Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi : Pain.


C’est pendant le confinement que l’échange des recettes pour faire son pain a commencé et il faut reconnaître qu’il est poursuivi depuis, avec moins d’intensité peut-être mais avec une certaine régularité. Les recettes vont et viennent, qui avec de la farine de blé, qui avec de la farine de petit épeautre, qui avec de la farine de maïs, et de ce fait évoluent. Certaines sont plus rapides que d’autres qui demandent une pousse d’une nuitée. Lors des échanges, par mail, par courrier, par téléphone, elles sont accompagnées de petits commentaires qui montrent des choses assez positives, finalement : le plaisir de faire quelque chose de ses propres mains (faire le pain n’est visiblement jamais une corvée) et de partager, le goût des bonnes choses, le sens de la débrouille et aussi le souci d’une façon différente de consommer car qui fait son pain semble n'en jeter jamais.

D’où la question du lundi : Faites-vous plus souvent votre pain depuis le confinement ?

Commentaires

  • Bonjour Marie, ah bien avant ça, depuis 3 ans je fais le pain 2-3 fois par semaine.
    Hésitante au début et quelques "ratés" mais depuis un vrai plaisir qui prend peu de temps en plus. Et des félicitations quand il est (ça arrive parfois) exceptionnel !!!

  • Réponse au sondage : non.
    Non, je n'ai pas commencé (et n'ai pas l'intention de commencer) à faire mon pain. J'ai trop de respect pour mon boulanger qui se lève si tôt et trime pour faire le pain pour le village. Chacun son métier. Je ne vourdrais pas lui ôter le pain de la bouche....
    Bien sûr, j'aime réaliser quelques cakes ou autres gâteaux pour les partager avec mon entourage. Mais pour moi, le pain, c'est sacré, je n'y touche pas...
    Et puis, sans doute que j'en serais incapable, alors je ne m'y risque pas.
    Bonne semaine, Marie.

  • Je partage complètement votre point de vue "panné", Emma !

    Ici, comme partout maintenant, les boulangers rivalisent
    avec entrain pour nous offrir des pains aussi beaux que délicieux...
    et l'ambiance d'une boulangerie reste pour moi irremplaçable !

    Belle semaine de dégustations en tous genres !

  • Je ne mange plus de pain depuis longtemps, mon organisme ne le supporte pas , seulement des bicottes et des crackers .

  • J'ai déjà tenté par le passé mais je n'ai jamais trouvé mon pain aussi bon que celui de mon boulanger chez qui il est beaucoup plus aéré que le mien, je préfère donc l'acheter, je le congèle et le sort petit à petit, ainsi j'ai parfois du pain un peu chaud quand j'ai oublié de le sortir avant. Faire le pain en plus de tout ce que je fais par ailleurs serait une corvée pour moi.

  • Bonjour, non pas plus souvent, La boulangerie du village voisin est excellente et propose divers pains bio. Une "bonne" excuse pour sortir et marcher... sur le chemin piétonnier fait pour relier ces 2 villages.
    Le pain c'est quand j'ai envie ( levure toujours en quantité au congélateur et sac de 5kg de farine bio du moulin non loin...). Comme un gâteau, oui quand on en a envie...
    Bonne semaine

  • J'ai une amie qui a une machine à pain. Nous achetons de la farine et elle cuit nos pains (je préfère celui avec du maïs. Il est beaucoup plus léger. Avec un peu de beurre salé... miam! C'est le principe du four banal....

  • Non, pas plus souvent... mais de temps en temps depuis de nombreuses années !
    Belle journée Marie, bisous

  • Quand les enfants étaient adolescents, je faisais du pain tous les deux jours. 2 ou 3 ans de suite. A la fin c'était devenu une obligation.
    Je n'ai pas remplacé la machine à pain et n'en fais plus que très occasionnellement.
    Je comprends ce goût du fait soi même en ces temps technologiques qui au départ nous aident pour finir pas nous asservir. Bises

  • Bonjour, j'ai toujours fait le pain manquant, confinement ou pas. J'ai un fils (pourtant très pris professionnellement) qui fait son pain et son levain, une fois par semaine, pour la semaine (il a 7 enfants!) Faire nous remplit de joie si on y met son coeur.
    Maintenant, j'habite dans une zone rurale et le pain du boulanger est bon!
    Le pain, la cuisine, le partage; on est dans le symbole!

  • J'avoue avoir un très bon boulanger bio à la Garde, ce sont des gens de l'est qui ont "migré" dans le sud et qui font des pains divers et variés tous plus bons les uns que les autres. Ils sont en vacances cette semaine, j'ai fait un plein samedi matin . Faire des mouillettes avec leur pain et les tremper bien beurrées dans les œufs à la coque du Pradet est un plaisir immense, j'en ai l'eau à la bouche rien qu'en en parlant. Belle journée Marie, il doit y avoir un doux parfum dans ta maison quand tu fais cuire ton pain. Bises. brigitte

  • Absolument. La machine à pain nous a lâchés au début du premier confinement, d'où l'achat rapide d'une nouvelle plus performante. C'est souvent mon mari qui s'y colle et maintenant, il fait mème des brioches.

  • Je n'ai jamais fait mon pain vu que je ne sais même pas me faire une soupe et que l'alimentation est pour moi une des plus grosses difficultés de la vie ! Je n'ai jamais rien aimé autant que les cantines, où, quoi que l'on me serve, j'étais toujours ravie...

  • Je ne fais pas de pain, je vais chez mon boulanger mais j'imagine que le pain fait à la maison doit être délicieux.
    Belle journée Bonheur du jour

  • Voilà quelque chose que je n'ai jamais fait, mais j'imagine bien ce plaisir. Depuis que je trouve une pâte brisée bio qui me convient, je prépare régulièrement de la tarte aux pommes et c'est bien agréable de manger une tarte maison.

  • J'ai commencé pendant le premier confinement, et cela m'a beaucoup amusée.
    J'en ai refait trois fois depuis, et j'avoue que je peine à m'y remettre, tout comme je peine à trouver de l'enthousiasme dans toute chose.
    Pour "faire", il me faut une motivation, et l'horizon bouché tel qu'actuellement m'en prive douloureusement.

  • Avant je faisais mon pain de temps en temps, depuis le confinement tous les trois jours. Les pains se conservent très bien au congélateur. On n'achète plus de pain et bien sûr aucun déchet. Après avoir essayé plusieurs recette j'ai trouvé celle qui nous convient, le pain est délicieux :)
    Bonne semaine

  • Au contraire je ne l'ai presque jamais fait depuis le confinement, quand on vit en campagne sortir chercher le pain est vital ! En fait je fais mon pain depuis plus de 40 ans alors tu vois je suis très en avance par rapport à la mode, et cela me prend par moment je fais une série, puis je laisse tomber un temps. Parfois je le fais au levain, ou à la levure de boulanger, avec une méthode ou une autre, la MAP que j'ai emmené en Haute-Loire ou à la main c'est selon mon humeur. De toute façon depuis que les enfants ont quitté le nid, on ne mange plus autant de pain et j'ai un magasin de producteurs pas très loin de chez moi en Provence où j'ai beaucoup de plaisir à aller alors je varie les plaisirs ! Bon lundi

  • Je vis seule et même si parfois, cela me tente de faire mon pain, je renonce car je pense que faire son pain signifie pour moi le partager.

  • Non. Je n'ai jamais fait mon pain et je n'ai pas pas l'intention de m'y mettre . J'ai un excellent boulanger-pâtissier qui doit vivre de son métier et chez qui je suis ravie d'aller acheter des pains de toutes sortes, brioche et gâteaux .
    Bonne journée à vous!

  • Je suis seule et comme j'ai un régime sans pain, je n'en fais pas. Mais j'aimerais .. Ceci dit, j'ai plusieurs boulangeries à portée de main, je ne serais pas en peine d'en trouver du bon.

  • Du pain au levain, oui, depuis le premier confinement. Au début cela "partait" comme une pâtisserie. Les kilos m'ont fait ralentir la cadence :-) Je continue 2 ou 3 fois par semaine. Je n'ai pas de machine. Cela marche très bien à la main. Je ne mets pas en forme, ma pâte a la consistance d'une pâte à cake, donc je la coule dans le moule. Cela diminue de beaucoup le temps passé à cette tâche. Avec des outils et des gestes rodés maintenant, j'ai l'impression que je vais continuer :-)

  • J'ai essayé une fois il y a très très longtemps. Un peu raté et dur, mais j'ai mis un point d'honneur à le consommer.
    Actuellement, j'ai un boulanger bio sur le marché, et ça dure en gros une semaine. Le pain rassis ne me gêne pas (non, on ne jette pas! ^_^)

  • Je réponds tout de suite à la question : Non !
    Je n'ai fait un pain qu'une seule fois pour me distraire, il était cependant délicieux, mais je ne mange pas beaucoup de pain et de ce fait n'en jette jamais.
    Belle journée

  • et bien non, je ne fais pas mon pain, j'en mange peu ... et mon tendre préfère celui du boulanger coupé en fines tranches ...
    une seule fois je m'y suis mise et j'ai dû le manger ...
    amitié .

  • Pas plus, pas moins : tous les jours !
    Mais savoir que le confinement a été moteur d'un retour au faire-soi-même est en soi une excellente nouvelle.

    Bonne soirée !
    Geontran

  • Je fais du pain de temps en temps pour le plaisir ou en dépannage, mais nous avons tendance à en manger plus, ce que j'évite....et j'apprécie aussi beaucoup les pains de mon boulanger!

  • Mon mari a fait du pain à plusieurs reprises, toutefois nous aimons consommer le pain de notre boulanger ; il est très bon. Je l'aime bien cuit et croustillant, fabriqué avec différentes farines et diverses graines . Ma tendre moitié ne mange que le Diabémix.
    Même avant d'en confectionner nous-mêmes, nous n'avons jamais jeté de pain, cela nous serait insupportable. Il y a tant de manières d'utiliser le pain : en chapelure, en petits cubes sautés dans la poêle ou passés sous le gril du four et rajouté dans un potage de légumes, dans un "mendiant", dans une farce de viande, etc.
    Gros bisous, Marie, et bonne fin de soirée.

  • Bonsoir bonheur du jour, je le regrette mais je ne fais pas pain et puis j'ai au moins 5 ou 6 boulangeries dans un rayon de 200 mètres autour de chez moi. Bonne soirée.

  • Et bien non, pas pour nous, par le simple ait, que nous ne mangeons pas beaucoup de pain ! Et, pourtant que de rêve pour cette image d’Épinal, mais le faire à la main, ce qu'elles ne peuvent plus !!!

Écrire un commentaire

Optionnel