Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : ce qui dépend de soi.

C’est quand on commence à comprendre qu’on peut être pleinement dans l’être et non plus uniquement dans le faire qu’on peut distinguer ce qui dépend de soi et ce qui n’en dépend pas. Il faut du temps pour cela. On a trop tendance à penser que tout peut se régler. Et bien non. On ne peut rien faire contre la souffrance qui nous est parfois imposée ; on ne peut pas toujours prouver sa bonne foi ou son innocence ; on ne peut pas non plus vouloir recevoir ce qui ne peut pas être donné.
Mais on peut choisir l’espérance. On peut choisir aussi de plutôt voir le bon côté des choses. On peut choisir d’accepter la différence.

Et vous arrivez-vous à distinguer ce qui dépend de vous et ce qui n’en dépend pas ?

Commentaires

  • j'ai du mal avec ça, surtout dans mon métier, mais j'apprends :-)
    belle journée, Bonheur du Jour!

  • Non, pas vraiment et c'est souvent douloureux de devoir finir par accepter "qu'on n'y pourra rien" !
    Douce journée de Noël!

  • Ma culture d'origine me permet d'accepter la part de ce qui nous échappe dans la vie mais cela n'exclut pas le long apprentissage de nos limites, de nos prétentions et de nos aveuglements. Nous apprenons chaque jour.Merci pour ce beau billet de réflexion. Très belle journée.....

  • On peut l’accepter ce qui n’empêche pas d'en souffrir...enfin, moi.
    Bonne journée Bonheur.

  • J'accepte les différences, et je dis non à la violence!
    Jésus a dit "tu aimeras ton prochain comme toi même"!
    Bisous

  • Accepter notre impuissance face à certaines situations...c'est toujours déstabilisant...Heureusement, il y a tellement de petites choses que l'on peut faire au quotidien pour donner un sens à notre existence...
    Je vous souhaite une belle journée de Noël.

  • il m'en aura fallu du temps pour accepter de ne pouvoir tout maîtriser ... le mal enduré est le meilleur moyen pour s'y soumettre ... il ne nous laisse pas le choix ...aussi, après avoir espéré que reviennent des temps meilleurs savoure t-on mieux l'éphémère des choses ... l'importance du carpe diem ...
    JOYEUX NOËL
    amitié .

  • De telles pensées me hantent ces jours-ci. Il est si difficile de lâcher prise et d'accepter ce à quoi on ne peut remédier. Choisir l'espérance, oui. Bonne journée de Noël, Marie.

  • Pas vraiment, c'est un gros travail mais j'essaie ......
    Ce Noël remet beaucoup de choses en cause et c'est dur ....
    Joyeux Noël Marie ! je t'embrasse !

  • Pas toujours facile, et beaucoup de choses se font sans que l'on ai son mot a dire... Je vous souhaite un joyeux noël bonheur du jour

  • En général j'y arrive oui, mais il m'a fallu du temps et ça n'empêche pas parfois les mouvements de révolte ! Bonne journée de Noël, prenez bien soin de vous.

  • après de nombreuses années d'analyse ,oui , il y a des grands manipulateurs qui font tout pour que vous croyez le contraires de la réalité.
    Pourquoi?
    c"est un grand débat
    merci de votre visite... et bonnes fêtes.

  • Je croyais avoir mis un mot mais,,
    je suis sur un nouveau appareil.
    Je suis touche par toutes les réponses carje me sens dans chacune d’elle, ce n’est pas facile, surtout en ces fêtes où des manques des contentieux on croyait les choses derrière le travail avait était fait et non il faut être deux pour cela et quandle dieu pardon quand de l’un vous colle à une place qui est son confort. Il n’y a plus qu’à la cherprise, se mettre à genoux et demain pardon surtout à soi même.
    Excellente question du lundi merci séraphine et merci vous toute , cela me rassure
    ce qui estbeau c’est que vous êtes nombreuses à être engagée sur les voies de la sagesse

  • Pas facile, pas facile...mais on essaie d’œuvrer pour.
    Je suis plongée en ce moment dans le livre très sensible de Frédéric Boyer sur l'espérance "Là où le cœur attend".
    Et in extremis....Joyeux Noël à toi, et Bises.

  • Pas facile, on y travaille... ^_^ Merci pour ces réflexions.

  • Avec le temps je pense que j'y suis relativement arrivé. J'ai pris aussi conscience que beaucoup de choses dépend de moi et qu'il n'y a pas trop chercher ailleurs ce qui nous arrive.......Reste la fatalité !!

  • Choisir le chemin de l'espoir , chaque matin.. comme cette citation d'Yves Montand que je fais mienne depuis de longues années : "savoir les choses inexorables et chaque matin, vouloir les changer."

  • Tant que la petite fleur Espérance pointera le bout de son nez rien jamais n' est perdu ...Ilfaut y croire ...:-)

  • Il y a ce qui ne dépend pas de nous...
    Les deuils. Il faut du temps. Se donner le temps et parfois accepter de l'aide.
    Il y a des choses injustes mais c'est la société humaine.
    Chacun fait ce qu'il peut.
    Les jeunes aussi reprennent le flambeau.
    Je pense que je peux toujours essayer de m'améliorer... Si chacun le fait... C est ça qui changera le monde...
    Bonne fin d'année à vous.

  • oui et je prie Dieu pour qu'Il aide celui que je ne peux pas aider contre sa volonté. Merci pour ton texte. Bises.

  • ça dépend des jours...
    En ce moment, je lutte inutilement contre la tristesse de voir un être cher décliner. Je sais que je ne peux rien faire et que la fin est inexorable...

  • A mon humble avis, beaucoup, beaucoup de choses ne dépendent QUE de nous, de nos choix.
    Mais aussi de nos parents, de notre éducation, de la vision de la vie qui nous a été donnée dès le départ....

Écrire un commentaire

Optionnel