Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hannah arendt

  • Boris Cyrulnik, Hannah Arendt, oliviers, nèfles.

    Lectures : Boris Cyrulnik cite plusieurs fois Hannah Arendt dans son dernier livre, Le laboureur et les mangeurs de vent. Ainsi, page 62 : « La principale arme contre le totalitarisme, c’est l’exigence d’une pensée personnelle. » Cette citation est extraite d’un article du Point dont le titre est : Penser sans entraves. Comme c’est important, cela, penser sans entrave ! Même s’il faut suivre un long chemin pour y arriver... De fait, voilà qu’on reprend les œuvres d’Hannah Arendt et qu’on les feuillette tranquillement, dont ce magnifique coffret présentant son Journal de pensée, parfois difficile à lire, parfois lumineux. Hannah Arendt : un modèle.

    Emerveillement : Les oliviers dans le soleil et dans le vent du Sud, un après-midi d’été où la chaleur s’allège.

    Gourmandise : La confiture de nèfles reçue en cadeau.

  • Un livre de poésie dans le sac à dos.

    Hannah Arendt, une des plus grandes philosophes du XX° siècle, disait qu’on a besoin des poètes pour dire la vérité alors que le rôle des philosophes est de réfléchir.
    Après avoir entendu cela lors d’une des émissions sur France Culture qui lui était consacrée, on a regardé les rayons de la bibliothèque où sont posés les œuvres de certains poètes.
    Baudelaire, Dickinson, Emerson, Jaccottet, Juliet, Villon, Hugo, St John Perse, Tranströmer, Mandelstam, Neruda, Ponge, Keats, Whitman, Homère, Verlaine, Rimbaud, Sachs, Char, Prévert, Cavafis, Eluard, Juarroz, Apollinaire, Bonnefoy, Aragon….
    Lequel va-t-on mettre dans le sac à dos aujourd’hui ?