Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liste de contemplation. Le long du ruisseau.

Les herbes folles dans un pré tout autour d’un cerisier sauvage.
Le ruisseau, eau vive, qui coule parfois sagement, parfois comme un torrent.
Le chant du ruisseau.
Les cascades joyeuses.
Les oiseaux qui lancent leurs trilles à tue-tête dans les branches nouvellement vertes des chênes pubescents.
Les fleurs de lin aux hautes tiges, les vipérines et d’autres fleurs bleues aux feuilles en rosace à leur base qu’on ne sait nommer, peut-être un genre de véronique.
Les cistes blancs à foison qui poussent même au milieu du chemin.
Les araignées d’eau dont les pattes en forme de ventouse se reflètent au fond de l’eau claire.
Le gué qu’on passe en riant, espérant presque tomber dans l’eau.
Les touffes de thym encore en fleurs.
Les genêts d’Espagne.
Le ciel bleu.

Commentaires

  • Un bouquet de printemps aux couleurs pastel,
    une musique à la douceur joyeuse,
    les fleurs bleues qui ne reviennent qu'en cette période,
    les cistes vagabonds et le gué des grands enfants :
    voilà un tableau revigorant pour nous faire respirer
    les parfums d'un jour de Mai...du côté de chez Marie !

    Merci de nous faire débuter la journée en beauté !

  • Listes infinies ! Pour qui sait le secret...
    L'heure d'un premier petit café tiens.
    Bonne journée

  • mai a beau défiler ses jours, les nuages en colère masquent le bleu du ciel, le sol détrempé marque d(ornière nos pas alourdis, qui malgré tout s'efforcent d'aller vers l'avant ...
    amitié .

  • Je retrouve tout cela ou presque en ouvrant ma porte. Le bruit du torrent est parfois entêtant, mais s'il diminue trop, nous nous étonnons. Bien que très peu venus cet hiver les oiseaux nous entourent et tout commence à fleurir et parfois même déjà à faner. C'est le bonheur du printemps et de l'été. Chaque jour ou presque une découverte. Bonne journée à vous !

  • Un ciel plutôt gris ici... mais j'espère que ça va se lever.
    Douce et belle journée, merci pour cette liste.

  • Une énumération de riens somptueux qui met le cœur en fête, qui fait briller les yeux, qui met la joie en tête , qui célèbre la vie simple et belle.
    Merci ce cadeau.
    Bonne journée dans la joie de vivre.

  • Et l'on pourrait continuer la liste de ces merveilles, la nature est infinie et d'une générosité sans nom ! Merci Marie, belle et lumineuse journée à toi. brigitte

  • Quelle belle liste pour se pouvoir régaler, il y a où trier et où apprendre des noms pour moi...tout un plaisir.

  • Bonjour et merci pour toutes ces couleurs et chatoiements. Aujourd'hui le ciel est gris noir, la pluie tombe en belles gouttes continues, froides. Le vert des arbres aux grandes feuilles n'est pas admirée justement. Le chien tire sur la laisse souhaitant retourner au chaud. Les rares passants filent. Chacun se recroqueville. L'eau viendrait elle des glaciers fondus ?
    Bises et très bon jeudi qui ressemble à un lundi

  • Tiens , vous me faites penser à Guy Béart :
    « Ma petite est comme l'eau,
    Elle est comme l'eau vive ... »
    Ou même ... à La Truite de Schubert !

  • Une citation entendue ce matin à la radio : "Il n'y a que deux façons de vivre sa vie : l'une en faisant comme si rien n'était un miracle, l'autre en faisant comme si tout était un miracle." (Albert Einstein) Tu incarnes si bien la seconde ! Merci, Marie. Les cistes, je les ai découverts dans ta région, des blancs, des mauves, si abondants à cette saison même au bord des routes.

  • Merci Tania, la citation d'Einstein mérite d'être semée
    aux quatre vents !

  • Même en faisant x fois le même promenade il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir. Suivant les saisons, les heures ou la lumière.
    Je te souhaite une douce fin de semaine

  • Liste qui peut se continuer à l'infini au fil de la journée et de l'eau.
    Bonne soirée!

  • J'ai 7 ans. et nous sommes en juillet. Je suis au bord d'un ruisseau nommé Arz, et je vois tout ce que vous décrivez si joliment.
    Le soleil décline derrière les pins.
    Ma grand-mère vient de m'appeler car c'est l'heure de dîner.

Écrire un commentaire

Optionnel