Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

emily dickinson - Page 3

  • Etre en soi.

    Rentrer chez soi.

    Retrouver sa cellule intérieure et s’installer dans le jardinet-courette-terrasse pour lire les journaux accumulés.

    Un article sur Emily Dickinson, quelques vers :

    « La Gloire est une abeille / Elle chante / Elle pique / Et, hélas, elle s’envole ».
    Un passage du dernier journal d’Henry Bauchau :
    « Pour ma vie d’aujourd’hui, je dois noter un long moment de bonheur sans cause ce matin, après mon premier repos du jour. J’étais au lit : chaleur, douceur bien sûr, mais quelque chose de plus, une présence, une proximité de la présence. Je percevais mon bonheur. Il était en moi, il suffisait de le vivre jusqu’à sa progressive disparition » (27 décembre 2008 – Henry Bauchau a 96 ans)

  • 26 septembre 2012. Passer la soirée avec Emily.


    Terminer une lourde journée qui a pesé trop lourd sur les épaules.
    Passer la soirée avec Emily Dickinson :

    « Quand viendront les Rouges-Gorges
    Si je ne suis plus en vie
    Donne au Cravaté de Rouge
    Une miette Commémorative

    Si dans mon sommeil profond
    Je ne puis te dire merci
    Sache que je m’y essaie
    Avec ma lèvre de Granit ! »