Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quelques vers de Cavafis, silence choisi, relire, Laure Murat, Oscar Wilde.

Relire une strophe d’un poème de Cavafis, Mer matinale (1) :

Ah, m’arrêter ici. A mon tour contempler un peu la nature.
D’une mer matinale d’un ciel sans nuage
les bleus étincelants, et le sable jaune ; le tout
sous une belle et vaste lumière.

Profiter de vivre dans le silence ; choisi.

Lire avec beaucoup de plaisir et d’intérêt Relire, enquête sur une passion littéraire, de Laure Murat. Et, oui, partager l’opinion d’Oscar Wilde : « Si l’on ne peut trouver de jouissance à lire et à relire un livre, il n’est d’aucune utilité de le lire ne serait-ce qu’une seule fois. »



(1) Constantin Cavafis, En attendant les barbares, NRF Poésie/Gallimard, 1992, page 92

Commentaires

  • Mais de rien !
    Bonne journée !

  • oh si :) ♥

  • Bonjour,
    Non silence choisi; fin des congés de février pour notre zone, reprise des activités dès cet après-midi.
    Retrouver mon groupe de généalogistes après 2 mois de suspension de séances, par prudence contre le Covid.
    Encore une réunion masquée ce jour et ensuite un semblant de retour à la vie d'avant..

    Et je suis entièrement d'accord avec Oscar Wilde sur cet aphorisme. Bonne journée, semaine...

  • Dans nos vies quotidiennes, le silence et la convivialité alternent et c'est bien. Mais on a tous besoin d'un moment de calme, un moment où on se pose.
    Bonne journée.

  • C'était un homme qui n'aimait pas les demi-mesures !
    Bonne journée !

  • il est des livres que je ne lirai qu'une fois, livres qui pourtant m'ont plu, d'autres bien entendu, qui restent à portée de main ...
    amitié .

  • Ce sont les livres qui sont à portée de mains qui nourrissent le plus, certainement. Il y a aussi des livres qu'on a lus une fois, comme tu dis, qu'on ne relira pas, mais auxquels on pense parce qu'ils ont été comme une étape.
    Bonne journée !

  • oui, certains lus une seule fois et d' autres lus et relus
    bonne journée à tous, avec des moments de silence et d' autres de convivialité

  • Les deux vont ensemble, forcément.
    Bonne journée !

  • Bleu étindelant, jaune... les couleurs de l'Ukraine sont les couleurs de la vie libre. Et les barbares ne haïssent rien tant que la liberté.
    Merci ♥

  • Effectivement... Les deux couleurs m'ont interpelée à la relecture du poème.
    Bonne journée !

  • En lisant la citation, j'ai pensé aussi à l'Ukraine en guerre.
    Le bleu et le jaune étaient aussi dans mon jardin hier, un crocus et une pervenche...
    J'espère une promesse de paix.

  • Oui la joie de lire est bien personnelle.
    Olivier et moi aimons lire et nos enfants pas du tout.
    Olivier a le bonheur d'avoir une filleule qui adore lire et travaille dans l'édition (bd, mangas).
    Bises

  • Travailler dans l'édition, ou dans une librairie, ou dans une bibliothèque... C'est chouette !
    Bonne journée !

  • Relire.... et retrouver la sensation .... les sensations... les émotions... les plaisirs de la lecture ! Belle journée à toi.

  • Revenir à un texte comme à son enfance.
    Bonne journée !

  • Que de temps passé à lire ce que disent les autres de la nature et du silence, au lieu d'en profiter directement ! Et à ce sujet, je parle pour moi... Ecrire ce que l'on ressent c'est vouloir figer ce qui est déjà parti.

  • Mais bon, je suis prête à supprimer mon commentaire et ne le puis... en effet en relisant la strophe de Cavafis, je vois bien que la beauté se retrouve dans la lecture et permet de nouvelles émotions.

  • Pourquoi vouloir supprimer ce commentaire ?
    J'ai souvent remarqué que les gens qui vivent dans le silence écrivent aussi beaucoup sur le silence. Max Piccard l'a fait dans un livre fabuleux que je me permets de vous conseiller.
    Bonne journée !

  • J'aime lire ou relire, selon les moments, lire dans le silence certainement pour mieux profiter des mots, les entendre résonner en moi...je ne connaissais pas ce poème, et je visualise la mer et le ciel bleu tout de suite en le découvrant, jaune et bleu aux couleurs de ce pays qui souffre...bonne journée

  • Ce recueil, En attendant les barbares, est d'une grande richesse. Tous les poèmes ne me parlent pas avec la même intensité mais c'est un poète que j'aime beaucoup.
    Bonne journée !

  • Il y a des auteurs que je garde précieusement à portée de main parce qu'ils m'ont aidé à mettre des mots sur des choses essentielles. Je ne les relirai pas tous, pas entièrement, mais les savoir là, et qu'à chaque moment, si j'en ai besoin, ils peuvent me redire ce qui est vital pour moi.
    Bonne semaine, Marie !

  • C'est tout à fait ce sentiment que je ressens aussi. Les livres sont mes compagnons.
    Bonne journée !

  • Effectivement, certains livres sont longs à lire ; on en lit quelques pages, il faut s'arrêter, réfléchir peut-être, et puis reprendre.
    Bonne journée !

  • J'ai besoin infiniment de la lecture . A quelques exceptions prés je ne relis pas beaucoup - sauf la poésie.
    Belle journée!

  • La lecture m'est indispensable aussi. Mais je suis une inconditionnelle de la relecture.
    Bonne journée !

  • Ce poème est magnifique, comme Constantin Cavafy j'aime m'arrêter au bord de la mer pour la contempler.
    Belle journée

  • La mer me ressource quotidiennement.
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée !

  • J'aime aussi relire... La raison première en est que je me suis sentie tellement bien dans l'atmosphère du roman que je veux y retourner comme on le fait dans une famille ou une amie. Chaque printemps, je ressens le besoin de retourner dans un tome de la série des 'Anne, la maison aux pignons verts'. Lucy Maud Montgomery avait ce talent pour décrire la lumière qui passe à travers les saisons, particulièrement au printemps.
    Il y a un autre phénomène. Il faut laisser entre 5 et 10 ans pour la relecture. Réaliser, que j'ai dépassé en âge, un des personnages particulièrement aimé que je retrouve. Cela donne toute une autre perspective.
    Je ne sais pas si d'autre personnes en ont fait l'expérience. C'est très étonnant! :)

  • Qui est Lucy Maud Montgomery ? J'aime bien le titre... je vais un peu chercher, peut-être...

  • J'ai vu plusieurs fois sur ton blog ton goût pour cet auteur, Lucy Maud Montgomery. Je crois qu'effectivement quand on relit on retrouve les personnages avec lesquels, en fait, on grandit. C'est le cas pour moi avec Ulysse, le héros d'Homère.
    Bonne journée, chère Milly.

  • Les livres... Impossible de vivre sans leur compagnie ! Les choisir avec délectation, les palper ,les humer !!je conserve précieusement un livre de ma maman, daté de 1917, "Le tour de la France par deux enfants", qu'on enseignait au Cours Moyen (vers 1940?), C'est un trésor pour moi, elle m'en faisait la lecture quand j'étais petite....Ma fille n'a absolument pas hérité de mon goût de la lecture, en revanche...Tant pis! Par contre, j'ai du mal avec la poésie. Bonne journée, Marie ! ) J'ai pensé à vous ce matin, durant ma promenade pluvieuse...les amandiers sont en pleine apogée, près de chez moi ! Les fleurs sont magnifiques !

  • Merci d'avoir pensé à moi en passant devant les amandiers. Saluez-les de ma part, s'il vous plaît ! J'ai désormais peu de livres à la maison, mais uniquement des livres que je pourrais relire ou des livres qui m'ont été offerts par des êtres chers ou que j'ai lus dans des moments particuliers.
    Bonne journée !

  • Comme je suis d'accord avec Oscar Wilde !
    Il en est de même pour les poèmes, le films....et si c’est sous un ciel aussi bleu que la mer, divin!

  • En fait, pour tout ce qui est vraiment de l'Art, de la création qui nourrit.
    Bonne journée !

  • Cavafy est un poète que j'apprécie et ces vers que vous citez sont splendides
    Le livre de laure Murat m'avait beaucoup plu

  • J'aime bien avoir des livres ou des romans (ou de la poésie, mais c'est un peu différent), que j'aime lire et relire.. il y a un moment où les personnages deviennent des amis, forment une sorte de famille...
    Cavafy et Alexandrie... j'ai l'édition de poèmes (certainement pas complète) traduits par Yourcenar et Constantin Dimaras. Elle prenait, paraît-il, parfois des libertés avec le texte de départ... ce qui me fait penser à son apparition, dans le journal de Virginia Woolf, lorsqu'elle s'apprête à traduire les Vagues...

  • Le poème qui a donné son titre au recueil, En attendant les barbares, est d'une force impressionnante. Je le publierai peut-être.
    Bonne journée, chère Dominique.

  • il m'arrive de relire des livres aimés mais en ce moment, mon esprit est trop troublé par ce qui ce passe à nos portes.

  • Je comprends tout à fait. il me semble toutefois qu'il nous faut rester dans les pas de l'humanité, justement, et que les livres sont sur ce chemin.
    Bonne journée, chère Sedna.

  • Profitez de vivre dans le silence…choisi !

    Difficile mais si bienfaisant, n’est-ce pas ?
    En lisant François Sureau, le nouveau « légionnaire »
    de l’Académie Française, j’ai appris qu’il venait souvent
    « se » retrouver….dans une abbaye bretonne !

    Le silence, la poésie, la lumière, les livres,
    tout ce qui nous est donné et que nous oublions
    trop souvent de contempler : ensemble de cristal
    si facile à briser !

  • « Profitez » a écrit ma tablette magique,
    erreur ou lapsus incitatif ?

    Avec mes pensées chaleureuses !

  • Merci, chère Fiorenza pour ce commentaire. En ces temps si troublés, il est urgent de se recentrer sur l'essentiel.
    Bonne journée.

  • J'aime autant relire des livres aimés que retrouver des personnes aimées, retourner en des endroits chers...
    Le retour, les retrouvailles, le temps long du lien : l'inverse du consommable et du tout jetable.

    Bonne journée, Marie.

  • C'est tout à fait cela. Merci, chère Anne, pour ce commentaire. Votre passage me touche à chaque fois.
    Bonne journée.

  • La lecture est une ouverture sur le monde !
    Bon week end !

  • J'ai toujours un livre en cours de lecture. Difficile de les donner pour certains, car je voudrais en relire quelques uns. Mais ce serait un manque de place qui me pousserait à les donner malgré tout.

  • Il y a toujours un problème de place avec les livres. Mais en même temps, pour les livres comme pour les objets ou les vêtements, je ne veux pas accumuler.
    Bon week end !

Écrire un commentaire

Optionnel