Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : l’art.

Tout à chacun connait des moments de grands découragements, quand la vie est difficile, quelle que soit la raison pour laquelle est l’est : un coup rude reçu de la part de quelqu’un en qui on avait confiance, problèmes de santé, désillusions diverses et variées, deuils aussi.
Mais, il y a l’art.
Ici, quand le jour est gris et que le découragement rôde, pour se requinquer, on va dans un musée voir des tableaux ou des sculptures ou, si on ne peut pas sortir, on feuillette de beaux livres d’art, des catalogues d’expositions ; on va au concert ou si on ne peut pas sortir on écoute des morceaux qu’on aime, des symphonies, des sonates, des concertos, et des chansons aussi.

Et pour vous, l’art est-il un appui ?


Commentaires

  • La vie est un art et juste se sentir vivant permet de surmonter tous les défis que la vie nous lance, il y a tant de belles choses à voir autour de soi et quand on ne peut sortir on voyage avec le net
    Amicalement
    Claude

  • Triste ou joyeuse, je ne m'éloigne jamais des tableaux, réels
    ou virtuels, qui "encadrent" ma vie !

    Les œuvres d'art, disait Anna Arendt, sont comme des amies :
    elles nous parlent, nous épaulent, en nous faisant remarquer
    que nos préoccupations sont souvent les mêmes d'un siècle à l'autre !

    Belle journée, Marie, vos réveils nous stimulent,
    vos questions sont si souvent les nôtres !

  • je me concentre toujours sur l'art de vivre, saluant peines et joies comme on apprécie l'ombre et la lumière, l'éveil et le repos me disant que tout est bon pour me construire ... et il me reste encore tant à bâtir ...
    amitié .

  • Elles font partie de l'air que je respire , il est troublant de se dire qu'elles nous survivront ...
    Belle semaine !

  • à lire et relire le 'roman graphique' de Catherine Meurisse "La Légèreté". : l'art en réponse aux désarrois et aux armes……. petit bonjour comme un retour à dame Marie, aux Marie-Claude, Béatrice, Fiorenza…….

  • « L’art est la preuve que la vie ne suffit pas » disait Cesare Pavese. Mais ce n’est pas lui qui me console, même si j’y plonge avec délice, non il me faut la nature, les balades... et là l’esprit s’apaise.

  • Un merveille appui. Une consolation. Moi c’est la musique surtout. Mais la danse, la peinture la poésie tout cela me réjouir le coeur et l’âme
    Belle journée !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • Merveilleux * bien sûr !

  • Oh que oui! Littérature, musique, théâtre , cinéma sont pour moi des moments de bonheur, de ressourcement , de rêve, de voyage . Ils m'ont sauvé sinon la vie , au moins la joie de vivre.

  • Tous les arts m'apaise et le musique me console des déboires de la vie...
    Belle journée

  • Et quelle raison as-tu!
    Il y a l'art, toujours l'art, qu'on trouve aussi dans son à l'entourn, dans les raqyons de soleil qui se poussent sr une fleur, un chat qui dort, le chant des oisseaux, le sonrire d'un enfant...et il y a l'art qu'on cherche, qui sort de l'effort de l'artiste, la musique, le theâtre, la danse. Je suisw allée à des spéctacles de danse ces jours-là, à Barcelone, Les Étoiles de l'Opéra de Paris, la gala de mes filles, une échantillon de danse classique...dews merveilles qui apaisent l'esprit...
    Belle semaine à tous, bisous.

  • La littérature et l'art sont des nourritures essentielles. Sortir de chez soi, sortir de soi. Qui l'a dit mieux que Proust ?
    "Par l'art seulement, nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n'est pas le même que le nôtre et dont les paysages nous seraient restés aussi inconnus que ceux qu'il peut y avoir dans la lune." (Le Temps retrouvé)
    Bonne journée, Marie, j'espère que le découragement est passé. Matin bleu ici, je vais aller marcher un peu.

  • La musique est un appui pour moi mais aussi les promenades dans une nature vraie.
    Quand on n'est pas bien, le mieux est de sortir, regarder autour de soi, se forcer à faire quelque chose.

  • Pour moi c'est d'abord la nature qui me ressource :) Si je vais mal il ne faut surtout pas que j'écoute de la musique sous peine de sombrer, Par contre je n'ai rien contre une petite balade au musée, surtout les jours de mauvais temps, le seul souci c'est que je n'en ai pas près de chez moi ! Alors je lis...ou je sors mes pinceaux et cela suffit à égayer mes journées

  • Tricoter, créer avec mes mains, apprécier la laine, la frotter sur ma joue, voilà ma consolation, ma douceur, mon réconfort. L'envie de sortir n'est pas encore revenue depuis le deuil de ma maman si récent, mais le tricot me sauve, me régénère.
    Les beaux livres aussi peuvent m'aider.

  • Des bras qui réconfortent, qui rétablissent quand tout va mal.... Merci Marie.. oui..... TOUS LES ARTS, tout ce qui nous emplit de beauté.
    Bon après-midi.
    Den....

  • Bonjour,
    Je vais peut-être choquer mais l'art pour moi c'est beau mais ce n'est pas un réconfort.
    Dans un musée, je piétine ... j'ai mal au dos et je manque d'air.
    Mon réconfort c'est la nature. Partir, marcher puis oublier petit à petit. Surtout en montagne.
    je te souhaite un doux lundi. Bises

  • C'est plus qu'un appui, c'est une respiration, un moment hors du temps, ne mentons pas cela ne fait pas tout oublier mais c'est un baume rafraichissant et apaisant

  • Pas seulement l'art, un cours de yoga, une méditation, une fleur, un nuage, la musique...
    Bises et merci.

  • Savoir regarder la nature qui comble tant est un art en soi.
    Mais je vais également régulièrement au musée, je lis beaucoup, j'écoute aussi. L'art, sous toutes ses formes, apaise parfois, d'autres fois remue. Belle semaine.

  • Mais oui, bien sûr! Une belle musique fait du bien à mon âme. Mais je crois , surtout que la pratique d'un art peut beaucoup enrichir notre vie. J'ai décidé, pour la rentrée prochaine, de prendre des cours de guitare.

  • Je suis née avec la musique, elle m'accompagne toujours... dans les joies comme dans les peines. Mais il y a un temps pour tout, et le silence, l'écoute des bruits de la nature, la contemplation de la beauté des choses peuvent être tout aussi ressourçants.

  • J'ai longtemps cru que la musique m'aiderait : faux, à l'exaltation succède systématiquement une nostalgie désenchantée. La peinture, à l'exception peut-être des Nymphéas de l'Orangerie, ne me procure qu'un plaisir fugace. Reste la littérature, irremplaçable et nécessaire.

  • Il y a déjà quinze ans, puisque la vie m'octroyait une seconde chance (était ce une seconde chance ? Du moins du temps, un temps indéterminé... une belle amitié et un nouvel espace... il y a quinze ans donc, j'ai décidé de me consacrer à ma première passion. L'art et l'écriture... et à d'autres choses. Je ne sais pas si cela a été une consolation... mais la question ne se posait pas. Sinon oui... les visites de musées furent parfois exceptionnelles... ou révélatrices. Ou agréables. Et maintenant, je continue. Mais il y a la nature aussi... et les bonnes choses.

  • L'art bien évidemment est un grand soutien quotidien et la pratique artistique m'est indispensable, c'est aussi un moyen d'être dans l'instant présent. Et aussi l'art de cultiver la joie avec des tas de petite choses qu'il serait long à énumérer.
    Bonne journée

  • Bien évidemment. La musique, l'écriture permettent de laisser un temps les soucis sur l'autre rive..

  • L'art est une nourriture terrestre INDISPENSABLE, chaque jour je vais à cette source dans l'émerveillement. Et quand je suis "déçue", quand on m'avait promis de l'art et qu'il ne correspond pas à l'idée que je m'en étais faite, je chemine ailleurs, vers d'autres horizons, il y a tant à découvrir et à redécouvrir... Belle journée Marie. brigitte

  • Et bien il m'a fallu beaucoup de temps pour répondre à cette question, qui m'a beaucoup déstabilisée.
    En fait je ne crois pas, que pour moi l'art soit un appui.
    C'est au pire (!) un grand plaisir, au mieux un éblouissement dont l'éclat peut m'éclairer durant des années, comme d'ailleurs la contemplation de beaux sites naturels ou la rencontre avec des animaux sauvages, comme les ours que j'ai pu admirer bien loin d'ici. Ce sont des moments d'exception, de communion profonde. Je reste donc une avide visiteuses de musées, faute d'être une grande mélomane, non pas par manque de sensibilité, mais au contraire parce que je crains de devoir faire face à trop d'émotions.
    Mes appuis sont beaucoup plus prosaïques : les taches ménagères quotidiennes, que je cherche toujours à faire "bien", mon jardin dont j'aime soigner les fleurs, le tricot aussi, dont moins d'une heure de pratique arrive à calmer mon esprit parfois un peu trop agité.
    Enfin, la lecture est pour moi un appui merveilleux, qui arrive à tout faire oublier ou presque durant le temps que je la pratique. C'est donc peut-être juste une question de facilité. Sont "appuis" toutes les activités que je peux avoir "sous la main" , l'art restant comme une lumière intensément ressentie, mais que je n'arrive pas à convoquer, lorsque j'ai besoin de réconfort. Je ne suis pas certaine d'avoir été très claire ! En attendant, merci à vous !

  • Si. J'ai trouvé cela très clair et une lectrice parmi d'autres de Bonheur du Jour, j'ai apprécié votre commentaire :-)

  • Oui surtout la peinture. La musique a tendance à me rendre mélancolique.
    Mais je me souviens d'une visite au Louvre alors que je n'étais pas du tout en forme et en ressortir apaisée et confiante.

  • Si j'aime toutes sortes d'art, peinture, musique ( pas classique, désolée ), écriture ... non je ne dirais pas que c'est un appui quand quelque chose ne va pas. Après chacun trouve du réconfort où il le peut ...
    Belle soirée
    Cathy

  • Un appui, je ne sais pas, mais une rencontre chaque fois, oui.

Écrire un commentaire

Optionnel