Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

relire - Page 2

  • Passer la soirée dans la forêt.

    Passer la soirée avec un livre magistral, Dans la forêt, de Jean Hegland. Un choc. De la beauté à l’état pur, de la poésie, une écriture incomparable. Et une lucidité sur l’état de notre monde qui fait presque peur.
    Un livre à savourer, comme on aime le faire, lentement : lire une ou deux pages, s’arrêter, réfléchir, relire ces mêmes pages, ou revenir un peu plus en arrière encore ; poursuivre la lecture.
    Un livre qui fait vraiment réfléchir, parmi les thèmes du livre, à ce qu’est le manque dans une vie et sur le fait que c’est sur le manque qu’une vie se construit, aussi.
    On a lu jusqu’à la page 99. La lecture va se poursuivre encore plusieurs soirs : on aime lire ainsi le soir, dans le silence, dans le lointain du monde.

  • Un été avec Virginia : Mrs Dalloway. 1/4

    « Mrs Dalloway dit qu’elle irait acheter les fleurs elle-même ».

    Comment se fait-il qu’on n’ait jamais oublié cette première phrase ? On ne l’a pourtant jamais relu. D’où jaillit-elle, cette familiarité qui se poursuit de page en page ?
    Beaucoup de fleurs.
    Marcher dans la ville.
    S’affairer. Elle s’affaire beaucoup, Mrs Dalloway – cela lui évite de trop penser. Elle est si raisonnable, semble-t-il.
    Croiser des gens. Ils ont leur vie.
    Revoir des gens. Des gens qui se retrouvent après tant d’années et se donnent des nouvelles, avides de savoir si, oui ou non, ils peuvent s’estimer heureux de ne pas avoir trop raté leur vie.

    Poursuivons notre lecture.