Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Donner la méréville à une amie qui en avait cherché une en vain à plusieurs reprises sur son marché. Recevoir la promesse d’avoir prochainement un pot de cette confiture délicieuse.
Ecrire plusieurs pages.
Ressortir le chapeau de pluie et aller sauter dans les flaques le long de la corniche.
Avec de belles Reine des Rainettes faire des pommes au four bien parfumées à la cannelle.
Ranger l’armoire pour qu’en l’ouvrant, tout soit bien plié, bien rangé, bien en ordre.

Commentaires

  • Grâce à votre billet, j'ai appris un joli mot : méréville.... je me demandais quel pouvait être ce fruit. Je vous souhaite une bonne dégustation de cette délicieuse confiture, et je sens d'ici la bonne odeur des pommes au four bien parfumées.

  • Votre moisson d'aujourd'hui transporte dans ses grains
    un parfum d'automne qui nous évoque la grande Colette...

    Les compliments sont aussi des "bonheurs du jour" !

  • Bonjour, je ne connaissais pas cette pastèque à confiture, ce qui m'a poussé à faire des recherches et j'aurai appris quelque chose de bon matin. Bonne journée

  • Depuis votre billet, je ne peux m'empêcher de chercher la trace d'une méréville sur les étals du marché. En vain pour l'instant. Par contre j'ai trouvé une recette de cette confiture dans mon cher livre de cuisine, gondolé, annoté "La cuisinière provençal d'aujourd'hui". J'ai été étonnée par la durée de la cuisson. Plusieurs heures tout de même ! Faute de méréville je me suis vengée sur les beaux coings qu'une amie alsacienne m'a apporté de son verger de Kaysersberg. Aujourd'hui les pots sont remplis et la pâte de coing sèche doucement.

  • Une belle moisson parfumée à la canelle!
    Ici ça y est les confitures de tomates vertes et celles de figues sont terminées .
    Bonne journée!

  • Une belle moisson qui sent délicieusement bon la pomme à la cannelle... une belle odeur d'enfance avec les plaisirs de l'automne : la pluie, les flaques et les confitures ! Belle journée à toi.

  • Ce que je retiens, c'est l'odeur merveilleuse des pommes au four, et la pile de linge au carré. Il y en a qui sont hypnotisés par l'écran de leur téléviseur, moi je pourrais passer des heures à admirer l'intérieur d'une armoire impeccablement rangée… Et parfumée !

  • Même admiration pour les armoires bien rangées, travail en perpétuel recommencement ...
    Merci à Bonheur du jour pour ces instantanés parfumés

  • J'ai cherché ce qu'était une méréville, et j'ai souri à t'imaginer sauter dans les flaques. Ce sont mes deux bonheurs du jour grâce à toi. ;)

  • La pluie était fort attendue dans de nombreuses régions, la terre s'abreuve, tant mieux. Ici, on se réjouit d'une éclaircie et de la température qui remonte, ce qui permettra sans doute une bonne promenade sans chapeau de pluie cette après-midi.

  • Ces mots exhalent un bon parfum d'automne... Belle pluie à toi, elle est encore douce à cette heure. Bises. brigitte

  • il m'aura suffi de lire les commentaires pour savoir ce qu'est une "méréville" ... j'aurais du mal à en trouver dans mon coin mais d'autres fruits alimentent mes rayons aux pots bien rangés avant que d'être dégustés ....
    amitié marine .

  • Que ton billet sent bon! Ici ce sot les coings avec cannelle et citron.
    Les orages passés, un pâle ciel bleu ce matin. Un beso

  • Bonjour Bonheur du jour, grâce à toi, j'ai appris ce qu'était une Méréville (gigerine, pastèque blanche, pastèque à confiture). Que cela se consomme surtout en confiture. Pour moi, Méréville, c'est la ville où est né Jean-Louis Bory en Essonne et qui a servi de toile de fond pour son roman "Mon village à l'heure allemande".

Écrire un commentaire

Optionnel