Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

S’arrêter pour regarder un arc-en-ciel, prendre le temps de l’admirer un moment avant de tenter de distinguer les sept couleurs qui le composent. Mais c'est trop tard, elles s'estompent et c'est beau aussi.
Marcher sur le bord de la mer, entre sable et posidonies.
Croquer une arbouse.
Refuser d’entrer dans le conflit avec quelqu’un puisque désormais on ne peut plus être happé par le chaos de qui que ce soit.
Relire L’Avare et avoir la satisfaction de constater qu’on se souvient assez bien du fameux monologue d’Harpagon, appris en son temps.

Commentaires

  • Oh oui, il était magnifique l'arc-en-ciel ici aussi hier après quatre-heures. Magie...
    Notre bonne vieille mémoire, une compagne si rassurante, tu as raison.
    Bonne journée loin des conflits Marie.

  • Quelle force dans ce "on ne peut plus être happé par le chaos de qui que ce soit" ! Marie, vous avez toute mon admiration !

  • moisson brève mais dense, chère Marie !

    Vue, toucher, goût sont agréablement sollicités et couronnés
    par une maxime sereine qui devrait être contagieuse :
    refuser d'entrer dans le conflit est d'une telle sagesse
    que je me demande pourquoi nous ne l'essayons pas...
    plus souvent !

    Compliments pour l'exercice de mémoire que j'aime aussi
    pratiquer en me laissant bercer par la mélodie de Péguy :
    "Le long des coteaux courbes et des nobles vallées...
    La Loire et ses vassaux s'en vont par ses allées..."

    Beau jeudi sur vos rivages !

  • Une jolie moisson colorée et goûtue . mon arbousier a eu une attaque de cochenilles cet été , je l'ai sauvé mais du coup pas d'arbouses!
    Ce sont souvent avec des poèmes que je fais le test de mémoire !
    Belle journée!

  • Hellooo! J'adore ce texte et j'essaie moi aussi de ne pas être happée par le chaos de qui que ce soit en ce moment, pas facile car il y en a énormément qui m'entoure malheureusement!! Bon week-end!

  • Bonjour une bel arc- en- ciel, c'est magnifique et fascinant à voir j'y plonge dedans à chaque fois que mes yeux en voit un. Partir avec quel beau rêve.
    Bonne journée.;

  • Bravo pour avoir éviter le conflit !! C'est une perte de temps, il y a bien mieux à faire !!

  • Les arcs en ciel m'évoquent toujours des pays fabuleux et me font rêver!
    Belle journée

  • J'aime beaucoup cette moisson... surtout, ne pas se prendre la tête lorsque ça n'en vaut pas la peine.
    Passe une douce journée.

  • Tout me parle dans cette moisson ! L'arc en ciel qui doucement s'efface alors qu'on aimerait tant le retenir, le refus du conflit qui me force à lutter contre un caractère un peu trop "spontané" et l'envie de sauter à la gorge des gens de mauvaise foi, des bornés, des sectaires, etc.
    Et ce monologue, ah que de souvenirs ! Sur l'estrade, en 4e, avec une blouse rose brodée à mon nom, déclamant … Au voleur ! Au voleur ! A l'assassin !

  • Refuser d'entrer dans le conflit avec quelqu'un parce qu'on ne peut plus et on ne veut plus être happé par le chaos de qui que ce soit... Oui, je ressens la même chose certaines fois. Bel après midi Marie. brigitte

  • Bonjour Bonheur du jour, il faudrait que je relise Molière en général et L'Avare en particulier. Mes dernières datent.. Sinon, je ne vois pas souvent d'arc-en-ciel mais c'est un plaisir quand on arrive à en admirer un mais c'est éphémère. Bonne fin d'après-midi. Il fait presque nuit, c'est d'un triste.

  • Sage décision dans cette belle moisson, ....et images teintées de douce nostalgie qui me reviennent (comme Triskell, la blouse brodée était rose une semaine et beige celle d'après) de ce fameux monologue d'Harpagon !
    Merci Marie et Bises. Belle fin de semaine. Claudie.

  • Merci pour cette leçon de choses et d'autres. Moi aussi, je me réjouis de ce conflit refusé.

  • j'aime à me replonger dans "les classiques"et de me demander quels seraient leurs oeuvres s'ils étaient nos contemporains ...Que nous dirais-tu Molière si tu vivais notre temps ?
    amitié .

  • Oui, flâner, picorer, ne pas s'investir, mais tout de même se sentir satisfait de n'avoir pas tout à fait perdu la mémoire !

  • ... De plus, le monologue d'Harpagon est d'une puissance étonnante pour le chercheur de vérité, celui-ci se prenant un instant pour quelqu'un d'autre. Découvrant que le corps n'est pas le Soi, il se demande un moment Qui il est et si vraiment il agit ...!

Écrire un commentaire

Optionnel