Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La pâte brisée.


Lors du goûter du Club des cousettes, on se régale d’une tarte aux pommes.
- Tout est fait maison, dit S., hôtesse charmante et raffinée. La pâte aussi.
Tout le monde de s’exclamer.
- Une pâte brisée, c’est tellement simple à faire, renchérit S.
- Oui, dit-on. 250 gr de farine, 125 gr de beurre, un peu de sel, de l’eau.
- Ah non, reprend S., moi je mets 200 gr de farine et 100 gr de beurre, du sel et de l’eau aussi, bien sûr.
Tout en faisant tinter les petites cuillères en argent contre la porcelaine des tasses à thé remplies d’Earl Grey, s’engage alors une discussion pour confronter les proportions. Certaines sont dans le clan des 250 gr de farine et 125 gr de beurre ; d’autres dans celui des 200 gr de farine et 100 gr de beurre, jusqu’à ce qu’une petite voix fasse entendre qu’il lui arrive de mélanger beurre et huile.
- Dans la pâte brisée ? ! s’exclame le chœur des cousettes.
- Euh…. Oui.
Et une autre raconte que, dans son enfance, on mettait même du saindoux.
Tout à trac, S., se lève, va dans sa cuisine, revient avec un gros livre. Elle précise qu’il s’agit de son livre de cuisine, qui lui vient de sa belle-mère, celle-ci le lui ayant offert alors qu’elle était toute jeune mariée. Il date de 1932. L’ouvrant à la page pâte brisée, elle lit :
- « 200 gr de farine, 100 gr de beurre. On peut penser quand même que Ginette Mathiot sait ce qu’elle fait ! »
Si Ginette le dit….
On reprend un peu de tarte et chacune d’exprimer combien elle est succulente, et d’ailleurs, on note la recette sur des dos d’enveloppes. On parlera un autre jour des pommes...

Commentaires

  • très drôle :-) j'imagine bien la scène, l'importance des proportions et des traditions familiales :-)
    (moi je fais ma pâte brisée sans beurre depuis peu, je la fais à l'huile d'olive et c'est miam aussi :-))

  • Euh... Il me semble bien que les proportions sont les mêmes : moitié moins de beurre que de farine, que ce soit 200 ou 250 g :D Pour ma part, comme S., mais elle me sert pour deux tartes et la pâte est bien fine. Ne pas oublier de la cuire à blanc 10 minutes, sans quoi elle ne tiendra pas ! Bon appétit ! Et douce journée...

  • Cela fait du bien de rire dès le réveil...car bien sûr c'est exactement la même recette : un poids X de farine et la moitié de ce poids en matiere grasse ! Mais quelle joie de partager avec vous un peu de ce moment de bonheur et de poésie....bonne journée à chacune!

  • c'est par kilo de farine que j'entreprends mes fabrications de tartes ... aux différents goûts et fruits de jardin ... les proportions sont les mêmes que celles décrites, si ce n'est que j'emploie de l'eau pétillante ...
    vivement le temps des fruits que je m'y mette !
    amitié

  • Et bien parfois, pour ma part, je rajoute un œuf ! Alors plus vraiment pâte brisée mais pas non plus pâte sablée ....
    Ce qui compte, c'est que ce soit réussi et bon, non ?

    Et pour Ginette, je l'ai aussi, plus le Larousse ménager et gastronomique !
    Les bases !

  • CC... Je fais la mienne à l'huile d'olive et elle est tout aussi délicieuse ;)
    Belle journée, bisous, câlins aux félins

  • Amusante conversation que l'on peut prolonger à l'infini .. J'ai une amie bretonne qui utilise aussi moitié beurre-moitié huile, j'étais étonnée, mais c'est bon également.

  • Ce doit être bon, avec une bonne huile d'olive...
    Cela doit avoir un petit goût agréable.
    Les pâtes toutes faites sont souvent détrempée, dans les pâtisseries du commerce.
    Cela m'a l'air bien sympathique.
    Là bible de mes parents, c'était tante Léa, un ensemble de recettes propos et conseils glanés dans le journal.
    Il y est encore question des restrictions...
    Scrupuleusement je tamisais la farine qui n'en avait pas besoin... mais nous avions aussi des habitudes d'économie ménagère indéracinables...

  • Merci ! Mes commentaires n'apparaissent plus sur votre blog...

  • Hummmm une bonne pâte brisée, un délice et, chacune à sa manière!!! Bise, bonne journée toute douce et dans la joie!

  • J'adore les tartes et plus précisément, celles que l'on confectionne avec les fruits de l'été

  • Huile d'olive et flocons d'avoine dans mes pâtes depuis l'été dernier; et je ne reviendrai pas en arrière !
    Chez nous la papesse, c'était FRANCOISE BERNARD !

  • Pour les proportions, je mets 200 g de farine complète et 100 de matière grasse, margarine ou huile. (Olive me conseille une amie). Oui c'est vrai c'est bon. Perso je digère mal le beurre.
    J'aime bien tes articles où tu nous conviés à participer. Bises.

  • On ne pense même pas à discuter si Ginette l'a dit !!!
    Un peu compliqué pour moi de la faire avec une farine sans gluten, je n'arrive pas à trouver le bon équilibre ! mais j'y travaille !!! Bises Marie !

  • C'est une merveille, ce texte ! Tout y est et l'on sourit, reconnaissant au passage un moment que l'on pourrait avoir vécu. Merci !

  • Bonjour,
    J♥ beaucoup cette réunion de papotage, où l’on échange sur tout.
    Et les recettes vont bon train.. Celle d’aujourd’hui m’a rappelé la recette de ma maman.
    Dans les années 40/45 elle nous faisait des tartes, bien sur dont le gout est inimitaé à ce jour ☺
    Et pour confectionner sa pâte, elle utilisait la crème cuite du lait qu’elle faisait bouillir journellement. A cette époque pas de lait pasteurisé, ni stérilisé, C’était la solution sine qua non pour qu’il ne tourne pas Elle accumulait tout au long de la semaine cette crème, et le dimanche elle confectionnait sa pâte à tarte avec. Bien sur avec des pommes un peu vérolées, mais si bonnes au goût
    J’ai fait connaissance de ce site sur le Blog de Célestine

    bonne soirée

    Jacqueline pseudo JAK octogénaire curieuse

Écrire un commentaire

Optionnel