Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LIRE / Gourmandise de mots

  • Jardin intérieur.

    « Un jardin vous donne un espace physique protégé qui aide à renforcer la perception que l’on a de son espace mental et qui offre du calme, ce qui permet d’entendre ses propres pensées. Plus on s’immerge dans le travail manuel, plus on se sent libre à l’intérieur pour démêler et explorer ses émotions. Aujourd’hui, je me tourne vers le jardinage pour m’apaiser l’esprit et le détendre. Sans que je sache comment, la cacophonie des pensées qui se bousculent dans ma tête se décante et s’atténue au fur et à mesure que mon seau se remplit d’herbes folles. Les idées en sommeil remontent à la surface et parfois des pensées à peine nées prennent forme, de manière inattendue. A de tels moments, j’ai l’impression qu’en me dépensant physiquement, je cultive en même temps mon jardin intérieur. »
    Sue Stuart-Smith, L’équilibre du jardinier, Ed. Albin Michel, 2021, p. 22

  • Lire.

    Le bureau des affaires occultes, d’Eric Fouassier. Un excellent roman policier dont on espère bien qu’il y aura une suite au plus vite. Tout y est : Valentin Verne, un jeune policier à la personnalité sombre, une intrigue politique, une description du Paris des années 1830, et même le grand Vidocq.

    A la mesure de l’univers, de Stefànsson, qui est la suite de D’ailleurs les poissons n’ont pas de pieds dans lequel on a retrouvé cette réflexion permanente dans l’œuvre de l’auteur : qu’est-ce que la vie, qu’est-ce qui fait une vie, où qu’elle se passe, quand elle se passe, si ce n’est la vie elle-même, l’amour, la mort ; naître, grandir, ne pas être compris, ne pas comprendre le monde, chercher sa place, aimer follement, désaimer, être désaimé, vieillir, mourir, disparaître des mémoires.

    Entre les actes, de Virginia Woolf, après le lumineux La chambre de Jacob. Cette lecture de Virginia Woolf qui ne cessera jamais…