Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des nouvelles d’Avec la vieille dame.

Faire publier son premier roman est difficile. Y arriver grâce à un éditeur, Jérôme Martin qui en plus fait le choix d’une couverture particulière pour aider le livre dans son chemin de vie, est un premier bonheur.

Ensuite, il y a tous les bonheurs qui suivent de le voir lu et surtout beaucoup aimé, de recevoir des messages tellement touchants ou encore de constater que certains ont pris la peine, quand ils ont un blog, d’y consacrer une note. Le dernier en date est . Et cette interview avec la mention « écrivain » sous son nom… Et d’apprendre par hasard qu’il y a même des avis sur Amazon…

Oh, bien sûr, il se vend peu et on n’aura jamais la moindre prétention de battre le moindre record ! Toutefois, le compteur atteint désormais les 52 exemplaires vendus que ce soit en librairie, sur internet ou sur le site des éditions l’Harmattan. On en a vendu soi-même une dizaine lors de rencontres. On s’était fixé 50 comme objectif… Et aujourd’hui, en particulier grâce à vous tous, on se dit qu’on pourrait peut-être atteindre les 75, qui sait ? Patience, humilité, disponibilité et émerveillement devant cette belle aventure.

Hier après-midi, assise sous un pin face à la rade, on a pris le temps de faire comme un bilan. Finalement, on n’a pu choisir que peu de choses dans le cours de la vie parce qu’il a fallu le plus souvent suivre un chemin rocailleux imposé par les circonstances familiales ou professionnelles ou encore par des ennuis de santé. Mais maintenant, voilà ce qu’on a librement choisi : vivre au bord de la mer et écrire des livres.
Merci à tous de votre soutien.

A lundi !

Commentaires

  • Beau bilan Marie. Être soi même, mettre tout en oeuvre et y arriver, c est une sacrée réussite.
    Félicitations. Il ne faut pas bouder son bonheur.

  • Félicitations pour tous ces choix emplis de sérénité et de plaisir Bonheur du Jour. Carpe Diem !
    Bonne journée

  • Bravo, Marie, votre sagesse teintée d'enthousiasme
    trace une route qui, selon Saint-Augustin, n'existe
    que par notre MARCHE !

  • Félicitations Marie. Je souhaite longue vie à votre premier livre. Je suis allée voir "là" quel en était le thème, un sujet trop sensible pour que j'ai le courage de le lire en ce moment.
    Mais je mets le titre de côté pour quand j'irai mieux.
    Moi qui aime tant l'écriture, les livres (et la mer!)( au moins autant que vous!), je suis vraiment heureuse pour vous. BRAVO !

  • C'est un bon début, c'est un livre qui va circuler, qui va être prêté de l'un à l'autre...Je suis très contente de l'avoir lu et vous remercie de l'avoir écrit

  • C'est merveilleux ! Et quel espoir tu communiques : il n'est jamais trop tard pour concevoir sa vie comme on l'entend, comme on l'espérait.

  • C'est un plan excellent : vivre au bord de la mer et écrire ! Que dire de plus ? Félicitations pour "Avec la vieille dame"... L'Harmattan, ce n'est pas si mal que cela ! Bon week-end donc, je me demande comment il fait chez vous. Pas trop chaud ? Nous sortons d'une vague de chaleur terrible, c'est bien simple, il paraît qu'il faisait meilleur au Ghana ! C'est dire !

  • Je pense souvent à vous comme à un "modèle" à suivre ... Autant que faire se peut... Mais je crains de n'avoir pas toutes les dispositions. A moins que cela ne se travaille. Cela se travaille certainement. Et avoir votre capacité d'écriture si claire, si fluide, si simple. J'admire ! Moi, je n'arrive qu'à parler du bac de mon chat (et encore, je m'arrête avant d'écrire que je vais faire le bac du chat, ce qui pourtant, me remplit de la satisfaction du devoir bien fait...)

  • C'est un excellent bilan, et je t'envie de vivre au bord de la mer et de rêver sous les pins.
    Belle journée

  • Je trouve que la véritable liberté est là: aller à son rythme, suivre son chemin avec constance et gratitude, perséverer, faire ce que l'on aime vraiment, partager.....et se réjouir d'avoir, 1,10,50 ou 100 lecteurs même si cela peut paraitre modeste dans ce monde XXL....
    Merci Marie de ce regard de liberté, et heureuse journée!

  • Toutes mes félicitations Bonheur du Jour, c'est un excellent début et je suis très heureuse pour vous.
    Belle journée avec mes amitiés

  • Je suis contente pour toi. Un premier livre c'est comme un bébé que l'on met au monde. Ensuite il faut le faire grandir mais déjà de belles ventes. Félicitations !

  • La mer et l'écriture, voilà un choix de vie qui, je l'avoue, me conviendrait assez bien.
    La vieille dame est un sujet gave, il est possible qu'en été la légèreté l'emporte, et je ne doute pas que les ventes s'envolent à la rentrée ! J'ai prêté le mien à plusieurs reprises, et désormais, je serai tentée de dire : achetez-le !
    Que l'odeur des pins et leur doux ombrage vous inspirent pour la suite...

  • Cette sensation de liberté en fin de vie est bien réconfortante.... Mais en fait tout est écrit depuis le début. Tout concourt à la possibilité d'une expression unique qui elle aussi, est prévue.... Émerveillement alors de se savoir porté, en toutes circonstances et quoi qu'il arrive, vers un total épanouissement de soi-même.

  • C'est un très bon bilan, et je suis certaine que ce n'est pas fini.
    En tout cas, j'ai beaucoup aimé ton livre et j'espère que tu continueras à écrire.
    Passe une douce journée.

  • Quel plaisir de voir son "bébé" sortir des langes et se débrouiller seul sur la scène littéraire, même pour une cinquantaine d'exemplaires... qui, j'en suis persuadée, s'enflera à la rentrée... le temps qu'il se fasse connaître sur les écrans et les blogs...
    J'ai noté les références et vais le commander !
    Bravo Marie... vous nous faites rêver, aussi bien pour avoir réussi à oser et à franchir les barrages de toutes sortes liés à l'édition, mais également par l'évocation de vivre sous les pins au bord de la mer.... waouuuuh !
    Croisons les doigts et à bientôt
    Bises

  • Bravo Marie. Choisir de tracer son chemin de vie est formidable, la période nous y incite, ne plus accepter que ce qui nous fait du bien nous permet d'aller vers les autres de façon lumineuse. Douce journée à toi. brigitte

Écrire un commentaire

Optionnel