Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paysage.

En s’engageant Chemin de la Morvenède, on sait qu’on trouvera de part et d’autre de la route des buissons de mûres. Seront-elles prêtes à être mangées avec gourmandise? Non, il est trop tôt dans la saison : nombreuses et bien rondes, elles sont encore de ce vert clair mêlé de rose. On repassera dans quelques temps. On avance, le pas cadencé par le chant des cigales.
Plus haut, on s’installe dos contre un pin pour contempler le paysage. Les houppiers arrondis des pins, la mer, le ciel, d’autres pins, Bendor, des voiliers que le mistral penche. Les couleurs sont vives, les contours bien nets. La ligne d’horizon trace d’un trait réglé la séparation entre deux mondes bleus : la mer et le ciel.
On sort du sac à dos le livre qu’on vient de prendre à la médiathèque : Madame Pylinska et le secret de Chopin, d’Eric-Emmanuel Schmitt. On lit. On se chante dans sa tête un peu de Chopin qu’on aimerait tant savoir jouer. Madame Pylinska dit que quand un orchestre joue Bach, « les couleurs fusent ». On relève la tête pour regarder le paysage. On reprend la lecture. Elle revient à Chopin : « sa technique tient de l’aquarelle. Tout se fond de manière unique, et le flou des contours harmoniques s’apparente aux eaux qui mêlent leurs teintes ». On relève la tête. Ce paysage n’est donc pas de la veine de Chopin car même la fine écume frizzante des vaguelettes ne se mêle en rien aux eaux profondes. On ne le sent pas non plus de celle de Bach. C’est un paysage joyeux et, comme toujours, la joie ramène à Mozart, celui qui ne fut jamais la proie du désespoir. L’ouverture des Noces de Figaro, peut-être, dont les violons font penser aux chants des cigales, l’après-midi, l’été. Alors, on chantonne.

Commentaires

  • La nature s'offre aux artistes de tous horizons, peintres, musiciens, poètes, chacun lui consacre son art pour lui rendre hommage
    Passe une belle journée
    Amicalement
    Claude

  • Voilà un bien beau moment de bonheur dont il serait dommage de se priver.
    Très bonne journée sous le chant des Cigales (Ici, elles dorment encore pour le moment).

  • Quelle oreille musicale ! je vous envie , petite cigale vous-même, dont le chant nous réjouit , car des cigales en Lorraine ...
    Oui la musique de Mozart baigne dans la joie , et pourtant comme l'aria finale dela Contessa est mélancolique , je ne m'en lasse pas !
    Belle écoute encore de vos chers musiciens !

  • Merci pour cet instant poétique et musical...je me suis assise un instant en silence (les cigales dorment encore) et j'ai rêvé face à la mer...bon week-end

  • Une belle harmonie entre Dame Nature et Euterpe! J'aime cette association entre paysage et musique , il m'arrive d'y recourir aussi . Ou alors ce sont des jolies chansons qui s'imposent.
    Belle journée à vous.

  • là est le talent de dame Marie : lire, contempler, entendre, décrire, penser, partager… arrêter le temps, le temps de dire merci à la Vie…….

  • C'est beau d'arriver à mêler ainsi lecture, paysage et musique ...
    J'ai connu cette sérénité l'an dernier, en allant ramasser une centaine de "pignes" pour une future déco ... seule dans un coin retiré de la forêt, calme ... je me suis juste dit que je pouvais croiser un sanglier ou une biche ... mais ni l'un ni l'autre ne s'est montré ... il faisait trop chaud sans doute !

  • J'ai beaucoup aimé le livre d'E-E S et je trouve que l'extrait que vous citez en est très emblématique.
    C'est un bonheur et une joie que d'établir des correspondances entre les mots, les notes, les paysages intérieurs et extérieurs traversés.
    C'est ainsi que prends tout son sens la lecture...

  • Je viens de le terminer.... Une belle métaphore de la vie même si EES que j'adore au demeurant, se laisse aller parfois à la facilité... d'écriture. Belle journée à toi en écoutant Chopin ou pas...

  • Quel beau texto poético-musical.
    À part le mistral, ce paysage m'est familier, vous le savez, et Mozart pour la joie, oh oui!
    Bon week-end Bonheur.

  • Chopin dans la nature et EE Schmitt au son des cigales Rien que du plaisir
    J'entame un livre qui devrait vous plaire je vous en parle tres bientôt

  • Merveilleux paysage où tu nous promènes Marie, site enchanteur, où on lit, écoute de la musique avec toi.
    Merci pour cet instant partagé en vacances.
    Den

  • lecture, paysage et musique, tout est lié et c'est merveilleux de pouvoir le ressentir et l'exprimer

  • je vous envie ! la musique n'a pas de nom pour moi, quelques grands airs ne me sont pas inconnus mais de là à pouvoir mettre une mélodie sur un paysage et en citer l'auteur ... pourtant cette ligne bleue qui sépare le bleu ciel du bleu marin je la vois et le clapotis des vagues m'enivre ...
    bonne lecture
    amitié .

  • Oh le joli cocktail à savourer sans modération, la nature, la musique, la lecture, que demander de plus ? Rien, quel beau et bon moment tu as du vivre ! Beau dimanche Séraphine. brigitte

  • Tes écrits me rappellent des souvenirs émus, du temps où j'habitais dans le Midi… Mais voilà, trop chaud, trop de monde l'été pour moi, mais aussi de très beaux souvenirs.

  • L'association de Mozart et du chant des cigales est osée… J'y penserai lors de mes prochaines vacances en Luberon fin août !

  • Chantonner devant un tel paysage ne peut que conduire au bonheur !

Écrire un commentaire

Optionnel