Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fabrégas

  • Moisson du 26 mars 2021

    Voir une toile d’araignée tissée durant la nuit contre le portail qu’on hésite de ce fait à ouvrir mais il faut partir. Comment informer l’araignée que les humains ouvrent les portails le matin ?

    Marcher dans les vignes.

    Ecouter les oiseaux en pensant, comme souvent, à Rachel Carson, l’auteur de Printemps silencieux.

    Croquer des fleurs de bourrache dans le pré près de la ferme à Fabregas.

    Remarquer qu'il y a un nouveau lecteur ou une nouvelle lectrice d’Avec la vieille dame à Bordeaux… Merci à elle ou à lui !

  • Moisson du 11 mars 2021.


    Recevoir deux messages de lectrices dAvec la vieille dame. Ils sont émouvants ceux-là aussi car, c’est arrivé souvent, ils expriment des choses fortes comme si, au-delà des mots du roman et du thème de l’histoire racontée, il y avait eu une rencontre avec soi-même. Ils ont été plusieurs les lecteurs à dire : « Cela m’a fait réfléchir sur moi-même » ou « Cela m’a fait comprendre que… » ou encore « Cela m’a permis de prendre une décision que je retardais encore et toujours… » C'est émouvant, oui, et très impressionnant.

    A Fabregas, des bourraches décorent un grand pré de leurs étoiles bleues. Il faut aller à leur rencontre ! Les pieds dans l’herbe, la tête au soleil, on goûte avec joie les premières fleurs de la saison. Simplement de la joie. Grande et simple. On glisse cinq fleurs dans un pochon de papier pour les mettre dans le pré de la salade du soir.