Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la seyne sur mer - Page 5

  • Moisson.

    Aux puces de la Seyne sur mer, trouver une jolie petite assiette bleue anglaise, très ancienne et l’avoir pour un euro.
    A la fabrique de pâtes, prendre des gnocchis à la semoule. On fera une bonne sauce tomate pour les accompagner.
    Faire un énorme clafoutis à l’abricot pour la grande tablée d’un repas familial.
    Ecouter une gentille petite fille de douze ans donner sa recette de meringues car elle sait qu’on aime aussi faire la cuisine.
    Se baigner de bonne heure aux Sablettes et nager loin loin loin.
    Terminer Mrs Dalloway et écrire longuement.
    Se plonger dans le dernier roman de Peter May, Les disparus du phare.
    En faisant les courses, passer voir une dame qu’on connait et qui est très seule, pour voir si tout va bien, et accepter le verre de sirop qu’elle propose.
    Dans la forêt crissante de cigales, respirer le parfum de la chaleur.



  • Prendre le bateau.

    Pour aller travailler, prendre le bateau comme d’autres prendraient le bus.
    Traverser la rade et regarder le ciel, les bateaux, les oiseaux qui s’éclatent à virevolter dans l’espace de l’air.
    Décider de s’organiser pour pouvoir faire cela au moins deux fois dans la semaine, plutôt que d’utiliser la voiture. En plus, cela fait marcher : 30 mn pour monter jusqu'au pied du Faron, et tout autant pour redescendre. Il faut donc alléger le sac et on repense à Rimbaud : oui, c'est mieux de pouvoir mettre les mains dans les poches.