Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Partager une lecture.

Un très beau passage, page 50, dans le livre d’Emmanuel Godo, Mais quel visage a ta joie ?
L’auteur raconte que pendant des années il est passé sur le chemin de son trajet professionnel près d’un panneau indiquant la ville de Choisy-la-Victoire et, en lisant ces mots, il a pu canaliser ses forces. Voici ce qu’il écrit :

« La victoire de l’esprit de vie sur l’esprit de mort. La victoire de la liberté sur le servage. La victoire de la volonté sur la paresse. La victoire de la dignité sur l’avachissement. La victoire de la parole vraie sur le simulacre. La victoire de la grandeur sur la médiocrité. La victoire de l’intelligence sur le bêtise. La victoire de l’effort sur la facilité. La victoire du visage sur le masque. (….) Contre toutes les tentations du renoncement, contre toutes les voix qui, en toi ou hors de toi, réclament à voix de sirène de l’étriqué, de l’accommodement raisonnable, qui t’invite à abdiquer ta conscience, ta souveraineté d’homme libre. Choisis la victoire. »

C’est un bonheur de partager cette lecture avec vous tous.


Commentaires

  • Superbe mantra, surtout sur son chemin qui mène vers son lieu de travail quand on sait combien il peut être parfois si difficile d'y évoluer de façon harmonieuse...

  • Extraordinaire réflexion. Je la note, pour les jours mauvais où le renoncement et les accommodements raisonnables prennent le dessus.

  • J'ai été ravie par ce passage plein de force. C'est une parole vraie n'est-ce-pas ? Une de ses paroles que l'on a besoin d'entendre d'autant plus qu'elle me semble de moins en moins partagée.

  • En effet, c'est un nom très inspirant. Comme il doit être émouvant de le rencontrer par hasard, comme un message personnel qui vous serait destiné ! Mais de même, habiter cette ville doit être un soutien permanent - à condition d'adhérer consciemment à cette invitation.

  • Merci pour cette découverte. Choisir la victoire n'est pas toujours simple mais ô combien bénéfique. Belle journée.

  • comme j'aime toutes ces victoires qu'on s'efforce au-cours d'une vie à engranger ... et quand un peu vieux on se retourne en se disant en avoir remporté quelques unes ...
    amitié .

  • Choisis la victoire...un beau programme à appliquer dès aujourd'hui, je n'ai pas eu la chance de passer devant pareille pancarte sur le trajet de ma vie professionnelle mais heureusement les paysages au bord de la route et les levers de soleil m'ont beaucoup aidé à aborder les journées. Merci pour ce partage

  • Vous me donnez très envie de continuer cette lecture, merci (encore un auteur à découvrir ..)

  • Rien que marcher vers une possible victoire en est déjà une.
    Un extrait qui fait se mettre en route, merci beaucoup Marie.

  • Les mots de cet auteur me mettent en joie ce soir, merci pour ce partage, je les relirai souvent, belle soirée,

  • C'est quelque chose de très fort quand on trouve sur son chemin, plusieurs fois, une chose qui nous permet de tenir ! bonne soirée et merci. Cela me rappelle une période de ma vie où j'ai trouvé un réconfort et du courage en regardant un feuilleton américain.

  • être un acteur sincère de sa propre vie est un combat de chaque instant
    et un combat vital face à ce qui nous vient de loin et qui se rapproche de plus en plus ...c'est tellement vrai ce qui est écrit
    merci de se partage
    besos
    tilk

  • Malheureusement, peu de personnes choisissent ce genre de victoire!
    Belle journée

  • Merci !
    Je n'ai pas lu ce livre, mais j'aime beaucoup ce passage. :)
    Que votre journée soit belle.

  • Quel formidable cadeau de la vie pour cet homme et merci de nous l'offrir à ton tour Marie. Il y a des mots qui portent, qui élèvent, qui pansent les maux... ils sont à consommer sans modération il me semble. Bises, lumineux week end à toi. brigitte

  • Partager une lecture:
    "Les saurerelles électroniques se sont abattues sur l'Égypte de l'âme. Elles dévorent tout.
    Quand dans le train je vois un homme ou une femme lire un livre, j'ai sur eux le regard qu'avait un résistant de la dernière guerre, découvrant - dans la fierté d'un regard, la douleur d'un sourire - un frère ou une soeur d'armes." Christian BOBIN - La Nuit du Coeur
    J'ai écrit cette phrase sur un morceau de papier et dès que je vois quelqu'un lire un livre (je dis bien un LIVRE), je le lui donne. Christian Bobin était dans ma ville samedi dernier, il dédicaçait ses livres à la sortie du théâtre. En passant, je lui ai glissé son petit mot. Bonjour à vous, Marie, et à toutes vos aimables lectrices. Liliane B.

  • Et c'est un bonheur de la recevoir en présent !

    Ce texte est une merveille. Et, merveille entre les merveilles, "la victoire du visage sur le masque". J'ai à ce point pris l'habitude de revêtir le mien que je me surprends à ne pas me reconnaître lorsque je m'aperçois à nu.

    Et c'est à chaque fois une grande joie que de reprendre, comme intacte, la résolution de m'en séparer... au moins pour quelques heures - de plus en plus longues et heureuses à mesure que je vieillis.

    Je vous souhaite un beau week-end.
    Geontran.

Écrire un commentaire

Optionnel