Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cigales.

Marcher longtemps loin de la rumeur de la ville mais au cœur du concert que les cigales vont donner tout l’été. On entend, à la vigueur des stridulations, comme elles sont nombreuses ; et heureuses aussi. Après une longue période enfouies dans la terre obscure, elles s’abreuvent de la lumière et de la chaleur, et c’est pourquoi elles chantent de joie. Et on imagine qu’elles sont heureuses aussi de se retrouver toutes ensemble pour cette louange au jour. En s’asseyant contre le tronc d’un gros pin à l’écorce rose qui, lui, répand son chaud parfum, on prend le temps de les écouter. Elles disent que, justement, tout est maintenant.


Commentaires

  • Bonjour Marie, dans "Les poèmes de Provence" , ce poème de Jean Aicard, Chanson des cigales.

    Cigales, mes sœurs,
    Qu'importe à nos cœurs
    La richesse des granges pleines ?
    Pourvu que nos voix
    Sonnent par les bois
    Quand midi flambe sur les plaines ?

    Laissons la fourmi
    Se glisser parmi
    L'amas gisant des blondes gerbes,
    Et les noirs grillons,
    Hôtes des sillons,
    Sautiller dans l'ombre des herbes.

    Heureuses de peu,
    Pourvu qu'un ciel bleu
    Resplendisse à travers les branches,
    Nous, nous comptons sur
    La manne d'azur
    Dont se nourrissent les pervenches.

    Par les froids hivers
    Nous n'allons pas vers
    Ceux qui n'ont pas la voix ou l'aile ;
    Dès qu'a fui l'été,
    Nous avons été...
    Mais notre gloire est immortelle.

    Bonne journée!

  • Comme je connais mal ce Sud si bien décrit... je me contente du chant toujours très matinal des oiseaux autour de chez nous.
    Bon WE

  • ça c'est ta version de la cigale !!! Dans d'autres fables, elles ne sont pas à la fête. J'aime aussi les cigales, il y en a juste un peu plus bas chez moi une colonie vers une cascade qui coule à peine en été. Ce n'est pas la même variété, leur chant est un peu différent.

  • Vos cigales, Marie, rythment les étés en Provence :
    le son de votre vie, le son de nos vacances ...

    Elles ne remonteront jamais jusqu'à nos rivages et pourtant,
    lorsque les temps derniers le soleil écrasait le jardin,
    dans l'odeur de résine des grands pins, j'avais presque
    l'impression que les cigales se préparaient pour le concert ...
    miracle de nos relations épistolaires !

    Beau samedi au soleil !

  • Ah, merveilleux chant des cigales , comme il me manque ! Venant de l'Est pat l'autoroute, , dès Valence on les entend, , et c'est le Sud ! Il est difficile de les apercevoir sur l'olivier , ces mystérieuses créatures , mais je ne voudrais pas partager leur vie si bréve , un seul été et des mois de gestation sous terre,! Elles ont bien raison de s'étourdir au grand soleil !

  • ces chants de cigales sont dans mes meilleurs souvenirs d'enfance, grimper au château de Boulbon qui à l'époque s'écroulait un peu, avec un goûter et un livre avec une vieille tante qui adorait ça elle aussi et l'on passait l'après midi dans l'odeur des pins avec le chant des cigales en accompagnement, j'ai beaucoup lu dans ces ruines et je garde encore le souvenir de ces lectures striduleuses

  • Tu as beaucoup de chance de pouvoir écouter le chant des cigales, j'aimais beaucoup les entendre lorsque nous venions en acances dans le Midi... c'est un chant merveilleux que je n'oublierai jamais!
    Belle journée

  • Merci de nous les faire écouter, Marie, de partager ce moment de plénitude.
    Ici le vent souffle de plus en plus fort, secoue les feuillages, fait entrer de l'air frais dans l'appartement. On dirait que les orages qui ont contourné Bruxelles hier se préparent à entrer en action. Mais les martinets se jouent du vent et poursuivent leurs rondes folles.

  • Il y a longtemps que je n'ai plus entendu les cigales mais je me régale de votre billet qui me fait revivre le sud avec la mer, les senteurs des fleurs et bien sûr le chant des cigales.
    Doux week-end.

  • Que j'aime ce crincrin des cigales. Depuis que nous sommes en Haute Provence, Je guette chaque année leur arrivée avec impatience. Cette année cela a été le 25 Juin .... du retard de presque 10jours sur les autres années. Et elles ne sont pas encore bien assidues. Le mois de Juin a été jusqu'à ces derniers jours frais et pluvieux.
    L'odeur des pins aussi est délicieuse.
    Bonne fin de semaine Marie

  • je ne les entend pas, elles chantent trop loin de moi ... mais j'aime t'entendre me rapporter leur discours : Tout est MAINTENANT !
    amitié .

  • Les cigales sont sorties de terre de mon jardin mais je ne les entends pas. Je crains que les oiseaux les aient trouvées Sinon, je les entends au loin, très loin sur la route. Elles sont fidèles au rendez-vous de l'été. Bon week end et bises.

  • Une petite trace...

    Une petite trace sur le chemin
    Comme une ligne ouverte
    Sur un cahier
    Combien sont passés
    Ont cessé de cheminer …
    Une petite trace oubliée
    Mais le caillou n’oublie pas
    La feuille est renouvelée
    Ce chemin est toujours jeune
    Toujours prêt
    Toujours ouvert
    Si vous voulez…

    © marine Dussarrat

  • Dans mon quartier elles sont arrivées le 24 juin. J'ai fini une réunion en ligne, ouvert la fenêtre et je les ai entendues. Quelle joie ! C'est l'été !

  • Tu nous décris un moment plein . Ce soir là pluie nous a surpris, cependant elle était douce et bienveillante pour les tournesols qui commencent à s'épanouir.
    Bises.

  • On a de la chance de vivre en Provence, hein Marie !!
    heureux dimanche au milieu des cigales qui chantent, les mâles surtout, ....heureuse je te crois de retrouver le sens normal de la vie : enfin, presque.
    douce fin d'après-midi.

  • Bonjour Marie,
    Il y a près de trois semaines que je n'ai pas ouvert mon ordi... autant te dire que j'étais très occupée avec mes tout petits...
    Pas pour l'école, mais seulement pour en profiter un peu, j'étais en manque. :)
    Passe une douce journée.

Écrire un commentaire

Optionnel