Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : jetables ou lavables ? importés de Chine ou fabriqués en France ?


Quand on se retrouve à plusieurs pour un déjeuner qui se déroulera en plein air autour d’une table assez grande, c’est aussi l’occasion d’une sorte de défilés de masques, chacun arborant le sien. Il y a deux catégories : en papier et donc jetables, en tissu et donc lavables pour être réutilisés. On peut lister des sous-catégories dans ces catégories : les masques jetables fabriqués en Chine et ceux fabriqués en France, les masques réutilisables fabriqués maison, fabriqués en Chine ou ailleurs, et ceux fabriqués en France. On n’ira pas jusqu’à lister les sous-sous-catégories : les unis, les rayés, les blancs, les fantaisies, ou encore les pubs pour quelques marques ou clubs.
A propos des jetables, qu’ils soient français ou chinois, ils sont définitivement jetables et pour les quelques-uns autour de la table qui tendent vers le zéro déchet, leur utilisation est vraiment problématique.
A propos des masques en tissu, on s’accorde tous à dire que compter le nombre de fois où on les lave est un peu complexe et certains, non, certaines, n’ont pas envie de les repasser, ce qui est pourtant recommandé.

D’où les questions de ce lundi : êtes-vous masque jetable ou masque réutilisable ? masque importé de Chine ou masque fabriqué en France ?

Commentaires

  • Depuis la Covid il a fallu faire des concessions au niveau de nos convictions écologiques... d abord en faisant nos courses durant le confinement.
    Faire des courses pour 12 jours supposent des aliments qui se conservent plus longtemps... donc emballés de manière différente.
    Pour les masque on a utilisé ceux en tissu offerts par notre commune. Et surtout ceux faits maison par notre fille. Mais importables lors de la canicule.. car trop épais !
    Mon mari a acheté une boîte de masques chirurgicaux qui est dans notre véhicule. Je n ai pas regardé où ils avaient été fabriqués....
    Par contre, il est malheureusement vrai que l on en voit par terre un peu partout. Même ici à la campagne... je ne comprends pas....
    Bonne semaine

  • Ha, ha , je vois que les conversations sont partout pareilles!!! Ici c'est des faits-par-une -amie-qui sait coudre. La plupart des gens ici les font eux-mêmes.
    Lavés à l'eau tiède mais un coup de fer très chaud pour tuer l'infâme virus, ce qui est en effet recommandé.
    Tu m'as entendue à travers le masque? :-))
    Bonne journée Marie, commençons-la en riant.

  • Au début, nous utilisions des masques en tissu de la Coop Bio
    mais, très rapidement, les masques jetables de la pharmacie
    se sont imposés.

    Sortant beaucoup moins, étant presque toujours dans la nature,
    nous ne revêtons l'accessoire bleu qu'en descendant de voiture !

    Hier au déjeuner de famille, la jeune classe s'est embrassée
    comme du bon pain mais nous avons, au grand dam de tous,
    refusé les manifestations d'affection...trop proches !
    C'est dur, me disait un commerçant de ma cité où le masque
    est obligatoire partout :
    - mais non, ai-je répondu en riant, tous nos ancêtres ont vécu
    des guerres, nous n'avons à vivre la nôtre qu'en ...tissu !

    Haut les cœurs, et continuons à sourire avec les yeux !

  • Ici aussi beaucoup s'embrassent et par forcément des jeunes, des comme-nous, la cinquantaine et des plus vieux ! Nous nous refusons les accolades !! Et comme tu l'écris si bien, haut les coeurs et avec le sourire (même s'il ne voit pas avec le masque !), Faut arrêter de se plaindre : supporter un masque ce n'est rien par rapport à nos aïeux et les guerres... Lyne

  • tout à fait d'accord avec ces 2 commentaires !

  • Fait maison et donc lavable... et réversible !
    Belle semaine Marie, bisous, gros câlins à tes Félins

  • Je lave rarement à 60 degrés... mais quand je le fais, j y mets les masques en tissu. Autrement mis au soleil le plus possible en rentrant à la maison. Ou plongés dans un bol d'eau bouillante..... Le fer à repasser, j avoue, je ne l utilise pas.

  • J'en ai un stock en tissu (fait maison) et ensuite lavage machine et repassage

  • Ce qu'il faut savoir c'est que les jetables sont probablement plus efficaces que ceux lavés maison.
    Pour le lavage, il n'est pas nécessaire de les mettre en machine. Il suffit de faire bouillir de l'eau avec un peu de lessive et quand elle bout, éteindre le gaz et mettre le masque dans l'eau. mettre un couvercle dessus, les virus meurent au-dessus de 60 °

  • Bonne idée! Merci :-)

  • En tissu, c'et mieux, même si j'en ai marre d'en coudre; ce n'est pas créatif et lassant.
    Pour ma part, dans une casserole d'eau bouillante au retour, ça suffit. On nous raconte beaucoup d'histoires, on no us infantilise....

  • Masque jetable , de Chine ou d'aileurs , pas le temps de m'occuper de broutilles . Et d'aileurs l'Asie a une expérience pluricentenaire du port du masque . On aurait du suivre l'exemple chinois dès le début , nous les Occidentaux !

  • Bonjour à tous
    les avis sont très divers à ce que je lis
    J'utilise des masques jetables, délivrés par lot de 10 par mon pharmacien, donc sans emballage ce qui fait que je ne sais pas où ils ont été fabriqués.
    J'essaie de garder la "distance" mais comme Florenza, j'ai pu constater que les jeunes (mes enfants, petits-enfants) n'y attachent pas d'importance, voire s'embrassent "comme avant".
    C'est dur de devoir "repousser" un câlin, mais encore vendredi dernier, le médecin m'a mise en garde : le virus circule, 3 cas en une journée dans ma ville (enfin, 3 constatés par le médecin) et la vigilance reste de mise.
    Mais il est vrai aussi que je pense souvent à la vie de mes ancêtres dont j'ai retracé l'histoire, et je me dis : qu'est-ce que porter un masque, jetable ou lavable,, quand on n'a pas à abandonner sa maison avec tout ce qu'il y a dedans, et pas de bombe qui siffle au dessus de la tête ?
    Bonne journée à vous Marie
    Belle journée à tous

  • Surtout qu'en fait d'épidémies et de maladies, ils ont eu aussi leur lot. Tuberculose, diphtérie, coqueluche, grippes asiatique de Honkng kong... ça ne manquait pas.

  • A Paris, impossible de sortir sans masques, et les jetables, achetés en pharmacie, ont pris le pas sur les lavables. La chaleur a été aussi déterminante dans ce "non-choix".
    A présent que les températures sont redevenues à peu près raisonnables, je vais ressortir mon petit stock fait main en tissu. Je les fais bouillir dans une petite casserole le temps de cuisson d'un oeuf, et je les repasse car je suis naturellement une maniaque du fer ! ;-).

  • La Belgique a offert 1 masque (lavable) â ses citoyens.
    Ma commune aussi (mais sans la matière filtrante).
    Une amie en a cousu deux...
    J'en ai encore 2 en tissu.

    Pour certaines occasions j'utilise le masque jetable. Dans les trains... et puis le masque est devenu obligatoire à Bruxelles, ce qui n'est pas une partie de plaisir.

  • Donc demande d'en avoir suffisamment et dans ce cas, les lavables c'est un peu galère.

  • Quelle chance d'habiter dans une zone peu peuplée et de sortir très peu !! Pour une fois je m'en félicite.

  • Une amie m'a fait des masques tissu, alors je les utilise, les lave et les repasse mais j'ai la boîte de masques jetables en réserve.

  • J'ai fait une collection de masques en tissu en essayant plusieurs formes et épaisseurs( une bonne vingtaine pour avoir le temps de les laver,secher et repasser, et une boite de masques jetables achetés en pharmacie pour les endroits où ils sont exigés. Le dernier geste avant de sortir: prendre un masque, et j'en ai 2-3 dans la voiture en cas d'oubli, de perte.....

  • Masque jetable . J'ai peur de mal faire avec ceux en tissu car leur entretien est vraiment fastidieux...

  • J'ai des masques jetables achetés en pharmacie et toujours dans la boîte à gants. Indispensable.
    Bonne journée

  • Beaucoup porté et lavé (sans compter) des masques en tissu cousus pas loin de chez moi, avec un filtre glissé à l'intérieur, mais j'avoue que depuis la canicule, je ne porte plus que des jetables qui permettent de mieux respirer et qui donnent moins chaud - fabriqués en Chine, je suppose, obtenus à la pharmacie. Ils ressemblent à quoi, les "made in France" ?

  • Les uns et les autres... de toutes les façons c'est fastidieux mais indispensable.
    A l'heure actuelle ce sont des masques jetables que j'utilise, changés toutes les 4 heures, ce qui commence à constituer un budget pour les familles (nombreuses) !, mais toujours achetés en pharmacie. Ne suis pas sûre que ce soit mieux !
    bel après-midi Marie.
    avec un peu de retard, bonne fête !

  • plutôt réutilisable ... quelques uns faits maison et d'autres achetés . Et zut, en voyant que ceux faits au départ en France par une marque française (ceux du voisin achetés en mai) sont maintenant du Vietnam.
    Mais pourquoi recommencent-ils leurs mauvaises habitudes de fabrication trop loin à l'étranger ? Bises

  • Coucou Marie
    J'ai d'abord cassé 3 aiguilles d'une vieille machine à coudre que l'on a sortie du placard pour six masques de haute couture (CHU de Grenoble) et puis, comme la machine a déclaré définitivement forfait, on s'est confiné avant tout le monde ... ce qui a réglé le problème !
    Puis nous avons reçu.... plus de 2 mois plus tard les masques jetables grand standing "bec de canard" commandés sur Internet... qui nous sont bien utiles pour aller à la clinique loin de chez nous pour piqûre dans mon oeil... , dans laquelle je retrouve une foule de personnes âgées au même moment toutes les 3 semaines.... (la DMLA fait recettes en ce moment, et fait concurrence au succès du virus sur le genre humain)... Nous attendons patiemment en transpirant ... notre tour , bien masqués, dans une petite cour Et enfin, avons reçu les "lavables" plissés (d'où ? on ne sait pas !) bien pratiques et légers que je lave à 60° avec mon blanc puis que je laisse lgtps au soleil caniculaire qui remplace efficacement le fer à repasser.... Mais comme virus... virulent en ce moment dans notre secteur, nous ne sortons plus en dehors des RV indispensables ... Bisous

  • Alors chez nous, ce sont plutôt des masques tissu faits maison que je lave et repasse. Nous en avons aussi des jetables de ? Que nous utilisons rarement. Depuis mars nous ne faisons plus de bises et évitons les réunions en lieu clos... Pas drôle tout ça mais comme dit Fiorenza, ce n'est rien en comparaison des guerres et épidémies de nos anciens alors sourions sous nos masques !! Lyne

  • Ma femme a réalisé nos propres masques. Je le mets par respect pour les autres mais je ne suis pas trop masque. J'ai besoin de respirer en direct l'air. Par contre je prends soin de mon système immunitaire en prenant des vitamines et des compléments alimentaires.

  • j'aurais tendance à dire lavables et pas importés
    question de transport et j'en trouve plein de jetés dans la rue
    besos
    tilk

  • J'en ai fait : en tissu, en coton au crochet avec filtre, mais ceux en papier, jetables donnent moins chaud... Bonne journée

  • Si un jour on pensait avoir à discuter de cela ! Difficile de le porter surtout avec la chaleur. Mais c'est indispensable !

  • je porte un masque dans mon travail (12h par jour, notamment) et ça m'a amené à faire de nombreuses recherches par rapport à son utilité et à mon avis, il y a plus d'inconvénients que d'avantages.....au final, ça ne protège personne et surtout pas des virus (c'est même écrit sur les boîtes) mais ça donne bonne conscience et ça évite juste les postillons si on est trop près de quelqu'un :-)
    nous sommes des êtres sociaux et nous avons besoin de contacts visuels et sensoriels pour développer notre système immunitaire (ce sont des médecins qui l'expliquent) et c'est la joie et la bonne humeur qui nous sont utiles pour lutter contre tous les virus ;-)
    ce qui est vraiment très efficace, c'est le lavage des mains fréquent (encore mieux que le gel) car dans l’établissement pour adultes porteurs de handicaps (notamment intellectuels et mentaux) dans lequel je suis éducatrice, nous n'avons plus de rhumes et autres gastros depuis mi-mars
    voilà ma contribution à ce fil de discussion, Marie et c'est toujours très intéressant de lire tous les commentaires des thèmes que tu proposes
    bises et belle journée

  • J'utilise de préférence les lavables, mais j'ai toujours des jetables dans mon sac.
    J'avoue ne pas avoir regardé où ils étaient fabriqués. ;(

Écrire un commentaire

Optionnel