Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lecture du matin : Camus.

Si le soir on aime se plonger dans des romans de toutes sortes et partir ainsi soit dans un autre siècle soit dans un autre lieu à la rencontre de personnages de fiction plus authentiques parfois que des personnes réelles, le matin, il s’agit plutôt de trouver des graines pour nourrir la journée à venir. On lit alors des essais, des poèmes, de la philosophie ; on feuillette également des livres avec beaucoup d’images, comme ceux présentant les œuvres de peintres ou des jardins et des maisons d’écrivains.
Depuis plusieurs matins, on passe un instant avec Camus puisqu’on a pu emprunter à la médiathèque un gros album, très lourd : Camus, solitaire et solidaire.
On s’appuie sur Camus depuis de très longues années, comme sur d’autres qui sont forts aussi. Le lire, c’est s’enrichir. Le lire, c’est se recentrer. Le lire, c’est se redresser.

« Je sais maintenant que je vais écrire. (…) Mais moi c’est de mes bonheurs que sortiront mes écrits. Même dans ce qu’ils auront de cruel. Il me faut écrire comme il me faut nager, parce que mon corps l’exige. » (Carnets).

Commentaires

  • Merci à vous pour votre visite. Bonne journée. A très bientôt.

  • C'est dans L'Exil et le Royaume qu'il y a un court récit intitulé "Solitaire ou solidaire" je crois. Camus était les deux, ce qui lui/nous donne tant de force.

    Bonne journée Bonheur, la recette du Padre Pio est publiée, qui nous réconcilier avec la lenteur, la patience, le goût des autres, celui en bouche.

  • J'irai relire ce texte, merci.
    Et merci aussi pour la recette de Padre Pio que je suis allée lire illico presto hier matin.
    Bonne journée.

  • "Je dois m'occuper d'être HEUREUX !"

    Dans sa pièce "L'état de siège", Albert Camus nous donne la recette pour
    un "bonheur du jour"...perpétuel !

    Bon-jour à tous !

  • Merci. Je relirai aussi cette pièce. Bonne journée !
    Mais je ne peux pas cliquer sur le lien. Dommage.

  • Ca ne m'étonne pas.
    Bonne journée.

  • il y a quelques années (deux ou trois) j'ai TOUT relu Camus, ... jeune je ne l'appréciais pas trop mais avec l'âge ce que je peux l'aimer ... et le dire, ce n'est rien ...
    amitié .

  • Ca ne m'étonne pas que vous aimiez Camus, car je vous sais solidaire aussi.
    Relire TOUT Camus.... un beau projet.
    Bonne journée.

  • "Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre." (L'envers et l'endroit)

  • Citation magnifique, tellement en écho de ce blog. Merci pour vos mots plein de passion au quotidieN.

  • Merci à vous d'être venue laisser un commentaire. Pas de lien pour vous rendre visite. Dommage.
    Bonne journée.

  • cette citation est superbe
    j'ai passé un temps fort long avec Camus pour préparer les deux billets que je lui ai consacré et ce fut un grand bonheur de feuilleter, fouiller, repartir à la recherche d'une citation ou d'une photo dont j'avais gardé le souvenir
    Un auteur pour notre temps, pour tous les temps

  • Les 2 premières phrases de l'Etranger "Aujourd'hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas." Meursault est exécuté pour ce "je ne sais pas". Pas pour avoir tué un Arabe. Entre les deux, le silence et le ciel. Tout est égal. C'est vrai qu'il faut être un peu vieux pour lire Camus ou très mature...
    Des bises.

  • Oui, il y a un problème avec les commentaires que je laisse par ci par là. Ce n'est pas grave.
    Bonne journée.

  • J'ai le même plaisir nocturne que toi : me plonger dans un bon roman. Mais j'aimerais tant prendre le temps pour des lectures plus ardues pendant la journée

  • Lire c'est se nourrir... je fais un peu comme toi. Ce matin livre sur la meditation chrétienne et un chapitre de la genèse. Bises et merci pour ton blog nourrissant.

  • J'aime ce grand auteur qui nous oblige à réfléchir à notre condition d'homme et à nos choix . Son théâtre est très intéressant aussi : J'ai eu l'occasion de revoir sur scène Les Justes , que de questions tout à fait actuelles sur les limites ( ou non) de la violence pour défendre son idéal révolutionnaire .

  • J'aime ce point de vue plutôt que celui de tant d'écrivains qui règlent des comptes.
    Bonne journée !

  • Écrire : retrouvailles avec soi, sa solitude fondamentale, précieuse, éclairante et retrouvailles avec l'humanité solidaire de chacun et chacune.
    Continuez à tracer votre chemin d'écriture, il est précieux pour vos lectrices et lecteurs !

  • Je vous remercie pour ce conseil. Il me touche.
    Bonne journée.

  • Il y a bien longtemps que je n'ai rien ouvert de lui...
    Votre page m'invite à le redécouvrir... Merci !

  • Il me faut écrire comme il me faut nager, voilà une phrase qui me va bien ☺. Et je redécouvre le bonheur de te lire après une longue pause. Bises

  • Comme la citation de Camus est intéressante et me parle . Parfois l'envie d'écrire me submerge et s'impose .Un besoin de laisser une trace et de cristalliser des instants fugaces .
    Comme votre blog est riche et incite à écrire et intervenir .
    De Camus je n'ai que des souvenirs scolaires qui apparemment ne mènent pas bien loin
    Mais votre citation bien choisie donne envie d'en savoir davantage !

  • Bonjour. Et bienvenue. Merci pour votre commentaire.

Écrire un commentaire

Optionnel