Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les pages du ciel.

En descendant de bon matin l’escalier arrondi, sentir le froid sur le carrelage, sur la rampe de bois et sur le mur. Ouvrir les volets pour regarder le ciel est le premier geste pour rompre le calme de la nuit dans la grande pièce. Dans une sorte de gémellité, le ciel aussi sent le froid. Pour s’en protéger, ce n’est pas un châle autour des épaules qu’il lui faut, mais une couverture tissée de nuages gaufrés – un petit nuage blanc, un petit nuage rose, un petit nuage blanc, un petit nuage rose – et malgré tout légère car elle laisse passer la lueur du jour qui pointe. Et, si on suit les lignes qui s’étirent et se plient, on pourrait faire rouler dans les doigts les franges tout au bout du côté de la mer.


Commentaires

  • le ciel est encore dans sa nuit, toutes les étoiles sont éteintes, seule la ligne des toits se dessine à mon regard, illuminée de temps à autre par les phares des rares voitures qui osent affronter la profondeur du noir ...
    amitié .

  • Quelle belle évocation de ces premiers matins d'hiver. Hier, pour la première fois c'est ce que j'ai pensé : en fait nous sommes en hiver... Pas de problème pour moi qui aime cette saison.

  • Quelles merveilles tes mots ce matin, Marie. Ils me ravissent et me remplissent de joie en les lisant, si poétiques.... ils me parle tant.sur les pages de ton ciel.

    "Et, si on suit les lignes qui s’étirent et se plient, on pourrait faire rouler dans les doigts les franges tout au bout du côté de la mer".

    Merci.

    Douce journée sous la pluie.

  • ils me parlent tant, pardon....

  • Chère blogueuse, j'ignore tout de vous , mais vous avez un réel talent d'écrivain intimiste. Avez-vous déjà publié ? Si oui, je sauterais bien sur votre ouvrage !
    Le regretté Jacques Brosse avait écrit un petit livre éponyme qui s'intitule :
    " Le Bonheur du jour " , un journal dans lequel il notait ses impressions quasi quotidiennes . Un vrai " bonheur " !
    Merci à vous également, hélas , le ciel gris de Lorraine ne porte guère à la méditation poétique , même si le Sage dit " Chaque jour est un bon jour " Euh, oui !

  • Bonjour et merci pour votre commentaire.
    J'ai publié deux ouvrages (ou trois, je ne sais plus). Je pense qu'on les trouve encore. Sinon, un ouvrage sera prochainement publié des chroniques de ce blog entre septembre 2017 et septembre 2018.
    Merci pour votre encouragements, et également pour la référence à Jacques Brosse, qui m'impressionne.
    Il n'y a pas de lien à suivre à partir de votre prénom : où vous rendre visite ?

  • Très jolie évocation! C'est le cas ici ce matin, une belle gelée blanche ! C'est joli mais il va falloir gratter les fleurs de glace sur le pare-brise ...

  • racontée comme ça, comme j'aime entendre la 'météo' !!……. ici, soleil et ciel blanc : mais quel talent faudrait-il pour écrire cela en 1000 mots !!… allez, clin de nuage madame Bonheur sage...

  • J'aime votre peinture des ciels, de la mer, de la vie...
    chaque jour recommencée !

    Merci pour ces ailes qui viennent nous effleurer
    et nous emplir de douceur !

  • Ah, il y avait longtemps que je n'avais plus lu ici de "pages du ciel" et celle-ci est délicieuse (quoique je déteste le froid).

  • Très beau texte, mais je n'aime pas le froid. Je suis emmitouflée dans des laines qui me tiennent chauds :)

  • Bonsoir,

    La justesse et l'élégance de votre plume m'ont offert ce soir ce que mon regard ne saurait embrasser : le ciel tout entier.

    Merci, tout simplement.

    Geontran.

  • tes mots sont délicieux et je sens le grain du jour.
    Chez nous, le froid pique et le bonnet seul n'était pas suffisant tout à l'heure. Là, je mettrais l'écharpe pour aller à mon cours de yoga.
    Bises

  • Comme c'est doux et délicat, un peu de froid, un peu de vent, un peu de blanc, un peu de rose, le tissus-gaze comme une voile qui enveloppe et ravive la fraicheur du matin, tout est encore possible, tout étai là hier, tout fout le camp avec demain...Tout toujours est à recommencer....
    Merci Bonheur du Jour....

  • Que c'est joli !
    Doux et tendre, empreint de poésie.
    J'aime !

  • Un évocation très poétique qui enveloppe le cœur, que la journée soit douce sous ce ciel si joliment décoré, merci Marie. brigitte,

  • Merci de votre réponse . Je me réjouis à l'avance de vous lire bientôt !

  • très belle évocation de ces matins d'hiver, qui donnent envie de rester au chaud....
    bonne journée
    françoise80

  • Je supporte très mal le froid du matin..
    Pratiquement rien ne peut l'atténuer...aucun châle ou couverture, aucun état du ciel ne peut me réchauffer par la suite..

    Par contre, l'observation et la description de la nature à l'orée du jour est subtile et très intimiste..c'est une sensation délicieuse de ressentir le froid , pelotonnée sous la couette ou près d'une bonne source de chaleur..

    Amitiés !!

    https://almanachdecassandre.com

  • Quelle jolie description de ce lever du matin encore frisquet et joliment coloré.
    Merci Bonheur du jour.

  • Merci pour ce message qui vient valider ma façon de regarder les choses
    Et tant pis si les passants se demandent pourquoi pointer ainsi son nez ver le ciel

  • S'éveiller chaque matin avec votre bonheur du jour… Et donner cette idée aux Parisiens pour les aider à supporter la torture quotidienne des transports en commun !
    Les merveilleux nuages chers à Baudelaire, il semble que plus personne ne les regarde ici.

Écrire un commentaire

Optionnel