Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fabregas

  • Moisson du 10 juin 2021.


    Ranger les affaires d’hiver. Sortir les robes d’été. Et le chapeau de paille.
    Marcher, marcher, marcher le long de la mer avant d’aller s’asseoir sur le sable noir de Fabregas et de regarder l’horizon.
    Recevoir en cadeau un superbe bouquet de soleils.
    Avoir un point commun avec les escargots qu’on admire déjà depuis toujours car ils sont imperturbables : raffoler du basilic. Toutefois, on doit progresser encore en tolérance et le temps n'est pas venu où on accepte un total partage des feuilles odorantes. Ainsi, chaque matin, on les cueille comme certains vont peut-être cueillir des fraises dans leur potager, on les ramène dans la cour en les tenant doucement dans la paume et on leur parle gentiment pour ne pas trop les effrayer en leur expliquant les limites humaines.
    Poursuivre l’opération baleine : désormais, on prend la mozzarella à l’épicerie italienne en amenant un pot en verre. Soit un déchet plastique en moins.

  • Moisson du 26 mars 2021

    Voir une toile d’araignée tissée durant la nuit contre le portail qu’on hésite de ce fait à ouvrir mais il faut partir. Comment informer l’araignée que les humains ouvrent les portails le matin ?

    Marcher dans les vignes.

    Ecouter les oiseaux en pensant, comme souvent, à Rachel Carson, l’auteur de Printemps silencieux.

    Croquer des fleurs de bourrache dans le pré près de la ferme à Fabregas.

    Remarquer qu'il y a un nouveau lecteur ou une nouvelle lectrice d’Avec la vieille dame à Bordeaux… Merci à elle ou à lui !