Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Recevoir un très joli bégonia rose qu’on pose sur le rebord de la fenêtre : dans le soleil du matin, il est du plus joli effet.
Pendant cette période qui voit l’autonomie vaciller certains jours, avoir la chance d’être soutenue.
Papoter longuement au téléphone avec une amie clouée au lit de l’importance du partage et de l’inutilité du paraître.
Papoter aussi longuement au téléphone avec une autre amie, celle qui a envoyé en premier des graines de roses trémières.
Recopier sur un papier cet extrait de la Puissance de la douceur, d’Anne Dufourmantelle : « Que seul compte le comment, le rendez-vous avec soi – c’est-à-dire avec ce qui traverse et qui fonde une vie, une idée de justice, une manière d’aimer, de donner. »
Brosser les chats avec leur nouvelle brosse. Très bien. Ils apprécient.
Faire la liste de tous les romans policiers d'Anne Perry qu'on n'a pas encore lu.
Ecrire un peu.
Lire avec joie les commentaires sur le blog et s’émerveiller de la fidélité de certains.
Projeter d’aller cet été, si c’est possible, à Monterchi en Toscane, voir la Madonna del parto de Piero de la Francesca.


Commentaires

  • Recopier sur un papier...Je vais vous faire une confidence...parfois...pour mon plus grand plaisir, je recopie certaines des phrases que vous publiez sur votre blog...et puis vos questions du lundi aussi...Ecrire (ou recopier) est pour moi un moment de grâce...Souvent je me dis que je suis née avec un carnet et un stylo dans mes mains...Une belle journée à vous

  • Juste dire le plaisir de vous avoir lu ce matin, et aussi dire que j'ai beaucoup aimé le commentaire de Séverine (vous commencez à savoir mon amour des petits papiers et donc, forcément des carnets...)
    Belle journée,
    eMmA

  • Bonjour. Venir te (vous?), j'ose le tu? est toujours un petit bonheur. Les choses simples de la vie sont souvent les meilleures. Il n'y a pas besoin de planter un gros baobab mais un bégonia suffit. ;-)
    On devrait se souvenir de cela tous les jours et cueillir les petits bonheurs quand ils arrivent. Car ils sont éphémères et peuvent malheureusement disparaître très vite.
    J'espère que la fameuse autonomie ne va pas trop vaciller. Bises alpines.

  • Séverine nous ouvre la voie, avec son carnet et son crayon...Plaisir de constater qu'il existe des gens comme vous, comme elle, comme vos lectrices (eurs) car j'en croise peu dans la vraie vie.
    Brosser mes chats est également un bonheur du jour sans égal, mais il ne faut pas que cela dure, car ils finissent par mordre la brosse, puis moi dans la foulée... ;-)

  • Piero de la Francesca son nom seul est l'évocation d'un sourire d'émerveillement ! Alors comment résister.... Belle journée,

  • Piero della Francesca et Fra Angelico - je me demande si je les connais vraiment. Je vais aller y voir un peu plus près. Voilà un joli but pour ma journée. Merci.
    Bises

  • Pouvoir vivre le moment présent, quelle belle moisson quand tout va pour le mieux.
    Belle journée

  • Recevoir un beau bégonia, quel bonheur. C'est toujours un grand plaisir de venir vous lire et j'aime tant vos billets "moisson" qui représente pour moi, le moment présent.
    Douce fin de journée, mes amitiés.

  • Le dernier bégonia que j'ai offert c 'est à ma maman... ...... elle les aimait tant !
    d'un beau rouge amour.... et pour tous les miens qui reposent désormais pas très loin de la Sainte Victoire toujours aussi majestueuse !
    Douce soirée.
    Amicalement Bonheur du Jour.
    Den

  • belle moisson ! Je pense souvent à vous, vous qui donnez tant aux autres. Je reste admirative, en vous lisant,
    douce nuit

  • il suffit de planter la graine ... puis de s'émerveiller de voir pousser son sujet ... vient toujours le temps de la moisson !
    ainsi devrait être comprise toute vie ... dans la simplicité ... vient toujours alors la force de vivre !
    amitié .

  • je suis allée voir ce tableau ; splendide.
    Ces dernières vacances, j'ai vu beaucoup de vierges dans les églises ; chacune sous des traits différents, est toujours cette femme bienveillante aimée. Bises

  • Bonnes journées de repos si j'ai bien lu... Au moins avec Thomas Pitt, Charlotte et sa grande tante dont j'ai oublié le nom...

  • Oh oui ! Merci... J'aurais pu aller sur gougele, mais bon o:))) L'extraordinaire et splendide Vespasia, qui va jusqu'à enquêter dans un des contes de Noël d'Anne Perry o;) J'accroche moins à Monk, erreur sans doute. Le couple Pitt est si passionnant ! Charlotte Pitt est non seulement d'une aide précieuse pour les enquêtes, mais une cuisinière hors pair ! Et bien attachante.

  • Allez, je me lâche une minute : j'adore votre blogue... C'est une lecture si agréable. Je pense que vous faites plaisir à bien des personnes o:)))

Écrire un commentaire

Optionnel