Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au marché.

Arriver tôt le matin dans la grande halle où il fait encore frais.
Mettre dans les deux cabas au fur et à mesure qu’on va chez les producteurs : myrtilles, framboises, abricots, mûres ; haricots verts, courgettes, aubergines, poivrons, tomates, carottes ; sauge, serpolet, basilic. Le jeune agriculteur chez qui on a pris les mûres les fait goûter d’abord avant de servir et répond volontiers aux questions qu’on lui pose sur son travail. Il explique qu’il a cueilli tous ses produits la veille au soir et qu’il est parti très tôt de sa ferme le matin même pour venir faire le marché et qu’il adore ça ; il n’a pas de réfrigérateur mais un endroit frais, une sorte de chambre froide ; il a scotché à même la planche de bois sur laquelle les légumes sont posés sa certification bio ; comme tous les autres marchands, il fait le compte de tête ; lui écrit sur des dos d’enveloppes usagées, d’autres utilisent des craies ou des petits carnets.
Sortir de la halle pour aller au fromager prendre du pecorino car on prévoit de faire des pâtes « cacio e pepe », de la mozzarella, et des chicche et au boulanger juste à côté, du pain et de la focaccia.
En passant devant le quincailler, les grosses bassines en zinc font envie mais on n’en aurait plus l’usage.
Après toutes les courses, aller prendre un café et une brioche.

Commentaires

  • Les légumes, pâtes, fromages et herbes, se retrouvent dans
    un "Mariage à l'italienne" pour une belle cuisine de vacances !

    Merci, Marie, depuis 2 jours mes visiteurs franco-napolitains
    auraient apprécié votre recette mais la tradition bretonne
    doit aussi être honorée...
    Vive nos marchés chaleureux et leurs commerçants si précieux !

  • Comme je comprends qu'il adore ça! Et qu'on apprécie, comme toi, les produits de son travail. Et qu'on s'y intéresse.
    Bon appétit dame Bonheur!

  • J’y étais ! J’ai mis mes pas dans les vôtres et la magie à opérer ! Belle journée !

  • J'aime aussi les 'petits marchés' et leurs produits locaux et saisonniers. J'attends avec impatience les tomates.

  • Un bien joli programme que ce marché du matin, et les prévisions de recettes à l'italienne font très envie!
    Bonne cuisine, alors :-)

  • Une belle matinée gourmande et conviviale....plaisir des rencontres et de beaux produits .....à savourer !
    Très bonne journée

  • Rien ne vaut le plaisir du Marché, tôt le matin !
    Belle journée Marie, bisous, câlins à tes Félins

  • Où est ce marché de rêve? a six fours? quel régal.

  • Ce marché de rêve est à Coni, en Italie. C'est un endroit que j'aime tout particulièrement. Le marché se tient deux fois par semaine, le mardi et le vendredi.

  • Une vie au grand air et au grand soleil,qui respire d'humanité et de parfums ! Ici ce n'est pas la même chose...Et pourtant il y a bien un marché avec des commerçants bio qui écrivent sur des petites ardoises, et des maraîchers qui vendent à domicile...

  • Dommage, je ne vais jamais au marché mais il m'arrive de passer devant l'un d'eux sur la place de la Comédie à Montpellier. Merci pour cette description qui me fait penser aux matins où j'allais faire les courses avec ma mère, dans les années 60 ... Du bonheur. Bon week end et merci.

  • Plaisir du marché et des rencontres avec des producteurs qui font soigneusement leur travail .. Soleil en prime. Belle matinée d'été.

  • Hum, tout cela fait saliver.
    Lorsque nous allons en Vendée, il y a sur le marché une maraîchère qui ressemble à ce jeune agriculteur.

  • Merci pour cette belle évocation d'un marché, qui m'évoque, celui de Sète. Tout cela dans des cabas ? J'ai quant à moi un "panier à roulettes" que j'utilise, quand je sais que la charge sera trop lourde. Ce n'est pas le cas en ce moment, mon jeune voisin, venant de s'installer comme agriculteur bio, me porte, quand je le souhaite, les fruits de son travail. Le comble du luxe n'est-ce-pas ?

  • C'est tout ce que j'aime et aussi l'ambiance des Halles avec les produits frais.
    Douce fin de journée avec mes amitiés.

  • c'est si joli qu'on oublie le téléphone portable, l'ordinateur, la télé ... et c'est bien comme ça ! bises

  • au lever du jour, c'était cueillette au jardin de salades, de bettes et de tomates avant de prendre le chemin de la mer ... mon petit marché à moi ...
    amitié .

  • Pour finir... le café et la brioche! J'ai l'impression de pouvoir humer d'ici votre café et je salive en pensant à la brioche!

    GL

  • Les marchés sont fascinants. J'y fais toujours des photos. C'est très très bien décrit. Je retournerais bien une fois au marché des Abattoirs. Il est immense. Au marché de La Louvière il y a d'excellents fromages italiens. Même de Sardaigne où vit une de mes cousines.
    Vous avez le chic pour parler du quotidien...
    Ps. Je fais du cat sitting depuis hier. C'est la première fois depuis Sido qu'un chat entre chez moi...

  • C'est une chance d'avoir l'Italie à sa porte... mais après tout j'ai les Pays-Bas et la France aussi à ma porte...

  • J'adore faire le marché. J'y vais trois par semaine….Et puis c'est convivial…...On papote , on prend des nouvelles.

  • Si tu étais à Cuneo, as-tu testé les Cuneesi au rhum de chez Arionne ? Je le souhaite vraiment pour toi. Les halles sont superbes, nous avons rapporté un plein panier de légumes de Boves la dernière où nous y sommes allés ainsi qu'un peu de divine charcuterie et de délicieux fromage dont nous n'avons pas mémorisé les noms, malheureusement... Bises, bon mois d'Août Marie. brigitte

  • j'aspire tellement à cela. J'aimerais faire ainsi mes courses mais malheureusement je suis plus souvent dans les supermarchés ... Peut être une bonne résolution de septembre à prendre !

  • Tout ce que j'aime et rien qu'en te lisant je m'imaginais chez mes producteurs fermiers. Le long de la baie qui longe la côte saint Malo au mont st Michel, il en existe pas mal, même chez moi un peu en retrait de ville et j'adore y aller. Déjà ce ne sont que des produits non traités de leurs champs et en plus ça sent bon quand on pénètre dans leur univers légumier. J'aime ces odeurs, ces couleurs et surtout les variétés qu'on ne retrouve pas forcément sur les marchés où là ils vont, sauf quand c'est indiqué ferme untel, chez les grossistes qui font pousser avec pesticides et autres.
    Bravo pour ce clin d'oeil à ce maraîcher. Bon dimanche

  • Tu sembles décrire ma journée de jeudi : je suis allée au marché, après 6 mois que j'avais pas mis les pieds en Italie... trop bien :)

  • Vous écrivez bien, Madame Bonheurdujour ; à vous lire, on a l'impression d'être à vos côtés, devant un étal de légumes, de fruits ou de fromages, tous plus appétissants les uns que les autres.
    J'aime les mots et les tournures de phrases. J'ai replongé dans la littérature du 19ème siècle et je me délecte à lire Zola et Maupassant. Votre blog est pour cela très plaisant. Je farfouille également à l'occasion ces petits crayons et carnets sur lesquels je pourrai transcrire mes idées du moment, au fil des temps et des saisons. Dommage que les gens aient perdu l'habitude d'écrire et d'employer notre vocabulaire si riche et si agréable aux yeux et aux oreilles.
    Je vous salue humblement.

  • C'est un beau marché ! Mon homme a cueilli des mûres et fait deux pots de confitures, c'est son grand plaisir et...il a besoin de bouger ! Pas de cèpes en vue...

  • Faire son marché comme autrefois... j'aime aussi.
    Merci pour ce récit.

Écrire un commentaire

Optionnel