans une grande jubilation qu’on s’est rappelé ce passage.

    Et vous, comment regardez-vous les arbres ?

  • La question du lundi : hommage.

    Envie de rendre hommage à Françoise Dolto. Il y a des années et des années de cela, à un moment où la vie était plus que difficile, l’écouter ou la lire a aidé à continuer le chemin car on a compris quelques petites choses.
    Voilà ce pour quoi on voudrait lui rendre hommage :
    - elle nous a fait comprendre ce qu’était le bon sens ;
    - elle nous a fait mesurer l’importance du dire vrai.

    Ainsi, parmi tout ce qu’on a pu souligner dans ses livres feuilletés jusque tard dans la nuit après avoir regardé une émission qui lui était consacrée, on recopie ici un court extrait de Tout est langage :

    « L’important, c’est de rester en communication avec les autres et, à partir du moment où l’on dit à quelqu’un quelle est son infirmité, il y a un trésor de surcompensation pour rester sujet, au lieu d’être individuel charnel, de plus en plus objet des autres. Il y a toujours une possibilité de joie quand il y a communication avec les autres, mais les autres qui disent vrai, pas ceux qui font semblant : « Mais oui, cela ira mieux demain », alors qu’on sait que ce n’est pas vrai. »

    Et vous, à quelle personnalité publique (homme ou femme politique, écrivain ou écrivaine, etc.) pourriez-vous rendre hommage ?