Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : de la tomate.


Les déjeuners familiaux ont de nombreux avantages. On se retrouve autour d’une table et par conséquent on parle, parfois tous en même temps mais peu importe. Tout y passe : le temps et ce terrible réchauffement climatique qui détruit notre planète, tuant les oiseaux et les insectes et faisant fondre les glaciers ; les actualités, de plus en plus terribles, avec ses guerres, ses dévastations, ses épidémies ; la situation économique particulièrement préoccupante ; la politique aussi, mais là, on s’arrête assez rapidement pour aborder des sujets plus généraux chacun y allant de son opinion basée soit sur des faits scientifiquement reconnus soit sur des habitudes familiales soit sur des goûts personnels. Ainsi en est-il de la tomate, et plus particulièrement de sa peau et de ses pépins.
La tomate, l’été, en Provence, est partout. Il arrive qu’on évoque un péril rouge, à savoir ces cagettes de tomates que soit on récupère du potager voisin soit on trouve à un prix très avantageux. Ainsi, tout le monde cuisine de la tomate. Oui mais voilà, qu’en est-il de la peau et des pépins ? Ceux qui se considèrent comme des puristes de la tomate les enlèvent, que ce soit pour la salade ou la sauce. D’autres, moins exigeants ou plus pressés, les conservent. Ici, dans cette maison, on enlève.

D’où la question du lundi : est-ce que vous épluchez et épépinez les tomates ou bien les consommez-vous intégralement ?

Commentaires

  • Je retire la peau des tomates, et pour les salades, je privilégie la cœur de bœuf, bien charnue avec très peu de pépins. Elles sont gorgées de soleil, un filet d'huile d'olive dessus .... Un régal. Bonne semaine bonheur du jour.

  • En général, je pèle et épépine !
    Une préférence aussi pour la Coeur de Boeuf !
    Belle semaine Marie, bisous, gros câlins à tes Félins ;)

  • Fan aussi de la coeur de boeuf, en salade, on garde tout!
    Mais cuit, on enlève la peau.

  • De manière générale je garde tout. Comme pour le concombre..
    Mais on ne mange des tomates que l été.. Bien mûres et goûteuses .
    Sauf samedi j ai farci des tomates au rz à la tomate ! Là j ai retiré les graines...
    Mais je vais freiner sur les tomates, mes intestins souffrent et mon mari ne doit pas consommer trop de vitamine K. Son médecin à dit par 2 fois par jour, ni tous les jours les tomates...
    Bonne semaine

  • bonjour contrairement aux idées reçues la tomate ne fait pas partie des aliments riches en vitamines k après le mieux est de revoir la liste avec son medecin bien sûr
    bonne journée
    http://www.cardiologie-francophone.com/PDF/patient/conseils%20avk/Aliments,%20medicaments%20et%20AVK.pdf

  • C est un conseil de cardiologue donné .. suite à l opération du coeur cet hiver de mon mari....

  • alors il sait mieux
    et bien sûr c'est lui qu'il faut écouter merci et bonne soirée

    (bizarre car moi aussi mon propos vient d'un cardiologue .... )faudrait qu'ils s'accordent ....

  • Bonjour! Justement... pour les intestins fragiles... il vaut mieux peler les tomates... et les épépiner aussi sans doute. Comme pour les concombres, ce sont des "déchets" que les intestins fragiles supportent mal.. graines, oignons, ... évidemment, il y a des compléments alimentaires qui aident...
    Et d'autres qui aplanissent la paroi de l'intestin.
    Bonne chance.

  • Moi j'enlève la peau et les pépins comme pour les courgettes et les concombres. J'avais d'énormes brulures d'estomac en mangeant la tomate et c'est une diététicienne qui m'a donné cette astuce et cela fonctionne.

  • Je ne mange de tomates (mais beaucoup!) qu'aux beaux jours, des espèces parfumées, et TOUT sans rien enlever, peler... C'est un fruit magique.

  • Comme Anne, je ne mange des tomates qu'aux beaux jours. Je regrette que la tomate gouteuse du jardin ne dure qu'un temps limité mais pendant ce temps là je la mange et la cuisine de toutes les façons. Les pépins ne me dérangent pas , mais je ne supporte pas la peau, je prends le temps nécessaire et je l'enlève.

  • Les tomates, seulement en été bien sûr, sont consommées ici
    sans modération, entières... après avoir humé le parfum
    délicieux du pédoncule et des feuilles !

  • Je trouve qu'elles sont un cadeau de la nature et crues, je les coupe sans peler et épépiner.
    En cuisson, non plus sauf si nous recevons , j'enlève la peau après cuisson.
    Bises

  • Pas puriste à ce sujet. Je pèle les tomates pour les cuire, mais pas pour les salades.

  • J'épluche et épépine les tomates, car je les digère beaucoup mieux préparées comme cela.
    Bonne journée

  • On les consomme intégralement comme tu dis.
    Très rarement, et pour faire une entrée "chic", je pèle et ôte les pépins, et fais macérer des petits cubes de chair bien rouge avec du basilic et une bonne huile d'olive.
    Nous ne mangeons que celles que nous cultivons, alors la saison n'est pas longue. pour le tomates crues.
    Bon lundi Marie.

  • Ici en région parisienne, ce n’est pas le péril rouge qui nous menace mais plutôt le péril aqueux. En effet, les tomates cette année sont pleines d’eau hélas. Je me suis donc décidée à les épépiner. Espérons que celles de fin août seront plus goûteuses et charnues.
    Par contre, à la faveur du confinement, nous avons planté des pieds de tomates sur notre petite terrasse en avril. Nous avons dégusté nos cinq Cœur de bœuf et nous sommes régalés, enfin, ainsi qu’avec nos tomates cerise.

  • je les pèle pour les cuire et je les mange intégralement crues , ma préfére étant la coeur de bœuf que j'achète chez mon maraîcher au marché.

  • Nous mangeons toujours TOUT dans la tomate !
    Celles du jardin (nombreuses variétés anciennes exclusivement ) sont si gouteuses ! Comme en Italie, sur du pain grillé, des tranches de cœur de bœuf (par exemple), un filet d'huile d'olive....c'est un délice !

  • Lorsque je prépare des tomates en salade, je laisse tout. Lorsque mon mari m'aide, il épépine les tomates. Les deux me vont. Si je les cuis, j'enlève la peau.
    Bel après-midi

  • Bonjour Bonheur du jour, avec mon ami, les tomates sont mangées intégralement, peau et pépins compris. Le problème est qu'à Paris, les tomates n'ont pas beaucoup de goût. En revanche, mon ami a planté deux plants de tomates andines sur ma terrasse du 5ème étage avec le soleil le matin et le soir et ça pousse un peu. Je ne manquerai pas de mettre des photos sur mon blog. Bonne fin d'après-midi. A Paris, la chaleur est insupportable.

  • Je garde la peau et j'enlève les pépins. J'achète des tomates bio car mon jardin est plus que sec

  • Je mange tout dans la tomate, sauf si le coeur est dur, alors je le jette. Je ne jette que si ce n'est pas mangeable. Bon lundi et bises.

  • Pas toujours le courage de bien détailler ce que je fais en cuisine, ce n'est pas mon occupation préférée... Cependant quand je peux j'enlève les pépins, notamment pour les cuire. Quant à la peau, si elle est crue pas de problème, mais je la retire après cuisson avant de la manger...

  • Nous enlevons la peau que nous ne digérons pas et mangeons tout le reste ...
    Quel régal avec cette chaleur, aussi bien crue que cuite !!!

  • ça dépend: dans la ratatouille je ne mets pas la peau, autrement je la mange. Les vitamines sont principalement dans la peau;

  • Je pèle et j'épépine que je les utilise crues ou cuites, c'est une obligation pour moi . Et je n'en mange pas plus de deux ou trois fois par semaine sinon, rien ne va plus ! Bises Marie

  • je les consomme en entier, du jardin à la bouche, préparées en salade, purée ou soupe ...
    ce fruit plein de saveur est si estival qu'on le confine pour adoucir nos hivers .
    amitié .

  • Sauf si la recette l'exige, nous mangeons les tomates entieres, de préférence à la croque au sel ou avec un filet d'huile d'olives...

  • J'adore les tomates, notamment les noires de Crimée. J'en mange tous les jours en ce moment. J'enlève la peau et les épépines quand je fais de la sauce tomate.

  • Je ne mange que les tomates de mon petit potager. Crues je les épépine et cuites j’enlève la peau et un peu les graines.
    Mes chouchous : la cœur de bœuf et la tomate ananas

  • Nul doute, je les préfère sans. Mais j'ai souvent la flemme car pas facile à éplucher, il faut avoir un bon tour du main pour ne retirer que ce qu'il faut !

  • Nous cultivons nos tomates sur le balcon et dans la cour, les mangeons sans les peler ni épépiner. Un délice :)

  • Les variétés anciennes s'épluchent très facilement. J'essaie de le faire systématiquement parce qu'effectivement des ennuis gastriques arrivent rapidement en période estivale. Et comme elles sont délicieuses, vaut mieux pouvoir les déguster le plus longtemps possible :-)

  • Je les aime toutes, intégralement, ni pelées, ni épépinées, avec naturellement une préférence pour celles offertes par mes amies jardinières.
    Il y a toujours une petite corbeille de tomates cerises dans la cuisine, dans laquelle je pioche comme si c'étaient des bonbons.

Écrire un commentaire

Optionnel