Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson du 3 décembre 2020.


Prendre le calendrier des éboueurs, papoter un peu avec eux de leur travail et leur dire merci.
Demander au facteur le calendrier de La Poste et convenir avec lui qu’il en apportera demain ou après-demain pour qu’on en choisisse un. Préciser qu’on prendra celui avec des chatons, comme tous les ans.
Préparer des biscuits.
Marcher le long de la mer.
Continuer à conseiller à quelqu’un vivant des moments difficiles qu’il est vain d’attendre des gens ce qu’ils ne peuvent pas donner.

Commentaires

  • ... Ce qu'ils ne peuvent pas donner ou ce qu'ils ne veulent pas donner ?
    Ne pas pouvoir marcher le long de la mer, par tous les temps, c'est vraiment la seule chose qui me fait regretter de vivre à Paris.
    Profitez bien de tout cela, Marie.
    Les petits chats sur le calendrier sont-ils présentés dans une corbeille avec un noeud au-dessus ? ;-)

  • La générosité du cœur Marie. Je vous souhaite une douce journée .

  • Les éboueurs, oh, oui, parler avec eux qui ont eux aussi de mauvais moments à passer en trouvant des masques usagés non enveloppés etc.
    Et marcher et cuisiner...des biscuits pour les fêtes peut-être !
    Un besito

  • Je garde précieusement un vieux calendrier des postes (depuis qq temps les facteurs n'en proposent plus...) , pour les plans de villes, ça me sert de GPS, dis je

  • Nous n'avons plus d'éboueurs, c'est nous qui faisons les kilomètres avec nos voitures pour aller mettre nos déchets dans le container commun (c'est ce qu'on appelle le progrès et des économies de personnel et de moyens). Donc plus de calendriers. Nous n'avons plus non plus de calendrier par la poste (ah oui, je pense qu'un jour nous aurons des boîtes aux lettres rassemblées en un seul lieu, on appellera ça aussi des économies de moyens et de personnel pour le bien de la société).. Plus de poste dans les campagnes bien sûr, plus d'écoles non plus (ça c'est déjà en marche), plus de petits commerces autour de nous. Je pense qu'il faudrait se réveiller un peu. Je ne dis pas ça pour vous Marie, vous êtes très généreuse et vous êtes à l'écoute des autres mais c'est vrai que nous vivons de plus en plus dans une société où l'individu compte si peu en regard des profits de certains.

  • Hier on a du aller à Paris par obligation vers 17h40.. 26min plutôt faire 7 km sur le périphérique. Beacoup de temps pour y arriver avant.
    Un accident de chaque côté au retour. Plus une voiture en panne sur notre sens.
    Tous les Français ont des vies bien différentes...
    Cela faisait une éternité que l on avait pas mis les pieds à Paris intra muros....
    Et notre facteur se plaint d avoir trop de travail car "les gens commandent comme des fous". Tous les facteurs n ont pas les mêmes tâches..

  • Tout est important, merci pour le partage.
    Tu as raison, il ne faut pas attendre des gens plus que ce qu'ils peuvent donner. J'ai tendance à penser qu'il vaut mieux ne rien attendre, comme ça, on a le plus souvent de bonnes surprises. :)
    Passe une douce journée.

  • Ton choix du calendrier me rappelle maman, qui aimait m'offrir un petit agenda avec un chaton sur la couverture. Pour elle-même, elle prenait un petit chien.
    Il faut du temps pour arriver à mettre en oeuvre ce sage conseil, oui. Bonne journée, Marie.

  • "Continuer à conseiller à quelqu’un vivant des moments difficiles qu’il est vain d’attendre des gens ce qu’ils ne peuvent pas donner."

    Merci pour cette phrase. Ce sera ma phrase du jour :-)

    Bonne journée

  • Je prends toujours aussi un calendrier avec des chats.
    Ne pas trop attendre et alors parfois on est surpris.
    Bonne journée !

  • Ne pas attendre d'un autre ce qu'il n'est pas en mesure de donner..., éviter de se taper la tête contre les murs....des années, que dis- je des décennies de travail pour y arriver!

  • Belle moisson Bonheur du jour et je retiens la dernière phrase, c'est si vrai.
    Bonne journée

  • Je vois que comme moi, ce sont les chatons et les petits chiens que tu choisit chez le facteur, le mien est déjà installé dans ma cuisine.
    Belle journée

  • Tu as raison Marie, chacun fait ce qu'il peut avec ses moyens. Il n'y a pas que la maladie ou la mort des proches, il y a les paroles ou les gestes qu'on attend ...en vain, ou, au contraire le mot de trop qui nous déchire. A nous aussi en voyant ce qui nous fait mal de ne pas faire pareil ave d'autres...Tirer des leçons de vie de nos ressentis...

  • hier, j'ai pris mon courage à deux mains et me suis efforcée de franchir mes peurs de "mal faire", j'ai osé commander ton livre ... il n'y a plus qu'à attendre sa venue !
    amitié .

  • Oui des petits gestes mais qui font tellement plaisir ! Une belle moisson !
    A bientôt

  • Des petits gestes quotidiens ou qui nous font du bien, ou qui front du bien aux autres.
    Belle soirée
    Cathy

  • tu as encore de bons contacts avec ton facteur ; ici, la tournée a tellement été multipliée qu'on ne le voit plus (courrier souvent entre 13 et 14h). Et le facteur change trop souvent.
    Bises

  • "..... il est vain d'attendre des gens ce qu'ils ne peuvent pas donner "
    Oui, c'est un excellent conseil pour faire le deuil une fois pour toute de nos attentes, mais je ne peux m'empêcher de croire à ce que j'ai entendu et intériorisé toute mon enfance :
    "Quand on veut, on peut !".... (exception faite pour les personnes pourvues de handicap).
    Hélas, le handicap du cœur est insidieux...

  • Cette année particulièrement je n oublierai surtout pas les pompiers qui m'ont pratiquement sauvé la vie il y a peine 2 mois. Je ne les remercierai jamais assez.

  • Je me retrouve bien dans ces petits partages de décembre, sauf pour le long de mer.... ;) et j'espère que je ne raterai pas le passage des éboueurs cette année.

Écrire un commentaire

Optionnel