Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Se promener dans une campagne vallonnée où les champs de blé déjà moissonnés alternent avec des vergers de noisetiers ou des champs de maïs, ou encore des champs de tournesols souriants au milieu desquels il est bien plaisant d’aller faire quelques pas. Mais peut-on se mesurer à un tournesol ?
Beurrer les tartines de quelqu’un.
Prendre un téléphérique pour admirer de plus haut un paysage magnifique.
Rester sur la terrasse, regarder le paysage, dire parfois quelques mots sans importance, écouter d’autres mots tout aussi simples, ne pas s’inquiéter du silence, ne pas voir le temps passer, ne rien faire de particulier.
Aller à la librairie Mondadori faire provisions de quelques carnets.


Commentaires

  • On peut sourire aux tournesols, ils nous rendent la pareille;-)
    J'aime beaucoup le calme et le silence de ton billet, deux éléments qui nous comblent.
    Une petite balade ici, une grande montée surmontée, il était temps!!!
    Bonne journée Marie.

  • En lisant le début de l'article, je pensais à celui de l'opéra Cavalieri Rusticana (à Matera) vu samedi soir en télévision.

  • Entièrement d'accord avec vous, Madame Bonheurdujour. Voilà les petits bonheurs simples qui accompagnent mon quotidien (sauf pour le téléphérique, j'habite trop loin de la montagne, hélas trois fois hélas !). Tout le reste je le fais, si si. Même beurrer les tartines de mon compagnon puisque c'est lui qui fait le café.
    Belle philosophie de vie pour celui qui sait apprécier les merveilles de la vie.
    Très beau blog.
    Je vous laisse, j'ai rendez-vous avec l'écureuil, sous le noisetier.

    Très cordialement.

  • Après cette belle moisson, une semaine tout aussi belle et agréable, bisous Marie, câlins à tes Félins

  • Aujourd'hui grand merci pour ces textes simples (en apparence), vitaux, ça me fait grand bien! ^_^

  • L'esprit des vacances est très bien décrit, loin de la succession d'activités à tout prix comme on les présente trop souvent. Bonne sieste !

  • toujours le même paysage, l'eau qui va et vient ... tantôt calme et tantôt fugueuse, reflétant l'état du ciel parfois nuageux, ... et les pieds dans le sable attendre que vienne la vague ...
    amitié .

  • Je serais bien restée dans le silence au haut du périphérique...
    Et comme toi, je ne me mesurerais pas à un tournesol !

  • Ne pas avoir peur du silence! Oh que voilà une philosophie qui me va!
    Bonne soirée Marie

  • un texte poétique du quotidien. J'aime beaucoup les tournesols et je suis contente j'en ai deux dans mon jardin. Bonne soirée

  • j'ai vu qu'il s'agissait d'une librairie italienne, donc cette moisson est faite près du lac majeur et bien sûr vu d'en haut, le paysage devait être magnifique. Aujourd'hui journée chez belle maman qui se fatigue vite et a du mal à marcher avec ses plaies variqueuses. Nous avons pris une boisson fraîche près de la Moselle, dans un restaurant où beaucoup de fêtes de famille se sont déroulées (baptêmes, communions ..). Bises et merci

  • C'est toujours un plaisir renouvelé de passer par ici. L'art de vivre paisiblement! :)

  • Je ne sais pas si l'on peut vraiment se mesurer à un tournesol, mais la promenade est jolie.
    Merci !

  • Cela me fait penser à la chanson de Marc Lavoine :
    "Courir dans les tournesols
    Marcher dans les champs de blé
    Retrouver les parasols
    Et le goût des nuits d'été
    Les chevaux qui caracolent
    Les souvenirs, les démêlés
    Et les pastilles de menthol
    Le goût de la liberté"

Écrire un commentaire

Optionnel