Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une phrase à méditer : Marie Noël cite Tolstoï.

Dans ce fabuleux Almanach pour une jeune fille triste, Marie Noël, en date du 22 avril, cite Tolstoï, sans préciser où cette citation se trouve dans la vaste œuvre de l’écrivain russe. La voici :

« Attendre de quelqu’un ton bien en cette vie est comme si, étant assis au bord d’une source, tu demandais à autrui de calmer ta soif. Baisse-toi et bois. Ton bonheur t’est donné. »

A méditer aujourd’hui, peut-être ?
Et si un spécialiste de Tolstoï passait par là, merci à lui (ou elle) de nous renseigner sur l’origine de ce passage.

Commentaires

  • Merci beaucoup, pour cette merveilleuse citation : c'est tellement vrai et évident, que l'on oublie parfois.
    Désolée, chère Marie, je ne connais pas suffisamment Tolstoï, je ne peux donc répondre à ta question.
    Passe une belle journée, je t'embrasse.

  • Tu me donnes envie de lire cet Almanach, Marie. Cette citation est si juste, si belle. On met des années à comprendre cette vérité et à la mettre en pratique.
    Peut-être est-ce dans "À la recherche du bonheur" ? Je ne l'ai pas lu.

  • Profondeur et exigence de Marie Noël...
    Merci, Marie, pour ce partage.

    (comment avouer que je n'ai jamais lu Toslstoï ?!)

  • Une belle incitation à trouver le bonheur soi-même et autour de soi ! Je suis justement en train de réunir des pensées de Giono sur le bonheur. Intéressant aussi !

  • J'ai compris de puis longtemps qu'il ne faut pas trop attendre des autres……..Donner sans attendre de recevoir……...C'est sans doute une forme de détachement…….

  • L'almanach pour une jeune fille triste de Marie Noël est carrément fabuleux, j'ai piocher pas mal de belles pensées là-dedans.
    Belle après midi

  • Beau thème de méditation en effet. J'ai le sentiment qu'en vieillissant c'est une chose de plus en plus facile. Mais commencer tôt serait un grand bienfait ! Merci encore, Marie !

  • tout ce que Tolstoî a écrit mérite d'être lu mais j'avoue en être loin du compte ...
    cette phrase est remplie de logique sans oublier pour autant qu'il est agréable de donner autant que de recevoir ... sans en attendre "notre bonheur" qu'il nous appartient de construire ...amitié .

  • Si bien vu ! Je copie cette phrase, si tu savais comme elle est d'actualité pour moi, une méditation que je dois mener. Merci, doux week end, à bientôt Marie. brigitte

  • Un jour, une amie m'a dit quelque chose qui ressemblait à cela. Cela m'a beaucoup frappée, car à l'époque, je croyais qu'on trouvait le bonheur dans l'amour - du couple... Marie Noël était une grande âme.

  • Certes, c'est une vraie sagesse. Mais quand même, ne jamais compter que sur soi, est-ce que ça ne tue pas peu à peu l'idée de solidarité et d'interconnexion entre les êtres ?
    Bisous du dimanche soir
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • C'est vrai que c'est de, plus en plus facile? Non, simple et encore ce n'est pas vraiment ça, je dirai plutôt que c'est un cadeau que nous fait la vie que de nous faire savourer le bonheur quand il passe. Il faut bien des larmes, bien des chagrins avant de s'émerveiller des petites choses. C'est peut-être ça qu'on appelle la sagesse??? Mais c'est vrai aussi ce que dit Célestine, il est bon de partager son bonheur!!
    Désolée pour la citation, pour moi Tolstoï est bien loin, Bonne soirée

  • Je recherche cet almanach depuis votre précédent billet évoquant Marie Noël, en vain. Un petit espoir auprès de la librairie La Procure où je me rendrai cet après-midi après une balade au Jardin du Luxembourg.

  • Très jolie citation... mais je ne sais pas du tout d'où elle a été extraite.
    Passez une douce journée.

Écrire un commentaire

Optionnel