Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre du sac à main

  • Livre du matin / Livre du sac à main / Livre du soir.

    Le matin, François Jullien, Nourrir sa vie et Lao Tseu, Livre de la voie et de la vertu.
    Dans le sac à main, Sue Lonoff de Cuevas, Marguerite Yourcenar Croquis et Griffonis.
    Le soir, Marguerite Yourcenar, L’œuvre au noir.

  • Noms d’oiseaux.

    Lire s’accompagne souvent du geste de l’écriture : souligner un mot, tracer une astérisque en haut d’une page, voire prendre des notes et faire une « fiche de lecture » (pour ceux qui sont les plus sérieux, s’entend). En lisant le beau roman de Yôko Ogawa, Petits oiseaux, c’était bien agréable de relever les noms d’oiseaux rencontrés au fil des pages :

    L’alouette
    La bantam (une poule)
    Le bengali
    Le bruant
    Le bulbul (sans précision s’il s’agit du bulbul des jardins ou à ventre rouge ou noir)
    Le canari, le canari citron, le canari roller
    Le corbeau
    Le diamant, le diamant de Gould
    La fauvette à tête noire
    Le gobe-mouche lapis-lazuli
    La grive
    La grue
    Le jaseur
    La mésange, la mésange boréale, la mésange charbonnière, la mésange des montagnes
    Le moineau (ou le pierrot), le moineau de Java, le moineau de Java cannelle, le moineau de Java cerisier
    L’oie sauvage
    Le paon
    Le perroquet
    La perruche calopsitte, la perruche d’Australie, la perruche lapis-lazuli, la perruche ondulée
    Le pic (pas précisé si épeiche ou vert)
    Le pigeon
    Le pygargue
    Le rouge-queue
    Le sansonnet (ou étourneau)
    Le tarin des aulnes
    Et, bien sûr, l’oiseau à lunettes ou le zostérops