Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour quotidien

  • Beethoven, Arthur et Arturo.


    Un matin très tôt, alors qu'on allume la radio, on tombe le Concerto n°3 de Beethoven. Si on reconnait tout de suite le concerto, on hésite sur l’interprète. On s’arrête alors sur un parking pour être tout à l’écoute. Ce doit être Rubinstein. Oui, ce doit être lui car on sent que le pianiste n’est pas un exécuteur de notes mais l’interprète d’un souffle. Une fois le morceau fini, on annonce qu’il s’agit d’un extrait de concert de 1945, avec Toscanini au pupitre et… Rubinstein au piano.
    Quand on reprend la route, on réécoute le morceau dans la version de Clara Haskil. On a le temps pour Emil Gilels. On réécoutera Rubinstein ce soir.

  • Bonjour !

    Dans la même journée, on est questionné à plusieurs reprises :
    - C’est correct de dire « Bonjour à tous » ? Est-ce que « Bonjour » ne suffit pas ?
    - Euh….
    On promet de chercher en citant le Grévisse qu’on a à la maison mais surgit une nouvelle question :
    - Et dis-moi, comment on dit quand il y a plein d’oiseaux ensemble ? A Hyères, il y a plein de flamands roses.
    - ?
    - Ben, tu sais, pour les loups, on dit une meute, pour les vaches, un troupeau. On dit pas un troupeau d’oiseaux…
    Et on ne peut que répondre :
    - Je ne sais plus.
    On consulte immédiatement le Trésor informatisé de la langue française : le mot « volée » correspond bien, même si la définition insiste plutôt sur l’envol du groupe….
    Quant au « bonjour à tous »….
    C’est alors qu’on se souvient de Lucien Jeunesse qui animait le jeu des 1000 Francs, commençant toujours son émission par « Chers amis, bonjour ! », et l’auditoire de répondre, en chœur : « Bonjour ! », et nous dans la cuisine : « Bonjour ! »
    Que c’est agréable de jouer avec les mots !