Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tourterelles.

Sur le fil électrique tendu entre deux poteaux au-dessus de la cour, deux tourterelles se posent. Elles roucoulent. Elles se rapprochent l’une de l’autre. Puis elles s’éloignent. L’une prend son envol mais pour s’écarter seulement de deux ou trois mètres. Elles roucoulent encore. La deuxième rejoint la première. Qui fait sa coquine et reprend son manège : envol, déplacement de quelques mètres de l’autre côté du fil, avant d’être rejointe. De nouveau, elles sont l’une près de l’autre et restent tranquilles. Elles semblent se parler, se concerter, peser le pour et le contre. Elles s’envolent de concert sans rien dire de leur destination.

Commentaires

  • les tourterelles me font toujours penser aux amoureux de Peynet !
    bonne journée chez toi
    laurence unpeudhier

  • Chez moi, devant ma fenêtre de cuisine, c'est un couple de pigeon qui batifole en ce moment. Le nid est fait de l'année dernière et je sais bien comment cela va se terminer !

  • C'est exactement ce que j'ai vu dimanche à Nyon. Un régal pour les yeux et le coeur.
    Bel après-midi Bonheur du jour.
    Mes bisous

  • Le roucoulement des tourterelles est indissociable de mes séjours dans votre belle région. On les entend, on les regarde sur les arbres du jardin, on leur émiette du pain, parfois elles se posent sur la rambarde pour mieux signaler leur présence. Toujours par deux.

  • Il y a un couple chez moi aussi. J'aime les entendre roucouler. Ce matin,. J'ai entendu le coucou mais je n'avais pas d'argent dans mes poches !

Écrire un commentaire

Optionnel