Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : comment regarder les arbres.

En relisant un peu Winnicott, grand psychanalyste pour enfants, et en lisant à son sujet, on s’est arrêté sur ce qu’il dit de la créativité. Anne Lefèvre, dans son ouvrage 100 % Winnicott indique page 60 : « « La créativité est au cœur de la théorie de Winnicott. Selon lui, en plus d’être inhérente au fait de vivre, elle est universelle. » Elle revient en fin d’ouvrage sur cette notion en précisant : « La création ne nécessite aucun talent spécial. Chaque fois que nous éprouvons le sentiment d’être réel, d’être nous-mêmes en accomplissant une tâche, c’est le signe que nous sommes en train de vivre de manière créative, en accord avec notre self profond. Winnicott nous dit même que l’on peut regarder de manière créatrice un arbre. »

C’est alors qu’on était sous les tilleuls parfumés dans une grande jubilation qu’on s’est rappelé ce passage.

Et vous, comment regardez-vous les arbres ?

Commentaires

  • Je regarde les arbres avec amour, qu'il soit une jeune pousse qui sorte à peine du sol ou un magnifique géant qui domine la plaine, j'ai autant de respect et d'attention, ils sont notre protection car ils abritent la vie, il n'est que de serrer un arbre dans ses bras pour sentir toute la force, la puissance et la sagesse qu'il arrache à la terre pour la porter vers le ciel
    Amicalement
    Claude

  • Je trouve ces mots de Winnicott bien mystérieux...
    Les arbres sont pour moi comme des humains très forts et tous tout à fait uniques.
    Je crois bien que je suis amoureuse du frêne de mon jardin. Je vais le caresser le plus souvent possible...

  • Lorsque j'ai du chagrin, rien de tel qu'un arbre pour me consoler.
    Passe une douce journée.

  • Je me dis que certains étaient là avant moi et seront encore là après moi !
    Belle journée, bisous, câlins aux Félins

  • Tout dépend des arbres, certains porteurs de fruits sont vus comme des "pères nourriciers" d'autres décoratifs comme le symbole de la beauté, les grands et forts comme matière à travailler, mais tous sont la vie qui coule en moi ...
    amitié .

  • Jolie question! je les regarde avec grande reconnaissance, merci d'être là mes tous beaux!

  • Je salue avec sourire la citation de Winnicott ; bravo des deux mains !
    chaque jour, je vois les arbres plus personnellement ; près de chez moi, un arbre va mourir ; il y a quelques années, son tronc avait été lacéré ; il a tenu le choc plusieurs années mais cette année, n'arrive pas à feuiller normalement. C'est triste mais leur écorce est si importante.
    Bises et bonne semaine

  • Je les regarde avec tellement d'amour, l'arbre ce grand symbole et tellement important pour nous tous!!! Bise, bon lundi tout en douceur!

  • Je viens juste de publier un billet sur... le parfum et les fleurs du tilleul de mon jardin... Je savais qu'il embaumait mais je ne savais pas qu'il pouvait naviguer aussi loin...
    Je n'ai jamais rien lu de Winnicot, des lectures à venir peut-être... J'ai beaucoup d'amour pour les arbres et le cœur fendu quand des hommes les assassinent. Bises. brigitte

  • Avec beaucoup de tendresse et de respect . Dernièrement on en a abattu un très grand nombre dans ma ville en prévision de la construction d'une ligne de tram. cela m'a fait de la peine .

  • Je les regarde avec respect. Ils sont la mémoire de la nature et font partie intégrante de notre vie. Mon cerisier est en train de mourir et j'en suis peiné. Je le stimule et lui parle.

  • je les regarde avec tendresse et j'admire leur force et leur majesté
    bonne semaine Marie ☺☺

  • pourrais tu annuler le commentaire au dessus

    je viens de le reprendre il était en première lecture truffé de fautes
    merci


    C’est mon autre vivant, le regarder dans certains moment : c'est pour moi reprendre racines

    Quand je me perds , je l'entoure et peux y rester longtemps, l'été l'arbre devant ma maison est ma raison de ne pas partir en vacances
    C’est le sentir comme l'odeur des mimosas, des tilleuls

    je pourrai écrire un livre

    et comme il fut le compagnon du temps précieux dans l'attente de ;;;;;;;;;;;
    je le regarde dans le lever du jour danser dans le vent et faisant du mime à l’époque, saint jean de Luz
    je m'envole dans les airs jusqu'au moment où l'homme de la couche disait : c'est à ton tour.

    aussi en dentelle et en coup de hache que la route me fut tracée dans la jungle de émotions si complexes à offrir et où nous nous devons pour survivre ne pas nous laisser croquer.

    je t'embrasse
    un compagnon précieux. « Un nous »

  • Les arbres apaisent
    Et j'essaye de les regarder ,de les" rencontrer" en silence
    Philippe Jaccottet dans la promenade sous les arbres écrit :"......c'est que les arbres sont à mes yeux les premiers serviteurs de lumière........."
    Et Marguerite Yourcenar questionne (elle aussi!)
    "Les racines enfoncées dans le sol,les branches protectrices des jeux de l'écureuil ,du nid et des ramages des oiseaux , l'ombre accordée aux bêtes et aux hommes ,la tête en plein ciel,connais tu une plus sage et plus bienfaisante manière d'exister? (Ecrit dans un jardin)
    Etant en difficulté pour trouver des mots satisfaisants et justes j'ai recours à ces deux alliés créateurs pour définir ce regard sur les arbres.....

  • Je suis une citadine et apprécie de vivre dans les villes, cela ne m'empêche pas de me sentir proche des arbres. J'avoue cependant que je suis plus proche de certains notamment l'olivier qui est un arbre de vie assez extraordinaire. Tortueux, centenaire et même plus, il fait partie de mes préférés.
    Le bonheur peut être très simple, une pause sous un arbre et laisser son regard se perdre dans sa ramure, apercevoir des éclats de soleil passés entre ses feuilles……
    Calme et bien être.

  • Avec amour, tendresse et respect. Quand je fais les bordures dans mon jardin, je fais toujours attention à ne pas piquer l'écorce avec mes outis.

  • Très touchée par ton texte....je viens comme Brigitte de publier un article sur les arbres.... Je rajoute à tous les sentiments qu'ils m'inspirent ( protection, sérénité, apaisement, sagesse, fraternité...) un regard qui peut engendrer d'après Winnicott la créativité.
    Merci pour tes articles toujours si passionnants. Je t'embrasse. Claudie.

Écrire un commentaire

Optionnel