Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi posée un mardi : d’accord ? pas d’accord ?

En lisant cette citation de Marie Noël, relevée dans un article du journal, on est parfois d’accord, parfois pas d’accord :

« Aimer est difficile. Aimer n’est pas un bonheur. Aimer n’est pas un échange où chacun trouve son compte. Aimer, c’est tout donner, tout. Et perdre ce qu’on a donné. » (In La rose rouge, 1955).

Et vous, qu’en pensez-vous ?


Commentaires

  • Bonjour Seraphine, merci de cette belle proposition. Aimer est difficile, aimer c'est tout donner, aimer c'est s'oublier, mais cela apporte le bonheur....
    Bonne journée dans le Sud, Seraphine.

  • "Il en est de l'amour comme de l'apparition des esprits, tout le monde en parle mais peu de gens en ont vu " Larochefoucault
    il y a tant de façon d'aimer ... que même les moins bonnes sont à préférer aux sentiments haineux ...
    amitié .

  • Cette Marie Noël devait être bien malheureuse pour avoir écrit ça...Je ne suis bien évidemment pas du tout d'accord avec ça...Aimer, c'est donner...Aimer, c'est donner sans rien attendre en retour...Aimer c'est donner de soi...Quel bonheur de donner ! Quel bonheur de se sentir utile à quelqu'un ! Quel bonheur de diffuser un peu de notre amour autour de nous ! Et on ne perd rien à donner car on reçoit en centuple...car s'il y a bien une devise que j'ai fait mienne c'est que "dans la vie on ne perd jamais, soit on gagne soit on apprend" Une belle journée à vous Séraphine...et au fait, vous ? Vous êtes d'accord ou pas d'accord avec cette phrase ? ;)

  • Je n'aime pas du tout cette citation. On l'a l'impression que l'auteur a aligné des mots sans se préoccuper de leur contenu. Bonne journée.

  • On aime comme on peut . En général on peut peu... la perfection de l'amour , telle que la poétesse l'envisage est déjà celle des bienheureux ...
    Comme dit St François de Sales : " il suffit que nous aimions de tout le coeur et de toutes les forces ...que nous avons ! " Il était réaliste !
    Béatrice

  • Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui disait Albert Camus !
    J'aime cette tendre "recette" de l'amour comme ... de l'amitié .

    Mais naturellement, avec des doses importantes de vivacité,
    de dynamisme et "soprattutto" comme disent les italiens,
    D'HUMOUR....sans modération !

    Merci pour cette question (du ....mardi) qui nous incite à commencer
    la journée sur les sommets !

  • oh oui olala Fiorenza !!.......

  • C'est une vision bien tragique et bien triste de l'amour....Aimer est un don joyeux (et il est si bon de donner, comme dit Séverine, "on reçoit au centuple"), c'est une complicité bienveillante, c'est dans les moments difficiles s’appuyer sur un roc, puis devenir roc pour soutenir à notre tour.
    Merci pour cette question du mardi...aussi passionnante que celles du lundi ! Bises.

  • Je suis assez d'accord et parfois cela rend heureux et parfois pas......mais c'est la seule façon d'aimer

  • C'est une vision bien pessimiste de l'amour. Finalement je ne sais pas trop ce qu'est l'amour !

  • Aimer c'est souvent donner sans rien attendre en retour, et s'il y a retour, tant mieux,... alors il y a partage, échange, et c'est sensationnel. Mais le plus souvent, il est vrai que l'amour, le vrai, conduit à la souffrance ...
    Merci Marie.
    Douce journée à toi.
    Den

  • C'est triste de lire ces mots, je ne suis pas d'accord sur tout ce qu'elle dit. Bien sûr, dans notre vie il est arrivé d'être malheureux en amour. Mais si cela se répète à chaque fois que l'on est amoureux sans accéder au bonheur, il y a de quoi se poser des questions sur ce qui ne va pas dans la relation. Et en tirer les leçons. Bon après midi.

  • Oui, ça peut être ainsi , mais pour moi l'amour doit s'accompagner de complicité , de partage et de bienveillance sinon je me sauve en courant!

  • Il y a un proverbe africain qui dit: Là ,où on s'aime il ne fait jamais nuit !

    Phrase que j'aime croiser avec celle de Christian Bobin :" Le temps passé dans l'amour n'est pas du temps mais de la lumière"

    Alors même si c'est souvent difficile et complexe cela reste et restera l'une des plus grandes valeurs de ma vie.Une petite réponse pour une grande question philosophique!

  • 20 juin
    très chère séraphine merci de ton mot d'acceuil cela me fit très plaisir
    L'amour dans son livre Où étiez-vous ? de Miguel de azambuja écrit que l'amour est un assassinat. Ecrivain et psychanaliste.

    dans certaine situation j'en ai vu et entendu et travaillé avec les enfants pour réduire aux maximium les failles….. appats de toutes les personnalité de la terre et des psychopathes...

    Mais une grand spirituel dit n'est pas peutr de donner de l'amour il se renouvelle autant qu'il y a de vagues
    L’amour les faux amours à force de retomber dedans m’a permis de soigner les objets petit a négatif de mes archaïsmes
    Et somme toutes en une louve solitaire où pour reprendre un titre du femme qui a travaillé sur les contes une youngienne la femme qui coure avec les loups ou quelque chose comme çà
    Après c’est épluchage d’oignons où arrivant à la fin on pleur et comme dans ta phrase nous constatons que de l’amour donner il n’en reste rien…
    Je ne développerai pas , il en fallu du temps
    Je suis maintenant dans l’amour tertiaire l’amour de monde de l’amitié de l’instant, la spiritualité à qui la vie dans la conscience et l’attention, et celle-ci me convient et l’on peut m’appeler monsieur car pour moi j’ai du être homme et femme alors… aujourd’hui l’autre c’est la conscience l’attention , la qualité d’écoute et de penser la pensée rêvante et ce qu’elle implique.
    Et je suis contente de t’avoir rencontre sur ton blog car tu me sembles posséder de ce s qualités ainsi citées.
    Je t’embrasse
    Je te joins le billet d’hier sur le lundi d’avant qui je crois n’est pas parti pas retrouver

  • C'est exactement une citation que j'ai recopiée, vers vingt ans, dans mon carnet de pensées. Mot pour mot. Je dois vérifier, mais je dois avoir "La rose rouge". Marie Noël était chrétienne. Et d'une certaine époque. Cela influence son point de vue.

    Moi, je crois qu'il y a un peu des deux, c'est vrai que c'est difficile, mais la vie est difficile. C'est vrai qu'on donne et chacun donne selon ses moyens. "C'est une joie et une souffrance", comme disait aussi un réalisateur de cinéma que j'admire énormément...

    La preuve, quand on perd définitivement quelqu'un qu'on aime...

    Mais tout cela est un chemin bien aride à envisager et heureusement qu'il y a aussi du bonheur (même dans les moments difficiles - et qu'à notre époque, on pense plus en termes de "pensée positive" o;)))

  • Je pense que c' est vrai. C'est merveilleux lorsqu'il y a réciprocité dans la relation et teŕrible si c' est dans un seul sens.

  • On a tant écrit sur l'amour...chacun a son parcours avec ses propres expériences. Ce qui est sûr, c'est que la passion, elle, ne dure pas.

  • Cette phrase perd de son sens premier quand on la sort de son contexte.
    J'aime beaucoup Marie Noël et, la rose rouge, je l'ai lu plusieurs fois à mes élèves et cette histoire d'amitié entre deux adolescentes les touchait beaucoup...Marie Noël, il me semble, ne parle pas en son nom quand elle écrit ces lignes, elle fait parler l'adolescente chez qui l'amitié est devenue une passion et qui ne supporte pas que son amie aille vers une autre amie et cela l'a fait terriblement souffrir....J'étais persuadée que j'avais ce livre et m'apprêtais à le relire mais je ne l'ai pas retrouvé...L'ai-je prêté ou s'est il égaré parmi d'autres auteurs? Je vais aller faire un tour à la médiathèque..Merci de m'avoir rappelé le très bon souvenir que me laisse cette histoire et le bonheur d'avoir pu partager cela avec mes élèves

  • Cette phrase perd de son sens premier quand on la sort de son contexte.
    J'aime beaucoup Marie Noël et, la rose rouge, je l'ai lu plusieurs fois à mes élèves et cette histoire d'amitié entre deux adolescentes les touchait beaucoup...Marie Noël, il me semble, ne parle pas en son nom quand elle écrit ces lignes, elle fait parler l'adolescente chez qui l'amitié est devenue une passion et qui ne supporte pas que son amie aille vers une autre amie et cela l'a fait terriblement souffrir....J'étais persuadée que j'avais ce livre et m'apprêtais à le relire mais je ne l'ai pas retrouvé...L'ai-je prêté ou s'est il égaré parmi d'autres auteurs? Je vais aller faire un tour à la médiathèque..Merci de m'avoir rappelé le très bon souvenir que me laisse cette histoire et le bonheur d'avoir pu partager cela avec mes élèves

  • Cette phrase perd de son sens premier quand on la sort de son contexte.
    J'aime beaucoup Marie Noël et, la rose rouge, je l'ai lu plusieurs fois à mes élèves et cette histoire d'amitié entre deux adolescentes les touchait beaucoup...Marie Noël, il me semble, ne parle pas en son nom quand elle écrit ces lignes, elle fait parler l'adolescente chez qui l'amitié est devenue une passion et qui ne supporte pas que son amie aille vers une autre amie et cela l'a fait terriblement souffrir....J'étais persuadée que j'avais ce livre et m'apprêtais à le relire mais je ne l'ai pas retrouvé...L'ai-je prêté ou s'est il égaré parmi d'autres auteurs? Je vais aller faire un tour à la médiathèque..Merci de m'avoir rappelé le très bon souvenir que me laisse cette histoire et le bonheur d'avoir pu partager cela avec mes élèves

  • Aimer ce n'est pas donné à tout le monde. Car aimer n'a pas été donné à tout le monde aux premières heures de nos vies. C'est l'effet miroir ?

    L'amour que je préfère c'est l'empathie. Un très bel amour que de s'imaginer être l'autre, tous les autres... l'amour universel bref

    Quand à l'amour conjugal ( ou pacsé !), il faut au départ écouter sa petite voix intérieure, sa petite étincelle et ensuite oeuvrer chaque jour pour l'alimenter

Écrire un commentaire

Optionnel