Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Femmes au crochet et au tricot.

Aller voir une exposition magnifique de Joana Vasconcelos à l’Hôtel des Arts de Toulon. Autour du crochet et du tricot, des œuvres d’art créées, flamboyantes et tendres. Un petit film muet de quelques minutes montre des femmes crochetant et tricotant ; assises en rond ; sur une place ou dans une bibliothèque richement décorée ; n’importe où, en fait car elles font leur monde là où elles sont ; leurs mains s’affairent à un travail qu’on dit humble et que beaucoup méprisent ; il est lent et silencieux ; des mains jeunes ou marquées par l’âge et le travail ; des peaux blanches ou brunes ; des ongles lisses ou cassés, de ceux que plus aucune brosse ne pourra rendre neufs car le travail de force des années durant (retourner la terre, récurer les sols, …) les a marqués à jamais ; les crochets dansent entre les doigts avec une souplesse incroyable pour des tiges de fer ; on tire sur les fils de laine ; on regarde son ouvrage, on compte parfois des mailles, on reprend le rang ; on parle peu ; on sourit beaucoup.
La vie est posée là, quotidienne et créative ; simplement cohérente.
C’est beau.

Commentaires

  • Ces travaux de crochet et de tricot qui permettaient à ces femmes de se détendre après une dure journée de labeur, aucunes ne se voyaient inactives, les mains toujours occupées à un ouvrage, j'aimais observer ma mère et voir la magie de ses mains opérer
    Passe une belle journée
    Amicalement
    Claude

  • Souvenir d'une adorable grand-mère : le couvre-lit au crochet
    en rubans alternés que j'ai vu monter et qui orne mon lit...
    pour toujours !

    La couleur du fil, les motifs mûrement choisis, le travail
    de ses mains vives, tout reste intact dans ma mémoire !
    Elle vivait pour ses œuvres, nous les conservons pieusement...

  • Ces travailleuses qui font le monde là où elles sont....merci pour ce si beau texte.
    Bon week-end Bonheur.

  • Je n'ai pas assez apprécié les splendides ouvrages qui naissaient des mains de ma grand-mère. Ceux qui me restent, je les conserve précieusement, car ces nœuds, ces fils, ces arabesques, c'est elle, c'est sa vie.

  • J'ai encore plein de gilets dans mon armoire réalisés par une soeur de ma grand mère qui adorait crocheter et tricoter pour toute la famille...

    Ils sont pratiquement intemporels et traversent les années, et sont bien pratiques en hiver ...

    Bon week-end !! Amitiés !!

  • le plaisir des aiguilles qui tintent dans le calme de mes soirées d'hiver ... ce sera bientôt le temps
    amitié .

  • C'est émouvant de rebobiner grâce à ces images le fil du temps. L'art textile trouve de plus en plus souvent place dans les musées et centres d'art, je ne connais pas cette artiste, aussi je vais chercher à en voir davantage.

  • Cette exposition doit être un vrai régal ...
    C'est sûr qu'autrefois, les femmes ne devaient jamais rester sans rien faire ... les mains devaient toujours être occupées, et ce, dès le plus jeune âge ... la dextérité était-elle à ce prix là ?
    Pour avoir vu une vraie Bretonne d'un certain âge, assise droite sur le bord de sa chaise, et crochetant sans presque regarder son ouvrage, sans parler, sans compter ses mailles ... j'avoue avoir été bluffée et admirative !

  • J'imagine bien... :)
    Merci pour ce moment de partage féminin.

Écrire un commentaire

Optionnel