Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Avoir le temps d’aller au Grand marché du mercredi à Sanary. Faire toutes les allées, tranquillement. Acheter un couteau-économe de la marque Nogent pour remplacer le dernier en date, encore perdu, puisque c’est leur lot que de disparaître, comme les petites cuillères ou les chaussettes. Choisir celui-ci avec un manche jaune vif pour mieux le remarquer parmi les épluchures. Croiser des amies. Papoter. Aller prendre un café au Sport. Prendre date pour un prochain après-midi tricot-couture-thé-gâteau.
Ranger les papiers administratifs.
Ranger le placard à chaussures : jeter les paires qu’on ne met plus car trop usées, apporter à Emmaüs celles qui sont en bon état et qu’on ne met plus non plus car achetées sur un coup de tête, nettoyer celles qu’on va garder et mettre sur la boîte une photo pour mieux les repérer. Les répartir comme suit sur les trois étagères : en bas, les chaussures d’hiver, en haut, celles pour l’été, au milieu celles pour la mi-saison.
Faire un grand ménage de printemps.
De bonne heure le matin, aller à la laverie laver deux boutis. Tricoter en attendant la fin du cycle de lavage. Ensuite, aller les étendre chez une amie qui a un grand fil dans son jardin. Les récupérer en fin de journée, secs, sentant bon le soleil, et rentrer les remettre en place.
Longer la corniche de Tamaris dans un sens puis dans l’autre.
Poursuivre la lecture de Dans la forêt. Arriver à la page 125.

Commentaires

  • .....Toute une organisation de vie, Bonheur du Jour, comme tu sais faire, et que l' aime découvrir et lire chez toi, car on se ressemble .......douce journée.... Je t'embrasse. Den

  • Très belle journée à toi. Je précise bien "à toi", dans la grammaire arabe cette forme à un nom que je traduis par "pour préciser" . Ah! La subtilité des formes grammaticales!

  • les petites choses du quotidien qui font de petits bonheurs simples
    bon WE ☺

  • un grand fil à linge, ça me manque aussi :-)
    belle moisson et surtout beaucoup de travail, j'admire :-)

  • Oh , oui que de couteaux partis avec les épluchures quand on est pressé ... manque d'attention !
    Merci pour le conseil de lecture , je prends note ... maintenant j'emprunte surtout mes livres à la médiathèque , vais je le trouver ? Je pourrai au moins suggérer l'achat !
    Très bonne journée !

  • Des plaisirs que je pourrais faire quand je serais à la retraite. Je te souhaite un bon week-end Pascal ! Bises

  • C'est beau la vie....quand elle est simple. C'est la vôtre, Elle pourrait être la nôtre. .Il y a peut-être des choix à faire....Faire un grand ménage de printemps là-aussi. Belles fêtes de Pâques.

  • Je vous imagine en abeille butinante et aimerais tellement avoir, de temps
    à autres, quelques photos d'illustration de votre ruche !
    Mais peut-être est-ce contraire à l'esprit de votre blog ?

    Bonne nuit et belles Pâques à vous et à vos lecteurs !

  • quelle petite fée du logis très active, alors, bon repos pour ce week-end pascal;

  • C'est apaisant de lire ici, combien la vie peut s 'écouler, active mais calme et tranquille . Il semble n'y avoir aucun souci, aucune fausse note. Elle pourrait être ainsi pour chacun d'entre nous, suffirait de savoir savourer et apprécier les choses simples. Merci de nous permettre d'envisager les choses autrement. Bon week-end Pascal.

  • C'est très agréable de lire vos billets "moisson", la vie de tous les jours et bien organisée.
    Je vous souhaite un très bon week-end pascal avec mes amitiés.

  • Il faudra que j'aille un jour à ce grand marché du mercredi à Sanary. J'ai poussé la porte de l'Ampoule bleue, dont vous aviez parlé un jour, j'y retournerai (seule, pour avoir le temps de bien regarder).
    Un grand ménage de printemps, bravo. Ce sont des vertus ménagères que je pratique peu, je préfère ranger ici ou là, quand l'occasion se présente, ou que la nécessité m'y oblige. Et pourtant ces tâches donnent de la satisfaction, je suis toujours contente d'avoir remis de l'ordre.
    J'ai noté ce titre de Jean Hegland qui vous enchante en ce moment. A la radio ce matin, on rediffusait un entretien avec David Le Breton, qui disait de belles choses sur le silence, sur la grande différence entre la communication et les vraies rencontres.
    Bonne fête de Pâques !

  • De retour du Sud, la lecture de votre billet me rend nostalgique. Le soleil et les odeurs de la Méditerranée me manquent...

  • Existe-t-il quelque part un Triangle des Bermudes où chaussettes orphelines, économes et petites cuillers dansent en rond en nous narguant ?
    L'image des boutis sur le fil à linge me plait beaucoup.

Écrire un commentaire

Optionnel