Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pomologie, lectures en cours.


Pomologie : Au Salon des plantes extraordinaires et des légumes oubliés à Fabregas, redécouvrir le mot « pomologie » en rencontrant l’association Les Croqueurs de Pommes de Provence. C’est la science des fruits (à pépins). Sur l’étal, il y a de multiples variétés de pommes locales ce qui donne envie de repartir avec pour en faire des compotes, des tartes ou des gâteaux, ou encore les manger simplement au couteau. C’est impressionnant, ce nombre de variétés et les si grandes différences entre elles de goût ou de couleurs ou de tailles, alors que ce sont toutes des pommes. Et émouvant d’écouter tout ce qu’il faut faire pour prendre soin d’elles afin d’éviter leur disparition.

Lectures en cours : « Ermites dans la taïga », de Vassili Peskov (voir le blog En lisant en voyageant) et relecture d'« Inconnu à cette adresse », de Kressmann Taylor

Commentaires

  • Comme vous, chère Marie, je suis très « pomophile » .
    Outre les fruits-maison d’un jaune lumineux,
    j’aime découvrir des variétés locales aux marbrures
    de bon pronostic…
    Ici, mon « chef-jardinier » écussonne et greffe
    les anciens trésors provenant de nos familles,
    un plaisir pour les générations futures !

    Et pour joindre l’utile à l’agréable,
    continuons à cultiver l’humour anglais :
    an apple a day,,,keeps the doctor away !

  • Je suppose, chère Mona, que tu sais ce que Churchill a ajouté à cet adage ?
    Oui, à condition de savoir bien viser ! ;-)

  • quel joli mot et quels plaisirs les pommes nous donnent

    justement, les gâteaux prévus samedi seront des tartes tatin aux pommes

    bonne semaine

  • J'adore les pommes, hier dans mon village de montagne , c'était jour de presse pour extraire le jus de ce merveilleux fruit, le jus est excellent et au naturel!
    Très belle journée

  • ah, la pomme que tous les soirs je tranche et déguste ... cueillie il y a peu et qui m'offre les saveurs à nulles autres pareilles ...
    amitié .

  • ... et j'espère bien que vous découvrirez des nouvelles d'Agafia, ensuite; Bonne lecture!

  • Voilà un Salon qui aurait beaucoup plu à maman. Elle ne cessait de se rappeler les bonnes pommes et poires du verger familial et a même écrit à un Institut agronomique qui enquêtait sur les variétés anciennes dont elle aimait énumérer les noms. Bravo à ceux qui les maintiennent en vie. Hier, préparé une tarte aux pommes Pirouette, délicieuses, découvertes au magasin bio. Bonne semaine, Marie.

  • Je savais qu'il y en avait une grande variété, chez mon épicier il y en a déjà une dizaine, je change de pomme toutes les semaines...
    Belle journée

  • La cueillette, mais surtout le ramassage des pommes dans le courtil de mes grands-parents me laissent d'amusants souvenirs : une sur deux étaient véreuses ! On faisait des compotes et des tartes avec les comestibles car au couteau, elles avaient un petit goût trop acidulé pour mes papilles enfantines.
    Je me souviens du joli nom de cette variété : des Draps d'Or.

  • Bonjour Marie,

    Dans un avenir pas trop lointain, j'ose espérer le retour en force de tous ces fruits et légumes oubliés, ainsi que leur valeur nutritive augmentée....

    L'automne est la saison excellente pour les pommes et les poires...
    Dans les magasins bio, locaux ou au marché, on peut trouver tout un choix de variétés moins connues..

    Bon début de semaine,
    Amitiés,

  • Ce week-end, il y avait "une fête du ventre" dans ma ville et des pommes il y en avait .. en Normandie c'est assez normal. Des desserts aux pommes aussi, préparés par des chefs etc .. J'ai noté la suite d'Agafia chez Keisha moi aussi, j'avais beaucoup aimé le premier livre.

  • J'ai lu autrefois "Ermite dans la taïga", souvenir d'une femme courageuse. Elle conservait des fruits et des légumes pour la saison froide, en les coupant en lamelles, il me semble. Mais après j'ai oublié où elle les cachait. Sous la terre ?

  • "Inconnu à cette adresse" est un chef d'oeuvre . J'ai eu l'occasion dernièrement d'assister à une lecture théatralisée trés forte.
    J'adore les pommes.
    .

  • Je note illico les deux titres, question de faire, comme pour les pommes, des provisions pour l'hiver!!!
    Un baiser pommé.

  • Cela fait plaisir de voir qu'il y a de nombreuses sortes de pommes. . J'ai réservé un livre de Vassili Peskov. Bises

  • Je connaissais ce terme et les actions de cette association très active. Et pour une fois j'ai déjà lu ces deux titres que tu nous proposes aujourd'hui. Comme je l'ai dit à Keisha je ne savais pas qu'il y avait une suite à "Ermite dans la taïga" et comme toi il me faut le relire à présent avant de m'y plonger...

  • Beau billet sur les pommes si bonnes, de bons desserts. J'aime aussi, au printemps, voir les pommiers en fleur, c'est si beau un verger.
    Bon mardi

  • "Inconnu à cette adresse", je l'étudiais avec mes élèves de 3°, cela débouchait sur tant d' explications à donner, d'échanges...Formidablement intéressant!

  • Cela plairait à mon Christian qui adore les pommes, fait des compotes pour la semaine et des confitures multiples aussi !
    Moi je me contente de faire des tartes ou des pommes au four !
    Bisous Marie, tu es toujours une grande lectrice... Mes yeux mee limitent, hélas

  • C'est un merveilleux domaine, j'adore ce nom "Association des croqueurs de pommes de Provence", c'est plein d'humour. Doux après-midi, quelques gouttes de pluie peut-être de l'autre côté de la rade ? brigitte

  • j'aimerais réussir la gelée de pommes mais comme elle me résiste autant que celle de coings, je les croque... et vais essayer de trouver demain des feuilles de coings pour un premier vin de coings ;)
    je vois que tu as encore des figues dans ta région ? A Toulouse elles sont passées maintenant, mais j'ai pu en déguster confites de chaleur sur l'arbre d'amis. Ce devait être bien bon, ce pique-nique à la discussion gastronomique

Écrire un commentaire

Optionnel