Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peinture

  • Le Concert.


    Retourner encore une fois au Musée Picasso d’Antibes admirer Le Concert, de Nicolas de Staël.
    S’asseoir face au tableau, et regarder ce rouge tellement dilaté et se demander encore si, tel un grand rideau, il s’ouvre sur un souvenir ou s’il se ferme car il est temps de clôturer cette étape-là.
    Puis aller voir les petits croquis préparatoires, les tout-petits croquis, sur des feuilles pliées en quatre, au crayon gris, que le peintre a tracé au moment où il écoutait un vrai concert ; et ressentir cette émotion intense face à une œuvre, unique et magistrale portée par un homme comme une femme porte un enfant.


  • 3 octobre 2012. Bleu Poussin.


    Voir l’aube repousser en la plissant de nuages roses la nuit obscure pour que pointe un ciel d’un bleu que Poussin avait sur sa palette, à la fois fort pour recouvrir tout le firmament, à la fois tendre pour laisser passer de ci de là dans le paysage éclairé des arbres puis des horizons.