Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eloge de la lenteur.


Hier, il a fallu attendre quelques heures dans une chambre d’hôpital. On a tricoté un bon moment. Médité dans le silence. Contemplé le ciel magnifique. Lu le journal. Lu un article sur la 5G qui permettra d’aller plus vite. Dans certains domaines, oui. Mais permettra-t-elle de faire plus vite ce point de tricot ajouré qui demande de l’attention, de régler plus vite les graves problèmes auxquels la vie nous confronte comme la maladie, le chômage, la solitude, le handicap et même de les régler définitivement… Il ne s’agit pas de tourner le dos au progrès technique, mais l’aune de nos vies se mesure-t-elle uniquement par rapport à la technologie et à la vitesse ? Et d’ailleurs, est-ce qu’on ne pourrait pas essayer de faire moins pour faire mieux ? C’est ce à quoi on a réfléchi après avoir lu le journal et après avoir repris le tricot. Dans la chambre, le silence cadencé par le léger cliquetis des aiguilles.

Commentaires

  • Le sujet mérite en effet réflexion.
    Je reconnais que je ne pourrais plus me passer de la technologie et plus celle-ci est performante, plus je l'apprécie. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en me faisant gagner un temps précieux par sa rapidité, plus je dispose de temps pour lire, écrire, coller, rêver, partager, cuisiner, aimer la vie !
    Alors, je dis oui, oui, oui à ces avancées, même si, je le reconnais, je tâche d'être vigilante pour ne pas être piégée par le risque d'être addicte...
    Bonne journée.

  • Bonjour Marie, tu poses là des questions pour moi essentielles. L'humain a-t-il vraiment besoin de tant de vitesse? Il y a là une brèche énorme entre la technologie et nous tous, c'est sûr, les rythmes ne peuvent s'ajuster l'un à l'autre.
    La vitesse c'est la compétition entre pays, entreprises, égos etc...ce qui, je ris, n'est certainement plus de mon âge;-)
    Bonne journée, j'espère que tu vas bien.

  • Très floue cette 5g. Je pense qu'elle pourra être utile à plein de choses qu'on ne soupçonne même pas mais quel prix faudra-t-il payer pour ça sur le plan écologique notamment?

  • J'espère que cette nouvelle technologie nous donnera autre chose que de la vitesse car sinon je crois que ce serait bien insignifiant, surtout pour la planète en danger !
    Vivre à l'écoute, ensemble et partager les beaux moments c'est cela le plus important !

  • Encore très, très peu connus les impacts sur la santé de la 5G....
    Et puis sommes-nous sur terre pour cette course perpétuelle en avant ? Le progrès ne serait-il pas d'abord que chaque humain la peuplant ait une vie digne ?
    Merci Marie pour ce débat lancé de ta chambre d’hôpital. Bises.

  • Rapidité pour les choses désagréables et lenteur pour les agréables !
    Voilà ma réponse, très sommaire et un peu espiègle, chère Marie !

    Belle et longue journée ... à vivre intensément !

  • Petit ajout, en forme de coïncidence :
    en ce moment sur France-Culture, l'émission "Concordance des Temps "
    de Jean-Noel Jeanneney parle de LENTEUR...durant 1 heure !

    À écouter en direct ou en Podcast, si le coeur nous en dit !

  • On ne pourra guère empêcher la 5G d'être installée... si ce n'est déjà fait à certains endroits... c'est surtout un avatar de plus de notre effrayante société capitaliste et affairiste. Je ne crois pas que cela va nous apporter beaucoup... pour moi, un smartphone est surtout un appareil photo - et, via le net, c'est vrai, une belle banque d'images. À défaut d'autre chose... pour le reste, je téléphone le moins possible, et le seul réseau social que je fréquente m'insupporte un peu. Sinon, je suis plutôt quelqu'un de lent (j'ai aussi entendu paresseux , lymphatique... rarement, on m'a parlé de la fatigue...) bref. Mais je ne tricote pas.

    C'est curieux, je pensais justement à vous ce matin et à vos activités diverses (et riches). Et à ce que vous en faites sur le blog.

  • Je te rejoins en pensée, la vitesse ne servira qu'à asservir davantage les hommes et ceux qui veulent une vie plus sereine et profonde se couperont des autres et vice versa. Je ne crois pas que la 5G apporte le bonheur, ni aide les gens à se déconnecter ou à ne pas devenir accro à leur portable ou aux réseaux sociaux...La vitesse du tricot me va très bien en ce moment ou celle de la lecture mais je reconnais que la technologie me permet de réaliser de belles choses, comme voir mes petits-enfants qui sont loin, avoir des nouvelles de ceux qui sont dans le besoin ou juste pour le plaisir et plein de belles choses qui me manqueraient beaucoup si je ne les avais pas...Belle journée, j'espère que tout va bien malgré ce passage à l'hôpital

  • Essayer de faire moins pour faire mieux, je crois que c'est un très bon conseil

  • Moi aussi je tricote dans un chambre d'hôpital. Pour une de mes petite-filles. Au chevet de leur arrière grand père... Echarpe en côtes perlées.
    Belle journée à toutes

  • Le principe de précaution s'impose, je ne suis pas convaincue de la nécessité de toujours plus d'objets connectés autour de nous. Sans internet sur le téléphone, j'ai apprécié de me débrancher pendant deux semaines. Gagner du temps ou augmenter les pratiques numériques chronophages ?

  • Je te rejoins 5 sur 5.... et puis dans les zones blanches du Massif on voudrait simplement pouvoir communiquer, alors la 5 G.... ! Belle journée à toi.

  • "Et d’ailleurs, est-ce qu’on ne pourrait pas essayer de faire moins pour faire mieux ? "Voilà qui me semble judicieux et réconfortant.

  • Je ne boude pas la technologie mais je trouve qu'il y en a trop partout et que parfois la lenteur à du bon elle permet de réfl&chir et de remettre les pendules à l'heure!
    Belle journée

  • Joli texte, mais je ne comprends pas ces questions concernant la 5G ; c'est comme si je me demandais si avoir une voiture m'aiderait pour jouer du piano. Ca n'a rien à voir. Jouer du piano ne m'empêche pas d'avoir une voiture, chaque chose a sa finalité.

  • Bien entendu, ne pas réfuter les progrès et la technologie mais un robot ne remplacera pas une cuisine qui mijote plusieurs heures et le temps que l'on accorde aux petites choses est encore plus précieux , car elles en deviennent essentielles.

  • Je croyais que le confinement nous avait "ouvert les yeux" sur la nécessité de ralentir et de vivre différemment mais le "progrès" suit son cours....

  • Je partage entièrement ton avis . Bande d'Amish il a dit!!!
    Mercredi , suite à un accident , j'ai dû passer 4h aux Urgences et le pire fut que dans la salle d'attente , était allumée une télé branchée sur BFM!!! Epuisant, anxiogène !

  • C'est une question que je me pose souvent...
    Bonne continuation pour le tricot, il a besoin de temps.

  • Savoir ralentir sa vie, je m'y emploi de plus en plus! Ralentir son rythme pour mieux digérer ce qui survient !

Écrire un commentaire

Optionnel