Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Le petit bruit du calme.


En marchant dans la forêt, on a pris un petit chemin comme ça, sans savoir où il allait. Sa trace fine entre les touffes d’herbe était invitante. Il a serpenté, monté, descendu, monté encore, se faufilant entre des arbres au feuillage encore neuf. Un arbre allongé a donné envie de s’y asseoir. C’est alors qu’on a entendu le cliquetis chantant d’une petite sourcette chantante. Une eau passait par là. C’était tout à côté. Oui, là ! Sortant de terre, elle s’écoulait tranquillement. Comme le chemin qu’on avait pris, elle serpentait entre les feuilles. Tout était tranquille dans la forêt mais ce son de l’eau cheminant a rendu le lieu encore plus calme, plus ressourçant encore et même, plus silencieux. Et on était venu chercher le silence.

D’où la question du lundi : Remarquez-vous de temps quelque bruit tranquille qui accentue la sensation de calme ?

Commentaires

  • Le souffle du vent dans les pins....
    Le coassement des grenouilles... dans les bois... comme samedi après-midi "au muguet"
    Et au quotidien, le chant des oiseaux, très tôt le matin; le premier "bruit tranquille"
    Bonne journée et semaine Marie

  • Les mêmes bruits, doux, que JO-Elle,
    Étrange paradoxe que ces bruits qui apaisent, mais on sait que l'absence totale de bruits rend fou.
    Bonne journée, un beso.

  • Un jour, sur une colline de Bourgogne, devant un paysage immense,
    une toute petite Chapelle : un silence presque religieux régnait
    en ce lieu et soudain, des notes cristallines s'échappèrent
    d'un bas-côté...
    Le harpiste jouait pour les rares visiteurs, ajoutant une note
    angélique au calme de La Chapelle.

    C'est un souvenir que nous prolongeons sans cesse
    car les "CD" rapportés de cette promenade accompagnent
    la vie de la maison en permanence...

    Belle semaine, chère Marie, découvreuse de trésors !

  • Sauf erreur de ma part, chère Fiorenza, ce devait être à Brancion, où j'ai eu la chance également d'entendre ce harpiste, qui a longtemps eu une maison dans le village, je crois...
    Je partage ce "bruit" avec vous ce matin !

  • Oui, chère Anne, nous avons eu la même émotion...à Brancion
    en écoutant Didier Kugel !
    C'est un plaisir et une coïncidence charmante de nous retrouver
    autour de ce souvenir inoubliable !

  • Le silence total n'existe pas: l'eau, les oiseaux, le vent. Ces bruits sont si familiers que, parfois, on ne les entend même plus. Il nous faut la tranquillité pour de nouveau y faire attention et ces bruits sont comme une source de calme en nous. C'est pourquoi je déteste les groupes de marche.

  • L'eau de source qui coule dans le bassin près de chez moi et le chant des oiseaux : deux bruits qui accompagnent merveilleusement le silence

  • Ouvrir la porte du jardin le matin : cacophonie de silence = le chant des oiseaux. Je resterais des heures à les écouter. C'est une explosion de vie, de bonheur,...de calme.
    Bonne semaine Marie, bises.

  • En ce moment j'aie écouter le chant des oiseaux. Ils célèbrent joyeusement le printemps.
    Et puis j'aime beaucoup quand le murmure du vent fait chanter le silence .

  • Le silence n'est jamais total... mais c'est notre silence qui nous permet d'entendre tout ce dont on ignorait l'existence.
    Merci pour ce billet.
    Passe une douce journée.

  • Bonjour Bonheur du Jour.
    J'ai de la chance de vivre dans un endroit où le calme absolu fait parti de notre quotidien. Le braiement des ânes viennent juste nous signaler qu'ils ont faim !
    Bonne journée

  • Peut-être le bruit de la pluie, pour le moment... sur les châssis. Un voisin, qui ouvre une porte..

    pour un immeuble de 3 x 13 étages avec 4 appartements à chaque étage,... en pleine ville (avec le bruit assourdi de la circulation), ce n'est pas si mal... Ô bruit doux de la pluie par terre et sur les toits... etc. Etc.

  • Ce matin, le ploc ploc des gouttes de pluie me soufflant de poursuivre la lecture d'une biographie de Victor Hugo de Max Gallo.
    Bises

  • Il est sûr qu'un petit bruit apaisant fait ressortir la sensation de calme, c'est bien connu des sophrologues et autres "relaxateurs". De toutes façons sur cette terre le silence absolu n'existe pas. Il y a toujours la vie autour. Et même si on observait un parfait silence ambiant on aurait encore des bruits internes : en ce qui me concerne, mes oreilles sont particulièrement sonorisées par une sorte de micro-crissement rythmique qui devient particulièrement bruyant lorsque tout le reste est éteint. Un silence total serait plutôt anxiogène.
    Mais le bruit des vagues, du reflux sur des galets, les bruit du vent dans des feuillages lorsqu'il est doux, le bruit doux d'un ruisselet ou d'une petite cascade, quelques chants d'oiseaux, rien de tel pour se sentir bien.

  • Un petit bruit d'eau, un grillon chanteur, un oiseau aux joyeuses vocalises... dans tous les "bruits" que nous offre la nature, on ne sait lequel choisir. Ils sont tous émouvants, stimulants, merveilleux, ils sont le lien avec cette nature réceptacle de la vie, à laquelle nous appartenons et que nous oublions quand les pensées prennent le dessus, ils sont la liberté d'expression qui manque cruellement en ce moment, ils sont le chant du monde et non le bruit du monde. Merci pour la belle balade, lumineuse journée à toi. brigitte

  • J'aime beaucoup écouter dans le silence de l'eau qui coule tranquillement... c'est en effet très calmant!
    Belle journée

  • Le matin, j'aime le chant du merle puis celui des autres oiseaux et la pluie sur le toit. J'apprécie aussi le chant d'une petite rivière, c'est calmant.
    Belle journée

  • J'aime beaucoup cela aussi. Ça n'arrive pas fréquemment...

  • J'aime écouter les bruits de la nature quand je marche seule en forêt mais c'est rare finalement car au loin les humains ne sont jamais bien loin, un avion, une tronçonneuse, un tracteur qui passe sur un chemin et on l'entend d'autant plus que tout est silencieux ! Mais en se concentrant on peut en faire abstraction et n'entendre plus que les oiseaux et le vent dans les arbres...

  • Le silence est pour moi intérieur. Peu importe le bruit si au-dedans tout est silence et calme. Pour répondre à la question le plic-ploc de la pluie sur nos Vélux ont un charme indéniable !

  • Oui , j'aime bien ce bruit aussi. Parfois c'est lui qui nous fait réaliser qu'il pleut, tant on est plongé, absorbé dans une activité. Et ce doux bruit permet aussi de deviner l'intensité de l'averse...

  • Un petit bruit d'eau agrémente la promenade, c'est vrai. Ton billet réveille des souvenirs de balades dans les Alpes italiennes ou suisses... Bonne journée, Marie.

  • oh oui c'est le battement des ailes d'une mésange bleue, il n'y a pratiquement plus d'oiseaux dans les villes mais j'ai la chance d'habiter en face de massifs platanes qui abritent des nids
    cette mésange vient tous les jours plusieurs fois par jour se poser sur le haut d'un pied de mon parasol, elle reste quelques secondes et bat des ailes et j'entends ce doux bruit à travers la vitre, je tourne la tête, elle est là et pfft mon regard doit suffire à l'alerter, elle s'envole

  • je ne pourrais vivre dans un "silence" ... il y a toujours un murmure à la vie qui accroche mes sensations, le chant du vent dans les branches s'agrémentant des gazouillis d'oiseaux, un miaulement de chat ... et le bruit de mes pas ... là où je vais .
    amitié .

  • Au jardin , le chant des oiseaux tôt le matin .
    La mélodie du piano dans la maison silencieuse . .
    Belle fin de journée

  • Je fuis le bruit, mais j'aime entendre le clapotis de l'eau (je l'ai entendu en te lisant, chère Marie), le chant des oiseaux ; je rajouterais même le chant d'une scie dans une scierie, car je sentirais même l'odeur du bois...
    Merci, Marie, pour ce magnifique début de semaine, une belle question du lundi.
    Gros bisous et bonne semaine à toi.

  • Le silence n'existe pas dans un monde où tout va bien. Le silence est une alerte. Il faut vivre au coeur de la nature pour s'en rendre compte. Mais le silence non exempt de bruit, des bruits du quotidien, apaisantes.. . Ce silence là est bienfaisant. Et nécessaire

  • *apaisants

  • le silence est si souvent rempli de sonnailles qu'il faut aller loin pour s'en imprégner

  • Hélas je suis privée de ce petit bruit tranquille et du silence depuis que j'ai des acouphènes. J'apprécie d'autant plus le rare son de la pluie ou celui des cigales qui ne vont pas tarder à arriver, ainsi que les petits oiseaux ou le vent qui couvrent ce son parasite. Ou la mer, j'aimerais entendre le bruit des vagues depuis chez moi (impossible hélas !).

  • J'aime par dessus tout le chant du silence en mon laboratoire photo argentique, seul accompagné de la chimie , papiers et agrandisseurs , la lumière inactinique te plonge dans un sombre coloré de rouge, je n'entend presque rien seuls les mouvements de mes bras qui plongent le papier dans le révélateur 90 secondes la pince plonge la future épreuve en silence dans le bain d'arrêt deux à trois minutes pour le nettoyage du papier puis le fixateur un temps indéfini le tout sans bruit , le seul son perçu et celui du compte pose "tac" et à la sortie du labo je suis régénéré

  • Oui, il y a des bruits apaisants comme celui de cette source. Le clapotis de l'eau ou le chant d'un oiseau me ressourcent. Bonne soirée

Écrire un commentaire

Optionnel