Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. De la formule de politesse dans un mail.

Le constat est fait depuis longtemps, au jour d’aujourd’hui (c’était une formule très usitée par une grand-mère, la maternelle, pas la paternelle, et qu’on aime vraiment beaucoup employer) on n’écrit plus que rarement des lettres qui, une fois sous enveloppes et postées deviennent des courriers. Et pourtant, ces lettres avaient parmi leurs nombreux atouts, celui de la formule de politesse. C’est la réflexion qu’on s’est faite après un échange de mails pour des questions administratives avec une personne fort polie, fort efficace et fort professionnelle, qu’on n’a jamais vue mais dont on a deviné qu’elle était assez jeune...
Au début, ses mails commençaient par « Chère Madame », ce qui est déjà fort familier. « Chère Madame »… Puis, comme les mails se succédaient, on passa au « Bonjour » puis à … rien du tout, dans le style le plus épuré possible du sms mais heureusement sans atteindre ce mélange curieux de phonétique, de chiffres et autres signes. Bref. A la fin du mail, foin de formule de politesse. Dès le premier mail, ce fut « Cordialement ». Fort familier aussi, avait-on appris jadis. Puis, il y eut « Cdt ». Puis, toujours le « Cdt » accompagné d’un smiley. On n’a pas atteint le « A tout’ » car la série de mail eut une fin. Mais jusqu’où donc aurait-on pu aller ? Elle aurait aussi pu signer de son prénom voire commencer le mail par le nôtre...
Si on y réfléchit bien, les mails remplaçant les courriers distribués par les postiers qui deviennent par ailleurs banquiers, vendeurs de téléphones ou livreurs de pain, ne faudrait-il pas mettre un minimum de formule de politesse dans un mail ? On n’irait pas jusqu’à « Veuillez agréer, Madame, l’assurance de ma considération distinguée », bien sûr. Quoique…

Qu’en pensez-vous ? Faudrait-il une formule de politesse dans un mail autre que ce « Cordialement » ou ce « Cdt » - d’ailleurs, ce mot n’a-t-il pas été choisi pour son abréviation si rapide à taper ? …. Une autre question, peut-être….

Commentaires

  • Chère Marie,

    Comme vous, je grimace parfois devant le style relâché
    de certains mails mais l'apprentissage de l'art épistolaire
    semble être devenu une chimère pour beaucoup de nos contemporains .

    Pour ma part, j'aime écrire ces messages avec un stylet qui me force
    à en soigner la présentation, tout en conservant les habitudes
    de la rédaction classique.
    Mais pour cela, il faut prendre son temps ... comme au bon vieux temps !

    Avec tous mes remerciements pour la légèreté de vos questions
    profondes !

    Fiorenza

  • Sujet épineux... car j'écris nombre de mails dans une journée dans le cadre professionnel et je remarque que les formules de politesse se réduisent au minimum, mais elles existent quand même. Moi, ce qui me gêne le plus dans ces échanges, c'est le nombre exorbitant de fautes d'orthographe! Belle semaine.

  • Je n'ai jamais eu droit au CDT, mais sans doute au Cordialement. Excellente question ce matin. la dernière fois que j'ai envoyé un message (aux impôts!) j'ai démarré par Bonjour, ce que je n'aurais jamais fait dans un courrier 'papier'. Ceci étant, mieux vaut 'bonjour' que rien, non?

  • Sujet épineux... car j'écris nombre de mails dans une journée dans le cadre professionnel et je remarque que les formules de politesse se réduisent au minimum, mais elles existent quand même. Moi, ce qui me gêne le plus dans ces échanges, c'est le nombre exorbitant de fautes d'orthographe! Belle semaine.

  • Votre page du jour, Marie, me fait sourire car je me suis fait ces remarques également.
    Pour avoir beaucoup pratiqué les échanges de mails dans ma vie professionnelle, je ne suis pas surprise du tout.
    Cependant, normalement les interlocuteurs sont censés adapter leurs écrits suivants qu'ils s'adressent à des collègues (le fameux "Cdlt") ou à des clients. Ils sont également censés être formés pour cela. De plus, pour éviter trop de "créativité" dans leurs formules de politesse, des templates (des masques préécrits) sont à leur disposition. Ceux-ci peuvent peut-être rigidifier la communication mais ils ont le mérite d'être rédigés en bon français.
    Pour les mails administratifs, comme Dédé, ce sont plutôt les fautes d'orthographe qui m'agacent et du moment que mon problème est résolu, je me passe volontiers des formules de politesse quand celles-ci sont inexistantes ou trop familières... Passé le premier recul, je préfère en rire quand on me donne du "Marie-Angèle" ou du... rien du tout.
    Belle semaine à vous, à tous.
    eMmA

  • Selon l'interlocuteur, j'utilise les formules de politesse, exactement comme avec un courrier classique. Je ne peux pas m'habituer au laisser aller actuel.

  • dans un courriel, j'indique toujours une formule de politesse. Il est vrai qu'au travail, il y a quelques années, j'utilisais entre collègues le CDT très souvent .

  • Les bonnes manières sont toujours agréables. Effectivement la formule cordialement remplace les salutations distinguées d'antan. Le fin mot est d'aller plus vite. Certains ne répondent plus aux mails ... Il y a un silence assez général. Toutefois il existe toujours des personnes qui gardent un respect de l'autre.
    J'ai eu des échanges avec le site des impôts et je ne peux que louer leurs réponses rapides et sensées.
    Je t'embrasse. Ce petit texte est comme une leçon de révision. Jamais les acquis sont totalement acquis... Bises et bonne semaine

  • Dans les courriers commerciaux, et administratifs , je n'ai rencontré jusqu'à présent aucun manque de savoir-vivre , et le " cordialement" me convient très bien , je l'utilise également : c'est le mot " coeur" qui en est l'etymologie ...
    Tant mieux si les hypocrites considérations distinguées disparaissent !
    Simplifions , simplifions , sans bien sûr , manquer au tact : il doit régir tout rapport à autrui . Ce qui n'exclut pas parfois , de ma part , des... ratés !

  • Le CDT m'a fait franchement sourire.
    Pour le reste je me glisse dans le commentaire de Béatrice.
    Les belles lettres manuscrites reçues et envoyées sont devenues une denrée rare.
    Gardons les nôtres précieusement.

  • J'adhère moi aussi au commentaire de Béatrice. Quel pensum ces formules de politesse ampoulées dont je dois à chaque fois aller vérifier le bon usage sur G* ! Ne sachant si en ma qualité de femme je peux transmettre mes sentiments ou si ce n'est pas too much d'envoyer des salutations distinguées… Sans doute suis-je déformée par des années dans l'univers de la Communication où tout le monde se tutoie en s'appelant par son prénom.
    Je crois bien que comme Dédé, c'est une orthographe approximative qui m'insupporte en premier lieu !

  • Comme disent Béatrice et Triskell, la simplification a du bon. Avec un peu d'imagination, on peut utiliser des formules courtes mais bienveillantes. J'aime particulièrement "chaleureusement", "bien chaleureusement" en fin de mail, comme en fin de lettre.
    Par contre, je ne m'habituerai jamais aux fautes d'orthographe !
    Merci Marie pour cette question du lundi.

  • Je pense que le monde évolue et que les mœurs changent. Il faut bien s'adapter, c'est plus sage !! Cordialement me va. C'est court et concis !!
    J'aimais bien l'odeur de l'encre et du papier mais je ne regrette pas. Il y a d'autres avantages .

  • Ahlàlà, moi j'ai même des élèves qui m'écrivent "bien à vous" à la fin de leurs mails... Incroyable, hein?
    Enfin bon, j'imagine que les formules de politesse sont des choses qu'il faut leur enseigner aussi.

  • Je crois que tout a été dit dans les commentaires précédents... Peut-être qu'un juste milieu entre la lettre et le SMS serait à respecter...
    C'est vrai qu'en amoureuse des belles lettres, je suis toujours (comme dédé) effarée par l'énormité des fautes d'orthographe.
    C'est vrai que plus personne ou presque ne sait présenter une lettre...pourtant c'était au programme du CE2 il n'y a pas si longtemps encore.
    Remarque, dans les commentaires, c'est un peu pareil. On voit des gens qui structures leur propos, respectent la syntaxe, la ponctuation, et mettent une petite formule gentille du genre "bisous" ou "belle journée", et puis d'autres qui pondent leur commentaire en dix secondes... et là on se demande même s'ils ont lu le billet qu'ils commentent...
    Merci pour cette belle réflexion du lundi et vivement lundi prochain !
    bisous
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • On voit aussi des gens qui ne se relisent pas, ou appuie par inadvertance sur "envoyer" et qui laissent passer de grosses fautes du genre "des gens qui structures"
    Il fallait lire " structurent" bien entendu
    Mille pardons
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • Moi j’ai beaucoup de mal avec le « cordialement » des courriers administratifs qui évoque pour moi des sentiments plus profonds... qui viennent du cœur.
    Je préfère une formule de politesse distinguée mais neutre mais peut être me trompe-je sur la définition ?
    Ce qui me choque aussi c’est le tutoiement dans certaines News letters mais c’est un autre sujet...
    Bonne semaine,,

  • Tu as entièrement raison de te poser ces questions. J'ai fait une formation professionnelle de secrétariat il y a bien longtemps (1971). Je suis donc une vieille... Et pendant ma formation, j'ai appris avec les 14 autres élèves de ma classe à choisir quelle formule de politesse est adaptée à la lettre et à la personne à qui on écrit. J'en déduis qu'aujourd'hui ceux et celles qui nous envoient des mails n'ont pas eu cette formation. Ils ont été lancés dans la vie active sans cette partie du programme de la formation et donc voilà, tout a évolué. Bonne semaine.

  • Je ne peux pas terminer un mail sans une formule de politesse. "Cordialement" ne me gêne pas, bien que je préfère "bien cordialement", qui introduit, je trouve un peu de bienveillance...
    Bonne semaine à vous, chère Marie.

  • je ne vois pas d'inconvénient à faire court pour les mails " d'affaire" ceux où l'on accuse réception d'un devis, des demandes de renseignements ....
    il en est tout autrement pour les mails privés qui deviennent plus que minimalistes, il y a peu une de mes petites filles m'a remercié d'un cadeau d'anniversaire par un SMS laconique sans la moindre formule ni de politesse ni même de tendresse !!! j'ai été peinée et choquée mais je n'ai pas osé lui en faire part ...

  • Bonjour, à l'heure de la rapidité on passe sur des formules de politesse de plus en plus courtes, et c'est dommage. Gmail à trouvé encore mieux, à la fin d'un mail il donne trois réponses possibles à cocher du style: Merci, Bien reçu et d'autres en fonction du mail. C'est rapide au moins mais pas très convivial je l'admet.Le minimum syndical doit être employé pour être poli comme: Bonjour, recevez mes cordiales, sincères, salutations, etc. Enfin si c'est lu jusqu'au bout.... Si je peux me permettre pour Dominique, à votre place je lui en aurais fait la remarque car la prochaine fois elle s'en souviendra, enfin je l'espère.

  • Tout dépend du genre de courriel, du destinataire… Je conserve les formules de politesse classiques pour les échanges administratifs, sinon je préfère quelque chose de plus court et de moins formel.
    Parfois je suis dérangée par la manière cavalière dont on s'adresse à moi par mon seul prénom, "on" signifiant la plupart du temps un robot informatique programmé pour entretenir un lien de familiarité et de fidélité avec la clientèle.
    Bonne journée, Marie.

  • tout est devenu question de temps, dans un mail, on va à l'essentiel pour satisfaire les besoins, intitulé, corps des raisons avec explications, et puis signature ... quand on les lit, on va directement à l'essentiel ....
    que parfois, on archive .... deux mondes différents que celui du Mail et du courrier ....
    amitié .

  • Bonjour. Pareil dans les commentaires... Faut-il se saluer ou pas ? Dans un mail je dis toujours "Bonjour" et si je demande quelque chose je dis à la fin "Merci d'avance". Bonne journée

  • Avant, j'écrivais un mail comme une lettre, aujourd'hui, je fais comme ça : un bonjour et un "merci d'avance", quand j'attends une réponse.

    Le mode de vie a changé, le mode d'échange aussi.
    Passe une douce journée.

Écrire un commentaire

Optionnel