Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le butin de la balade.

Ramener de la balade le long de la corniche, un joli butin en images pour y penser un jour qu'il fera gris :

sur la pelouse, une foison de jolies pâquerettes, très blanches dans le soleil du matin. Plus loin, des myosotis. Plus loin encore, un arbuste dont les belles hampes blanches font ployer les branches. On ne connaît pas son nom. Est-il de l’espèce des tamaris ? Mais ceux-ci ne fleurissent-ils pas roses ? Ou est-ce plutôt un poivrier ? Mais les fleurs du poivrier sont plutôt jaunes. On s’approche un peu plus pour en sentir le parfum ; il n’y en a pas. C’est peut-être un saule pleureur en fleurs ? Mais les saules-pleureurs fleurissent-ils jamais ?

dans le ciel, les nuages sur le Mai, comme les couronnes quasi-transparentes au-dessus de la tête des anges qu’on voit dans les tableaux anciens.

sur la plage, les algues, les embruns lancés par les gros rouleaux de la mer caresseurs de joues et les bois échoués, du fin roseau à la longue poutre à laquelle d’énormes clous sont restés accrochés ; mais depuis quand ?

Commentaires

  • Complet décalage ici en Champagne ! rien n'est encore fleuri même si les bourgeons grossissent, les bulbes pointent leur nez et les oiseaux pépient !

    Et pour les saules, il se couvrent de gros chatons suivant les variétés au moment de la floraison !

  • La pelouse en bas de l'immeuble se couvre petit à petit de pâquerettes aux charmantes corolles dentelées, seul signe avant-coureur d'un printemps qui n'aura jamais été aussi attendu. Mais votre billet me donne envie d'aller au Parc voir si l'éveil de Dame Nature se fait sentir.
    Belle journée !
    Dominique

  • Hier, grande journée au jardin où je n'étais pas "descendue"
    depuis plusieurs jours et, surprise, les dégâts du gel semblent
    plus importants que lors des hivers bretons habituels .

    Mais les jonquilles et narcisses de la petite prairie,
    les camélias tardifs couverts de fleurs, les pittosporums
    bordés de vieux rose suffisent à marquer l'arrivée du printemps !

    Nos végétaux, chère amie du Sud, ne suivent pas le même réveil
    mais notre contemplation de la nature nous procure
    des émotions similaires !...

    Avec mes remerciements pour tous vos "bonheurs du jour" !

  • Et faire un bel album à garder dans le coeur de toutes ces images partagées.
    Passe une douce journée.

  • Merci de nous rappeler l'importance de regarder et de" ne pas laisser cette chose vigoureuse et fraîche ,l'avant printemps.Un espace encore large ,une lumière plus grande , l'effervescence des feuilles : le pain des yeux."
    (P.Jaccottet La Semaison carnets 1954 1979).

  • De ne pas laisser passer cette.........

  • De merveilleuse images à mettre dans un petit tiroir dans sa tête et à ouvrir et réouvrir... Que du bonheur!!! Bise, bon mercredi dans la joie!

  • tu sembles habiter un pays lointain .... alors que les arbres sont à peine en mini bourgeons ; seules les pâquerettes, les petites véronique (bien en avance cette année) et des jonquilles s'ouvrent au soleil. Ici c'est encore la fin de l'hiver.
    Merci pour les belles images. Bises.

  • Une promenade fleurie pour le bonheur de la mémoire.
    Un cytise? mais c'est jaune...
    Bonne fin de journée.

  • La nature se transforme doucement. Mon jardin commence à revivre. Timidement certaines fleurs pointent le bout de leur nez.......Vivement le printemps!!

  • ramener de la boîte aux lettres le long de la grange "un joli butin en images pour y penser un jour qu'il fera gris".......

  • cela commence aussi à fleurir chez nous, pas aussi abondamment que tout là-bas chez vous où la douceur des vents marins venus du sud améliorent sans doute la floraison
    profitez-en bien !
    amitié .

  • C'est une magnifique moisson et tous ces bons moments reviendront en merveilleux souvenirs.

Écrire un commentaire

Optionnel