Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.


Avoir le temps de lire deux fois Le berger de l’Avent, de Gunnar Gunnarsson pendant qu’on poireaute dans une salle d’attente puis de se replonger dans La mer lumière de Pedro Salinas resté au fond du sac à dos pour les cas de pénurie de lecture.
Admirer, sur la terrasse, les jolies fleurs des crassulacées et prévoir de rentrer les bruyères.
Faire les vitres : vaporiser du vinaigre blanc et essuyer avec du papier journal.
S'inscrire à la nouvelle médiathèque de Toulon, suivant le principe qu'on n'a jamais assez d'inscriptions à des bibliothèques ou médiathèques.
Préparer des carottes anciennes au four. Des blanches, des jaunes, des roses très foncées dont le cœur est joliment orange.
Ramasser du romarin en fleurs, et du thym aussi.

Commentaires

  • Pour moi cela va être se reposer un peu aujourd'hui, tout simplement... Belle fin de semaine à vous

  • Chez toi on ne s'ennuie pas et en plus lorsqu'on part ramasser des plantes aromatiques on revient en pleine forme en pensant à toutes les utilisations que l'on va en faire :) J'ai toujours de la lecture sur moi mais hélas, dans les salles d'attente j'ai toujours eu du mal à me concentrer, je ne sais pas pourquoi :) belle journée Marie

  • Je prends toute la moisson... enfin pour les vitres, on verra!!!
    Belle journée!

  • Vos effluves de thym et de romarin nous apportent toujours
    du réconfort et aujourd'hui...plus que jamais !

    Les livres, les plats mijotés, les déjeuners partagés avec les amis
    proches, voilà un programme consolant pour "confinés"
    involontaires !


    Merci, chère Marie !

  • Je regarderai cet auteur Gunnarson. A Metz les médiathèques ont fermé hier comme les piscines. Heureusement assez de livres en attente.
    Tu es comme mon mari. Toujours un livre avec lui. Même pour le mariage, il avait prévu un livre au cas où.
    Fais bien attention à toi. Bises

  • Les nourritures terrestres et intellectuelles sont ce qui nous reste dans ce nouveau contexte de confinement forcé. Faire les vitres me semble aussi une excellente idée, suite aux pluies violentes que nous avons subi ces derniers temps.
    Et lire et relire les billets de ses blogueuses préférées également…
    Beau week-end, si tu as la chance de sortir sans subir de promiscuité : se tenir à plus d'1 mètre les uns des autres à Paris est mission impossible !
    Dominique

  • Des carottes au four? Je ne connais pas ta recette, mais j'en ferai bien, car je n'en ai pas fait depuis longtemps………..Bon Week-end!

  • Entre deux lectures, je vois que tu fais encore plein de choses indispensables à la vie de tout les jours mais la lecture est très importante pour toi comme pour moi!
    Belle journée

  • ici aussi, la nature reprend des couleurs ... et après le travail nécessaire déjà envisager les récoltes à venir ...
    amitié .

  • Pas beaucoup de courage pour les vitres, j'attendrai que les températures soient plus clémentes. Elles devraient remonter au-dessus de 10° la semaine prochaine.
    Poireauter dans une salle d’attente, pas gai par les temps qui courent. Il faut être capable de grande concentration pour y lire autre chose que le journal ou un magazine, bravo.
    Cette nouvelle médiathèque de Toulon a l'air magnifique !
    Bon week-end, Marie.

  • Bonsoir,
    Toujours un vrai plaisir de lire vos billets.
    Je viens de terminer le Berger de l'Avent, une merveille !
    Je vous conseille deux belles lectures : Maison des autres de Silvio d'Arzo et Une journée avec Monsieur Jules de Diane Broeckhoven. Je suis friande de ces romans où " il ne se passe rien".
    Belle soirée à vous

Écrire un commentaire

Optionnel